Property Value
dbo:abstract
  • La Shoah (hébreu : שואה, « catastrophe ») est l'entreprise d'extermination systématique, menée par l'Allemagne nazie contre le peuple juif pendant la Seconde Guerre mondiale, qui conduit à la disparition d'entre cinq et six millions de Juifs, soit les deux tiers des Juifs d'Europe et environ 40 % des Juifs du monde. On utilise aussi les termes d'« Holocauste », de « génocide juif », de « judéocide » ou encore de « destruction des Juifs d'Europe » (Raul Hilberg). Des débats continuent de diviser historiens et linguistes sur le terme adéquat. Les Juifs, désignés par les nazis comme leurs « ennemis irréductibles » et assimilés par leur idéologie à une race inférieure, sont affamés jusqu'à la mort dans les ghettos de Pologne et d'Union soviétique occupée, ou assassinés par l'emploi des méthodes suivantes : fusillades massives des Einsatzgruppen sur le front de l'Est — connues sous l'appellation « Shoah par balles » — ; travail forcé et sous-alimentation dans les camps de concentration ; gazage dans les « camions à gaz » ou dans les chambres à gaz des centres d'extermination. Dans ce dernier cas, les corps, privés de sépulture, sont éliminés par l'usage intensif des fours crématoires et la dispersion des cendres. Cet aspect de la Shoah en fait le seul génocide industrialisé de l'Histoire. L'horreur de ce « crime de masse » conduit, après-guerre, à l'élaboration des notions juridiques de « crime contre l'humanité » et de « génocide ». Ces crimes sont jugés imprescriptibles par la Convention sur l'imprescriptibilité des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, adoptée par les Nations unies en 1968. Ces notions sont utilisées postérieurement dans de multiples contextes, notamment le génocide arménien, génocide des Tutsi ou massacre de Srebrenica. Le droit international humanitaire est également enrichi avec l'adoption des conventions de Genève de 1949, qui protègent la population civile en temps de guerre. Les précédentes conventions de Genève (1929), en vigueur durant la Seconde Guerre mondiale, concernent uniquement les combattants blessés, malades ou faits prisonniers. L'extermination des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale se distingue par son caractère industriel, bureaucratique et systématique qui rend l'action génocidaire nazie unique dans l'histoire de l'humanité. Paroxysme d'antisémitisme, ce génocide veut éliminer une population qui ne représente aucune menace militaire ou politique, sinon dans l'imagination des bourreaux. Les femmes, les enfants (y compris les nouveau-nés) et les vieillards sont tout aussi systématiquement traqués et voués à la mort de masse que les hommes adultes. En particulier, 1 500 000 enfants sont victimes de l'anéantissement. L'extermination physique des Juifs est aussi précédée ou accompagnée de leur spoliation systématique (aryanisation) et de la destruction d'une part considérable de leur patrimoine culturel et religieux. Perpétré sur l'ordre d'Adolf Hitler, le crime est principalement mis en œuvre par la Schutzstaffel (SS) et le Rechssicherheitshauptamt (RSHA) dirigés par Heinrich Himmler, ainsi que par une partie de la Wehrmacht et par de nombreux experts et bureaucrates du Troisième Reich. Il bénéficie de complicités individuelles et collectives dans toute l'Europe, notamment au sein des mouvements collaborationnistes d'inspiration fasciste ou nazie et de la part de gouvernements ou d'administrations ayant fait le choix de la collaboration