Property Value
dbo:abstract
  • L’histoire de l’Argentine est l’historiographie des événements survenus sur l’actuel territoire de la République argentine depuis les premiers peuplements humains jusqu’à nos jours. Cette histoire débute par les vestiges les plus anciens de l’homo sapiens sur le sol argentin, c’est-à-dire ceux qui ont été découverts dans l’extrême sud de la Patagonie et qui remontent à une période aux environs de 13000 av. J.C. Les premières civilisations agro-céramiques se sont implantées à partir du XVIIIe siècle av. J.C. dans la zone andine du nord-est du pays. L’histoire écrite de ce qui est aujourd’hui l’Argentine commence avec les observations du chroniqueur allemand Ulrich Schmidl consignées lors de expédition menée en 1516 par Juan Díaz de Solís dans le Río de la Plata ; cette expédition préfigure la conquête espagnole d’une partie de cette région qui sera accomplie dans les décennies suivantes. En 1776, la couronne espagnole créa, par scission d’avec la vice-royauté du Pérou, la nouvelle vice-royauté du Río de la Plata, entité administrative regroupant divers territoires et au départ de laquelle se déroulera, avec la révolution de Mai 1810, un processus graduel de formation de plusieurs États indépendants, dont entre autres les Provinces-Unies du Río de la Plata, conglomérat de provinces plus ou moins autonomes les unes vis-à-vis des autres. La souveraineté de l’Argentine fut formalisée par la du 9 juillet 1816 à Tucumán, puis avec la défaite militaire des troupes de l’Empire espagnol en 1824, dans l’actuel département péruvien d’Ayacucho. En 1833, l’Empire britannique prit possession des îles Malouines, qui était alors une commandance militaire ressortissant aux Provinces-Unies, et dont l’Argentine n’a cessé depuis lors de réclamer la restitution. À l’issue d’une longue période de guerres intestines se mit en place entre 1853 et 1860, sur la base de la constitution adoptée en 1853, une république fédérale sous la dénomination de République argentine. Au moyen de campagnes militaires menées contre les peuples mapuche, tehuelche, ranquel, wichi et qom, et désignées par et Conquête du désert, la République argentine s’empara respectivement des plaines du Gran Chaco au nord et de la Pampa et de la Patagonie orientale au sud, donnant corps ainsi à son territoire actuel qui, pour la superficie, occupe le huitième rang mondial. La période entre 1862 et 1930, remarquable de stabilité constitutionnelle, verra la population du pays, à la faveur d’une vaste vague migratoire en provenance principalement d’Italie et d’Espagne, augmenter cinq fois plus vite que dans l’ensemble du monde. L’instauration en 1912 du suffrage universel (masculin), complété en 1951 par le droit de vote des femmes, permit l’avènement d’une série de gouvernements dûment élus par le vote populaire, mais qui à partir de 1930 alterneront au pouvoir avec des dictatures militaires et des gouvernements frauduleux. La dernière en date de ces dictatures s’effondra en 1982 en conséquence de la défaite argentine dans la guerre des Malouines contre la Grande-Bretagne, et ses protagonistes furent traduits en justice pour crimes contre l'humanité. En 1983 s’est engagée une longue période de démocratie, qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui (2018). (fr)
  • L’histoire de l’Argentine est l’historiographie des événements survenus sur l’actuel territoire de la République argentine depuis les premiers peuplements humains jusqu’à nos jours. Cette histoire débute par les vestiges les plus anciens de l’homo sapiens sur le sol argentin, c’est-à-dire ceux qui ont été découverts dans l’extrême sud de la Patagonie et qui remontent à une période aux environs de 13000 av. J.C. Les premières civilisations agro-céramiques se sont implantées à partir du XVIIIe siècle av. J.C. dans la zone andine du nord-est du pays. L’histoire écrite de ce qui est aujourd’hui l’Argentine commence avec les observations du chroniqueur allemand Ulrich Schmidl consignées lors de expédition menée en 1516 par Juan Díaz de Solís dans le Río de la Plata ; cette expédition préfigure la conquête espagnole d’une partie de cette région qui sera accomplie dans les décennies suivantes. En 1776, la couronne espagnole créa, par scission d’avec la vice-royauté du Pérou, la nouvelle vice-royauté du Río de la Plata, entité administrative regroupant divers territoires et au départ de laquelle se déroulera, avec la révolution de Mai 1810, un processus graduel de formation de plusieurs États indépendants, dont entre autres les Provinces-Unies du Río de la Plata, conglomérat de provinces plus ou moins autonomes les unes vis-à-vis des autres. La souveraineté de l’Argentine fut formalisée par la du 9 juillet 1816 à Tucumán, puis avec la défaite militaire des troupes de l’Empire espagnol en 1824, dans l’actuel département péruvien d’Ayacucho. En 1833, l’Empire britannique prit possession des îles Malouines, qui était alors une commandance militaire ressortissant aux Provinces-Unies, et dont l’Argentine n’a cessé depuis lors de réclamer la restitution. À l’issue d’une