Property Value
dbo:abstract
  • Le nombre e est la base des logarithmes naturels, c'est-à-dire le nombre défini par ln(e) = 1. Cette constante mathématique, également appelée nombre d'Euler ou constante de Néper en référence aux mathématiciens Leonhard Euler et John Napier, vaut . Ce nombre est défini à la fin du XVIIe siècle, dans une correspondance entre Leibniz et Christian Huygens, comme étant la base du logarithme naturel. Autrement dit, il est caractérisé par la relation ln(e) = 1 ou de façon équivalente il est l'image de 1 par la fonction exponentielle, d'où la notation exp(x) = ex. La décomposition de cette fonction en série entière mène à la définition de e par Euler comme somme de la série :Ce nombre apparait aussi comme limite de la suite numérique de terme général et dans de nombreuses formules en analyse telles que l'identité d'Euler eiπ = −1 ou la formule de Stirling qui donne un équivalent de la factorielle. Il intervient aussi en théorie des probabilités ou en combinatoire. Euler démontre en 1737 que e est irrationnel, donc que son développement décimal n'est pas périodique, et en donne une première approximation avec 23 décimales. Il explicite pour cela son développement en fraction continue. En 1873, Charles Hermite montre que le nombre e est même transcendant, c'est-à-dire qu'il n'est racine d'aucun polynôme non nul à coefficients entiers. (fr)
  • Le nombre e est la base des logarithmes naturels, c'est-à-dire le nombre défini par ln(e) = 1. Cette constante mathématique, également appelée nombre d'Euler ou constante de Néper en référence aux mathématiciens Leonhard Euler et John Napier, vaut . Ce nombre est défini à la fin du XVIIe siècle, dans une correspondance entre Leibniz et Christian Huygens, comme étant la base du logarithme naturel. Autrement dit, il est caractérisé par la relation ln(e) = 1 ou de façon équivalente il est l'image de 1 par la fonction exponentielle, d'où la notation exp(x) = ex. La décomposition de cette fonction en série entière mène à la définition de e par Euler comme somme de la série :Ce nombre apparait aussi comme limite de la suite numérique de terme général et dans de nombreuses formules en analyse telles que l'identité d'Euler eiπ = −1 ou la formule de Stirling qui donne un équivalent de la factorielle. Il intervient aussi en théorie des probabilités ou en combinatoire. Euler démontre en 1737 que e est irrationnel, donc que son développement décimal n'est pas périodique, et en donne une première approximation avec 23 décimales. Il explicite pour cela son développement en fraction continue. En 1873, Charles Hermite montre que le nombre e est même transcendant, c'est-à-dire qu'il n'est racine d'aucun polynôme non nul à coefficients entiers. (fr)
dbo:discoverer
dbo:namedAfter
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 141406 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 29625 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 190576981 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 2013 (xsd:integer)
  • 2020 (xsd:integer)
prop-fr:annéePremièreÉdition
  • 1940 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
prop-fr:class
  • history/HistTopics (fr)
  • history/HistTopics (fr)
prop-fr:id
  • e (fr)
  • e (fr)
prop-fr:isbn
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:lang
  • fr (fr)
  • fr (fr)
prop-fr:langue
  • en (fr)
  • en (fr)
prop-fr:p.
  • 24 (xsd:integer)
prop-fr:page
  • 84 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 400 (xsd:integer)
prop-fr:title
  • The number e (fr)
  • The number e (fr)
prop-fr:titre
  • Le nombre d'Euler (fr)
  • Le nombre d'Euler (fr)
prop-fr:url
  • http://www.vsmp.ch/bulletin/suche/Artikel/142/142_Junod.pdf| revue=Bulletin de la SSPMP (fr)
  • http://www.vsmp.ch/bulletin/suche/Artikel/142/142_Junod.pdf| revue=Bulletin de la SSPMP (fr)
prop-fr:vol
  • 142 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Le nombre e est la base des logarithmes naturels, c'est-à-dire le nombre défini par ln(e) = 1. Cette constante mathématique, également appelée nombre d'Euler ou constante de Néper en référence aux mathématiciens Leonhard Euler et John Napier, vaut . (fr)
  • Le nombre e est la base des logarithmes naturels, c'est-à-dire le nombre défini par ln(e) = 1. Cette constante mathématique, également appelée nombre d'Euler ou constante de Néper en référence aux mathématiciens Leonhard Euler et John Napier, vaut . (fr)
rdfs:label
  • E (nombre) (fr)
  • E (nombre) (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of