d'État. L'ignorance du début puis les passivités indifférentes ou lâches de beaucoup permettent aussi son accomplissement. Au contraire, de nombreux anonymes, souvent au péril de leur vie, se dévouent pour sauver des persécutés. Certains d'entre eux reçoivent après-guerre le titre honorifique de « Juste parmi les nations », tandis que des mouvements de masse sont rares, à l'exception de la grève générale de 1941 à Amsterdam pour protester contre les rafles. Le Troisième Reich extermine aussi en masse les handicapés mentaux : leur gazage massif lors de l'Aktion T4 précède et préfigure celui des Juifs d'Europe. Les Roms sont eux aussi victimes d'un génocide connu sous le nom de Porajmos. Les populations civiles slaves notamment polonaise et soviétique connaissent des pertes importantes causées par des crimes de guerre et des massacres. Seul le génocide des Juifs est conduit de façon systématique et avec acharnement, jusqu'aux derniers jours des camps en 1945. La Shoah constitue l'un des événements les plus marquants et les plus étudiés de l'histoire contemporaine. Son impact moral, historique, culturel et religieux est immense et universel, surtout depuis sa redécouverte à partir des années 1960-1970. À côté de l'investigation historique, la littérature de la Shoah offre quelques pistes aux nombreuses interrogations posées à la conscience humaine par la nature et l'horreur exceptionnelles du génocide. (fr)
  • La Shoah (hébreu : שואה, « catastrophe ») est l'entreprise d'extermination systématique, menée par l'Allemagne nazie contre le peuple juif pendant la Seconde Guerre mondiale, qui conduit à la disparition d'entre cinq et six millions de Juifs, soit les deux tiers des Juifs d'Europe et environ 40 % des Juifs du monde. On utilise aussi les termes d'« Holocauste », de « génocide juif », de « judéocide » ou encore de « destruction des Juifs d'Europe » (Raul Hilberg). Des débats continuent de diviser historiens et linguistes sur le terme adéquat. Les Juifs, désignés par les nazis comme leurs « ennemis irréductibles » et assimilés par leur idéologie à une race inférieure, sont affamés jusqu'à la mort dans les ghettos de Pologne et d'Union soviétique occupée, ou assassinés par l'emploi des méthodes suivantes : fusillades massives des Einsatzgruppen sur le front de l'Est — connues sous l'appellation « Shoah par balles » — ; travail forcé et sous-alimentation dans les camps de concentration ; gazage dans les « camions à gaz » ou dans les chambres à gaz des centres d'extermination. Dans ce dernier cas, les corps, privés de sépulture, sont éliminés par l'usage intensif des fours crématoires et la dispersion des cendres. Cet aspect de la Shoah en fait le seul génocide industrialisé de l'Histoire. L'horreur de ce « crime de masse » conduit, après-guerre, à l'élaboration des notions juridiques de « crime contre l'humanité » et de « génocide ». Ces crimes sont jugés imprescriptibles par la Convention sur l'imprescriptibilité des crimes de guerre et des crimes contre l'humanité, adoptée par les Nations unies en 1968. Ces notions sont utilisées postérieurement dans de multiples contextes, notamment le génocide arménien, génocide des Tutsi ou massacre de Srebrenica. Le droit international humanitaire est également enrichi avec l'adoption des conventions de Genève de 1949, qui protègent la population civile en temps de guerre. Les précédentes conventions de Genève (1929), en vigueur durant la Seconde Guerre mondiale, concernent uniquement les