longue période de guerres intestines se mit en place entre 1853 et 1860, sur la base de la constitution adoptée en 1853, une république fédérale sous la dénomination de République argentine. Au moyen de campagnes militaires menées contre les peuples mapuche, tehuelche, ranquel, wichi et qom, et désignées par et Conquête du désert, la République argentine s’empara respectivement des plaines du Gran Chaco au nord et de la Pampa et de la Patagonie orientale au sud, donnant corps ainsi à son territoire actuel qui, pour la superficie, occupe le huitième rang mondial. La période entre 1862 et 1930, remarquable de stabilité constitutionnelle, verra la population du pays, à la faveur d’une vaste vague migratoire en provenance principalement d’Italie et d’Espagne, augmenter cinq fois plus vite que dans l’ensemble du monde. L’instauration en 1912 du suffrage universel (masculin), complété en 1951 par le droit de vote des femmes, permit l’avènement d’une série de gouvernements dûment élus par le vote populaire, mais qui à partir de 1930 alterneront au pouvoir avec des dictatures militaires et des gouvernements frauduleux. La dernière en date de ces dictatures s’effondra en 1982 en conséquence de la défaite argentine dans la guerre des Malouines contre la Grande-Bretagne, et ses protagonistes furent traduits en justice pour crimes contre l'humanité. En 1983 s’est engagée une longue période de démocratie, qui se poursuit jusqu’à aujourd’hui (2018). (fr)
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 1389 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 113957 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 191250695 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1975 (xsd:integer)
  • 2006 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
  • Alain Labrousse (fr)
  • François Gèze (fr)
  • Odina Sturzenegger-Benoist (fr)
  • Alain Labrousse (fr)
  • François Gèze (fr)
  • Odina Sturzenegger-Benoist (fr)
prop-fr:collection
  • Combat (fr)
  • Combat (fr)
prop-fr:fr
  • Relations entre l'Argentine et les États-Unis (fr)
  • Opération Indépendance (fr)
  • Guerre hispano-portugaise de 1776-1777 (fr)
  • Ricardo Obregón Cano (fr)
  • Celestino Gelsi (fr)
  • Julio Alsogaray (fr)
  • Nuit des longs bâtons (fr)
  • Oscar Alende (fr)
  • Ricardo Obregon Cano (fr)
  • Relations entre l'Argentine et les États-Unis (fr)
  • Opération Indépendance (fr)
  • Guerre hispano-portugaise de 1776-1777 (fr)
  • Ricardo Obregón Cano (fr)
  • Celestino Gelsi (fr)
  • Julio Alsogaray (fr)
  • Nuit des longs bâtons (fr)
  • Oscar Alende (fr)
  • Ricardo Obregon Cano (fr)
prop-fr:isbn
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:lang
  • en (fr)
  • en (fr)
prop-fr:langue
  • en (fr)
  • fr (fr)
  • es (fr)
  • en (fr)
  • fr (fr)
  • es (fr)
prop-fr:lieu
  • Paris (fr)
  • Paris (fr)
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:pagesTotales
  • 286 (xsd:integer)
  • 376 (xsd:integer)
prop-fr:sousTitre
  • Révolution et contre-révolutions (fr)
  • Révolution et contre-révolutions (fr)
prop-fr:texte
  • alignement traditionnel de Buenos Aires sur Washington (fr)
  • guerre de 1776-1777 (fr)
  • alignement traditionnel de Buenos Aires sur Washington (fr)
  • guerre de 1776-1777 (fr)
prop-fr:titre
  • Argentine (fr)
  • L’Argentine (fr)
  • Argentine (fr)
  • L’Argentine (fr)
prop-fr:trad
  • Noche de los Bastones Largos (fr)
  • Operativo Independencia (fr)
  • Spanish–Portuguese War (fr)
  • Argentina–United States relations (fr)
  • Noche de los Bastones Largos (fr)
  • Operativo Independencia (fr)
  • Spanish–Portuguese War (fr)
  • Argentina–United States relations (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • L’histoire de l’Argentine est l’historiographie des événements survenus sur l’actuel territoire de la République argentine depuis les premiers peuplements humains jusqu’à nos jours. Cette histoire débute par les vestiges les plus anciens de l’homo sapiens sur le sol argentin, c’est-à-dire ceux qui ont été découverts dans l’extrême sud de la Patagonie et qui remontent à une période aux environs de 13000 av. J.C. Les premières civilisations agro-céramiques se sont implantées à partir du XVIIIe siècle av. J.C. dans la zone andine du nord-est du pays. (fr)
  • L’histoire de l’Argentine est l’historiographie des événements survenus sur l’actuel territoire de la République argentine depuis les premiers peuplements humains jusqu’à nos jours. Cette histoire débute par les vestiges les plus anciens de l’homo sapiens sur le sol argentin, c’est-à-dire ceux qui ont été découverts dans l’extrême sud de la Patagonie et qui remontent à une période aux environs de 13000 av. J.C. Les premières civilisations agro-céramiques se sont implantées à partir du XVIIIe siècle av. J.C. dans la zone andine du nord-est du pays. (fr)
rdfs:label
  • Histoire de l'Argentine (fr)
  • Histoire de l'Argentine (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:discipline of
is dbo:isPartOf of
is dbo:mainArticleForCategory of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:approche of
is foaf:primaryTopic of