Par querelles dynastiques françaises on entend un ensemble de différends, à travers l’histoire de France, portant sur la personne qui doit hériter de la Couronne royale.On en relève quatre : la guerre de Cent Ans, qui a pour origine une querelle dynastique ; la période 1589-1594, marquée par le refus de voir le protestant Henri III de Navarre monter sur le trône ; la compétition qui sévit depuis 1830 entre Bourbons et Orléans ; l’action bonapartiste.À l’heure actuelle, il y a donc principalement trois groupes qui revendiquent la Couronne : les Bourbons ; les Orléans ; les Bonaparte, bien que Charles Bonaparte, « aîné de la maison impériale de France », ne prétende pas à la restauration de l’Empire ; mais divers groupes bonapartistes y songent et prennent parti, tantôt pour lui, tantôt pour son fils aîné, le prince Jean-Christophe Napoléon.On observe par ailleurs : les descendants de Karl-Wilhelm Naundorff et de Charles de Bourbon (décédé en 2008) qui ont encore leurs partisans ; Pierre Plantard, président du prieuré de Sion, de manière plus anecdotique, aura revendiqué le trône de France en qualité de descendant des Mérovingiens.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Par querelles dynastiques françaises on entend un ensemble de différends, à travers l’histoire de France, portant sur la personne qui doit hériter de la Couronne royale.On en relève quatre : la guerre de Cent Ans, qui a pour origine une querelle dynastique ; la période 1589-1594, marquée par le refus de voir le protestant Henri III de Navarre monter sur le trône ; la compétition qui sévit depuis 1830 entre Bourbons et Orléans ; l’action bonapartiste.À l’heure actuelle, il y a donc principalement trois groupes qui revendiquent la Couronne : les Bourbons ; les Orléans ; les Bonaparte, bien que Charles Bonaparte, « aîné de la maison impériale de France », ne prétende pas à la restauration de l’Empire ; mais divers groupes bonapartistes y songent et prennent parti, tantôt pour lui, tantôt pour son fils aîné, le prince Jean-Christophe Napoléon.On observe par ailleurs : les descendants de Karl-Wilhelm Naundorff et de Charles de Bourbon (décédé en 2008) qui ont encore leurs partisans ; Pierre Plantard, président du prieuré de Sion, de manière plus anecdotique, aura revendiqué le trône de France en qualité de descendant des Mérovingiens.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3735324 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 67662 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 238 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110934334 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Par querelles dynastiques françaises on entend un ensemble de différends, à travers l’histoire de France, portant sur la personne qui doit hériter de la Couronne royale.On en relève quatre : la guerre de Cent Ans, qui a pour origine une querelle dynastique ; la période 1589-1594, marquée par le refus de voir le protestant Henri III de Navarre monter sur le trône ; la compétition qui sévit depuis 1830 entre Bourbons et Orléans ; l’action bonapartiste.À l’heure actuelle, il y a donc principalement trois groupes qui revendiquent la Couronne : les Bourbons ; les Orléans ; les Bonaparte, bien que Charles Bonaparte, « aîné de la maison impériale de France », ne prétende pas à la restauration de l’Empire ; mais divers groupes bonapartistes y songent et prennent parti, tantôt pour lui, tantôt pour son fils aîné, le prince Jean-Christophe Napoléon.On observe par ailleurs : les descendants de Karl-Wilhelm Naundorff et de Charles de Bourbon (décédé en 2008) qui ont encore leurs partisans ; Pierre Plantard, président du prieuré de Sion, de manière plus anecdotique, aura revendiqué le trône de France en qualité de descendant des Mérovingiens.
rdfs:label
  • Querelles dynastiques françaises
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of