combattants blessés, malades ou faits prisonniers. L'extermination des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale se distingue par son caractère industriel, bureaucratique et systématique qui rend l'action génocidaire nazie unique dans l'histoire de l'humanité. Paroxysme d'antisémitisme, ce génocide veut éliminer une population qui ne représente aucune menace militaire ou politique, sinon dans l'imagination des bourreaux. Les femmes, les enfants (y compris les nouveau-nés) et les vieillards sont tout aussi systématiquement traqués et voués à la mort de masse que les hommes adultes. En particulier, 1 500 000 enfants sont victimes de l'anéantissement. L'extermination physique des Juifs est aussi précédée ou accompagnée de leur spoliation systématique (aryanisation) et de la destruction d'une part considérable de leur patrimoine culturel et religieux. Perpétré sur l'ordre d'Adolf Hitler, le crime est principalement mis en œuvre par la Schutzstaffel (SS) et le Rechssicherheitshauptamt (RSHA) dirigés par Heinrich Himmler, ainsi que par une partie de la Wehrmacht et par de nombreux experts et bureaucrates du Troisième Reich. Il bénéficie de complicités individuelles et collectives dans toute l'Europe, notamment au sein des mouvements collaborationnistes d'inspiration fasciste ou nazie et de la part de gouvernements ou d'administrations ayant fait le choix de la collaboration d'État. L'ignorance du début puis les passivités indifférentes ou lâches de beaucoup permettent aussi son accomplissement. Au contraire, de nombreux anonymes, souvent au péril de leur vie, se dévouent pour sauver des persécutés. Certains d'entre eux reçoivent après-guerre le titre honorifique de « Juste parmi les nations », tandis que des mouvements de masse sont rares, à l'exception de la grève générale de 1941 à Amsterdam pour protester contre les rafles. Le Troisième Reich extermine aussi en masse les handicapés mentaux : leur gazage massif lors de l'Aktion T4 précède et préfigure celui des Juifs d'Europe. Les Roms sont eux aussi victimes d'un génocide connu sous le nom de Porajmos. Les populations civiles slaves notamment polonaise et soviétique connaissent des pertes importantes causées par des crimes de guerre et des massacres. Seul le génocide des Juifs est conduit de façon systématique et avec acharnement, jusqu'aux derniers jours des camps en 1945. La Shoah constitue l'un des événements les plus marquants et les plus étudiés de l'histoire contemporaine. Son impact moral, historique, culturel et religieux est immense et universel, surtout depuis sa redécouverte à partir des années 1960-1970. À côté de l'investigation historique, la littérature de la Shoah offre quelques pistes aux nombreuses interrogations posées à la conscience humaine par la nature et l'horreur exceptionnelles du génocide. (fr)
dbo:country
dbo:isPartOf
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 4013722 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 313570 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 190933627 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1964 (xsd:integer)
  • 1965 (xsd:integer)
  • 1967 (xsd:integer)
  • 1968 (xsd:integer)
  • 1977 (xsd:integer)
  • 1987 (xsd:integer)
  • 1988 (xsd:integer)
  • 1990 (xsd:integer)
  • 1993 (xsd:integer)
  • 1994 (xsd:integer)
  • 1997 (xsd:integer)
  • 2000 (xsd:integer)
  • 2001 (xsd:integer)
  • 2002 (xsd:integer)
  • 2004 (xsd:integer)
  • 2005 (xsd:integer)
  • 2006 (xsd:integer)
  • 2007 (xsd:integer)
  • 2009 (xsd:integer)
  • 2011 (xsd:integer)
  • 2012 (xsd:integer)
  • 2015 (xsd:integer)
  • 2017 (xsd:integer)
  • 20002 (xsd:integer)
prop-fr:annéePremièreÉdition
  • 1966 (xsd:integer)
  • 1982 (xsd:integer)
  • 1987 (xsd:integer)
  • 2000 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
prop-fr:auteurs
  • Troisième Reich et régimes satellites ou collaborationnistes (fr)
  • Troisième Reich et régimes satellites ou collaborationnistes (fr)
prop-fr:collection
  • Histoire (fr)
  • Points (fr)
  • Commentaire (fr)
  • Champs Histoire (fr)
  • Folio-histoire (fr)
  • Perspectives germaniques (fr)
  • Témoins de notre temps (fr)
  • Points-histoire (fr)
  • Questions d'époque (fr)
  • Studies in Jewish history (fr)
  • Histoire (fr)
  • Points (fr)
  • Commentaire (fr)
  • Champs Histoire (fr)
  • Folio-histoire (fr)
  • Perspectives germaniques (fr)
  • Témoins de notre temps (fr)
  • Points-histoire (fr)
  • Questions d'époque (fr)
  • Studies in Jewish history (fr)
prop-fr:commons
  • Category:The Holocaust (fr)
  • Category:The Holocaust (fr)
prop-fr:consultéLe
  • 2018-04-02 (xsd:date)
prop-fr:date
  • 1941 (xsd:integer)
prop-fr:directeur
  • oui (fr)
  • oui (fr)
prop-fr:fr
  • Roger David Servais (fr)
  • Thèse de l'Autriche première victime du nazisme (fr)
  • Roger David Servais (fr)
  • Thèse de l'Autriche première victime du nazisme (fr)
prop-fr:guerre
prop-fr:id
  • Kershaw (fr)
  • Kershaw (fr)
prop-fr:isbn
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
  • 0978-02-02 (xsd:date)
  • 0978-02-07 (xsd:date)
  • 0978-02-08 (xsd:date)
prop-fr:langue
  • en (fr)
  • fr (fr)
  • en (fr)
  • fr (fr)
prop-fr:langueOriginale
  • de (fr)
  • en (fr)
  • de (fr)
  • en (fr)
prop-fr:lienAuteur
  • Édouard Husson (fr)
  • Christopher Browning (fr)
  • Jean-Pierre Richardot (fr)
  • Eva_Hoffman (fr)
  • Édouard Husson (fr)
  • Christopher Browning (fr)
  • Jean-Pierre Richardot (fr)
  • Eva_Hoffman (fr)
prop-fr:lieu
  • Levallois-Perret (fr)
  • New York (fr)
  • Paris (fr)
  • Toronto (fr)
  • Paris Genève (fr)
  • Allemagne nazie et Europe sous domination nazie (fr)
  • Levallois-Perret (fr)
  • New York (fr)
  • Paris (fr)
  • Toronto (fr)
  • Paris Genève (fr)
  • Allemagne nazie et Europe sous domination nazie (fr)
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:légende
  • Sélection à Auschwitz-Birkenau en ou . (fr)
  • Sélection à Auschwitz-Birkenau en ou . (fr)
prop-fr:mois
  • 1 (xsd:integer)
prop-fr:morts
  • Environ 6 millions (fr)
  • Environ 6 millions (fr)
prop-fr:motif
prop-fr:n
  • Catégorie:Shoah (fr)
  • Catégorie:Shoah (fr)
prop-fr:nom
  • Lewy (fr)
  • Reitlinger (fr)
  • Browning (fr)
  • Hoffman (fr)
  • Richardot (fr)
  • Fleming (fr)
  • Satloff (fr)
  • Husson (fr)
  • Falconi (fr)
  • Phayer (fr)
  • Scurla (fr)
  • Yahil (fr)
  • Lewy (fr)
  • Reitlinger (fr)
  • Browning (fr)
  • Hoffman (fr)
  • Richardot (fr)
  • Fleming (fr)
  • Satloff (fr)
  • Husson (fr)
  • Falconi (fr)
  • Phayer (fr)
  • Scurla (fr)
  • Yahil (fr)
prop-fr:numéro
  • 244 (xsd:integer)
prop-fr:numéroDansCollection
  • 26 (xsd:integer)
  • 416 (xsd:integer)
  • 1991 (xsd:integer)
prop-fr:oclc
  • 237559931 (xsd:integer)
  • 422086298 (xsd:integer)
  • 437049787 (xsd:integer)
  • 608164904 (xsd:integer)
  • 640592416 (xsd:integer)
  • 723555851 (xsd:integer)
  • 890546106 (xsd:integer)
  • 901307487 (xsd:integer)
  • 906594093 (xsd:integer)
  • 919844660 (xsd:integer)
  • 941147322 (xsd:integer)
  • 948306904 (xsd:integer)
  • 964089832 (xsd:integer)
  • 990287377 (xsd:integer)
prop-fr:ordonnéPar
prop-fr:pages
  • 963 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 79 (xsd:integer)
  • 251 (xsd:integer)
  • 267 (xsd:integer)
  • 268 (xsd:integer)
  • 271 (xsd:integer)
  • 284 (xsd:integer)
  • 340 (xsd:integer)
  • 358 (xsd:integer)
  • 379 (xsd:integer)
  • 407 (xsd:integer)
  • 423 (xsd:integer)
  • 459 (xsd:integer)
  • 579 (xsd:integer)
  • 808 (xsd:integer)
  • 1023 (xsd:integer)
  • 1632 (xsd:integer)
prop-fr:participants
prop-fr:postface
  • André Kaspi (fr)
  • Saul Friedlander (fr)
  • André Kaspi (fr)
  • Saul Friedlander (fr)
prop-fr:préface
prop-fr:prénom
  • Gerald (fr)
  • Jean (fr)
  • Michael (fr)
  • Eva (fr)
  • Christopher (fr)
  • Robert (fr)
  • Carlo (fr)
  • Guenter (fr)
  • Herbert (fr)
  • Édouard (fr)
  • Leni (fr)
  • Gerald (fr)
  • Jean (fr)
  • Michael (fr)
  • Eva (fr)
  • Christopher (fr)
  • Robert (fr)
  • Carlo (fr)
  • Guenter (fr)
  • Herbert (fr)
  • Édouard (fr)
  • Leni (fr)
prop-fr:périodique
  • Folio Histoire (fr)
  • Folio Histoire (fr)
prop-fr:sousTitre
  • Documents (fr)
  • Une apocalypse européenne (fr)
  • les Allemands ordinaires et l'holocauste (fr)
  • Canada and the Jews of Europe, 1933-1948 (fr)
  • La Shoah en héritage (fr)
  • document historique (fr)
  • the fate of European Jewry, 1932-1945 (fr)
  • Documents (fr)
  • Une apocalypse européenne (fr)
  • les Allemands ordinaires et l'holocauste (fr)
  • Canada and the Jews of Europe, 1933-1948 (fr)
  • La Shoah en héritage (fr)
  • document historique (fr)
  • the fate of European Jewry, 1932-1945 (fr)
prop-fr:série
  • Histoire (fr)
  • Folio Histoire (fr)
  • Histoire (fr)
  • Folio Histoire (fr)
prop-fr:texte
  • première victime du nazisme (fr)
  • première victime du nazisme (fr)
prop-fr:titre
  • dbpedia-fr:La_Destruction_des_Juifs_d'Europe
  • dbpedia-fr:Les_Assassins_de_la_mémoire
  • Shoah (fr)
  • Hitler (fr)
  • Les Chambres à gaz, secret d'État (fr)
  • Auschwitz and the allies (fr)
  • Heydrich et la solution finale (fr)
  • La Guerre contre les Juifs (fr)
  • Eichmann à Jérusalem (fr)
  • Hitler et la solution finale (fr)
  • Les Bourreaux volontaires de Hitler (fr)
  • Les origines de la Solution finale : l'évolution de la politique antijuive des nazis, septembre 1939-mars 1942 (fr)
  • Les entretiens de Nuremberg (fr)
  • La solution finale de la question juive : La technique, le temps et les catégories de la décision (fr)
  • Comprendre Hitler et la Shoah. Les historiens de la République Fédérale d'Allemagne et l'identité allemande depuis 1949 (fr)
  • Vichy et la Shoah, Enquête sur le paradoxe français (fr)
  • Après un tel savoir-- (fr)
  • Exil ordinaire (fr)
  • L'hitlérisme et le système concentrationnaire. (fr)
  • L'Église catholique et l'Allemangne nazie (fr)
  • L'Église et les nazis, 1930-1965 (fr)
  • La Shoah par balles (fr)
  • La musique dans les camps de concentration (fr)
  • La « solution finale » (fr)
  • Le Silence de Pie XII, 1939-1945 (fr)
  • None is too many (fr)
  • Pie XII et le IIIe Reich (fr)
  • The Columbia Guide to the Holocaust (fr)
  • The Holocaust (fr)
  • The final Solution. (fr)
  • Une autre Suisse 1940-1944 (fr)
  • Une culpabilité ordinaire ? Hitler, les Allemands et la Shoah. Les enjeux de la controverse Goldhagen (fr)
  • L'Abandon des juifs. Les Américains et la solution finale (fr)
  • Among the righteous : lost stories from the Holocaust's long reach into Arab lands (fr)
  • Des hommes ordinaires : le bataillon de réserve de la police allemande et la solution finale en Pologne (fr)
  • Turkey and the Holocaust : Turkey's role in rescuing Turkish and European Jewry from Nazi persecution, 1933-1945 (fr)
  • Exil sous le croissant et l'étoile rapport d'Herbert Scurla sur l'activité des universitaires allemands en Turquie pendant le IIIe Reich (fr)
prop-fr:titreOriginal
  • Hitler and the Final Solution (fr)
  • The origins of the Final Solution : the evolution of Nazi Jewish policy (fr)
  • After such knowledge (fr)
  • Exil unter Halbmond und Stern (fr)
  • The Catholic Church and Nazi Germany (fr)
  • Hitler and the Final Solution (fr)
  • The origins of the Final Solution : the evolution of Nazi Jewish policy (fr)
  • After such knowledge (fr)
  • Exil unter Halbmond und Stern (fr)
  • The Catholic Church and Nazi Germany (fr)
prop-fr:titreVolume
  • 1936 (xsd:integer)
  • La Guerre monde, 1 (fr)
prop-fr:trad
  • Austria victim theory (fr)
  • Austria victim theory (fr)
prop-fr:traducteur
  • Claude Blanc (fr)
  • Jacqueline Carnaud et Bernard Frumer (fr)
  • Claude Bonnafont (fr)
  • Catherine d'Aragon (fr)
  • Aline Weill (fr)
  • Elie Barnavi (fr)
  • Claudine Layre (fr)
  • Gilbert Vivier et Jean-Gérard Chauffeteau (fr)
  • Claude Blanc (fr)
  • Jacqueline Carnaud et Bernard Frumer (fr)
  • Claude Bonnafont (fr)
  • Catherine d'Aragon (fr)
  • Aline Weill (fr)
  • Elie Barnavi (fr)
  • Claudine Layre (fr)
  • Gilbert Vivier et Jean-Gérard Chauffeteau (fr)
prop-fr:type
prop-fr:url
prop-fr:victimes
prop-fr:volume
  • 2 (xsd:integer)
  • 244 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:wikiquote
  • Shoah (fr)
  • Shoah (fr)
prop-fr:éditeur
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • La Shoah (hébreu : שואה, « catastrophe ») est l'entreprise d'extermination systématique, menée par l'Allemagne nazie contre le peuple juif pendant la Seconde Guerre mondiale, qui conduit à la disparition d'entre cinq et six millions de Juifs, soit les deux tiers des Juifs d'Europe et environ 40 % des Juifs du monde. On utilise aussi les termes d'« Holocauste », de « génocide juif », de « judéocide » ou encore de « destruction des Juifs d'Europe » (Raul Hilberg). Des débats continuent de diviser historiens et linguistes sur le terme adéquat. (fr)
  • La Shoah (hébreu : שואה, « catastrophe ») est l'entreprise d'extermination systématique, menée par l'Allemagne nazie contre le peuple juif pendant la Seconde Guerre mondiale, qui conduit à la disparition d'entre cinq et six millions de Juifs, soit les deux tiers des Juifs d'Europe et environ 40 % des Juifs du monde. On utilise aussi les termes d'« Holocauste », de « génocide juif », de « judéocide » ou encore de « destruction des Juifs d'Europe » (Raul Hilberg). Des débats continuent de diviser historiens et linguistes sur le terme adéquat. (fr)
rdfs:label
  • Shoah (fr)
  • Shoah (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:activity of
is dbo:battle of
is dbo:discipline of
is dbo:genre of
is dbo:isPartOf of
is dbo:literaryGenre of
is dbo:mainArticleForCategory of
is dbo:mainInterest of
is dbo:namedAfter of
is dbo:otherFunction of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:autresFonctions of
is prop-fr:caption of
is prop-fr:cause of
is prop-fr:collections of
is prop-fr:domaine of
is prop-fr:genre of
is prop-fr:motif of
is prop-fr:principauxIntérêts of
is prop-fr:thèmes of
is prop-fr:type of
is dc:subject of
is foaf:primaryTopic of