Property Value
dbo:abstract
  • L'histoire de Boulogne remonte à un bac antique et un franc-alleu réunissant Issy et Vanves, le fief Baudoin, mais commence en tant que paroisse autonome en 1330. Relevant d'une censive distincte de celle de Billancourt depuis 1109, Boulogne-la-Petite était un village viticole fondé, à partir d'un hameau de bûcherons, les Mesnuls-lès-Saint-Cloud, et sa chapelle Saint Gemme, par détachement de la paroisse d'Auteuil, l'année de l'institution du pèlerinage à l'église Notre Dame de Boulogne sur Seyne. L'installation des résidences royales à Longchamp après les destructions de la guerre de Cent Ans puis à Versailles et Saint-Cloud après la Fronde, la construction des routes y conduisant ont fait surgir à Boulogne des faubourgs de blanchisseurs au service des courtisans allant ou revenant de Paris ou installés dans leurs villégiatures qu'ils firent alors construire autour du village à l'instar de l'ancienne manse de Billancourt. À la Révolution, le village de Boulogne la Petite agrandit son territoire d'un tiers par l'annexion de celui que possédait Saint-Cloud sur la rive droite de la Seine et la commune adopte en 1790 le nom de 'Boulogne-sur-Seine. Très à la mode sous le Consulat et l'Empire, elle s'urbanise au XIXe siècle et se voit diminuée de Longchamp sous le Second Empire puis agrandie, en 1860, du parc des Princes aménagé par Haussmann et de Billancourt aménagé par le baron de Gourcuff. Toutefois, elle attendra 1926 pour adopter le nom de Boulogne-Billancourt. La Belle Époque y voit naître l'industrie aéronautique et automobile, Farman et Renault en particulier, dont les usines finissent par recouvrir une grande partie du territoire. La banlieue ouvrière qu'elle est devenue dès avant 14-18 est transformée entre les deux guerres par André Morizet en une ville à l'architecture typique des années 1930 où s'épanouit le cinéma français. Bombardée pendant la guerre, période durant laquelle elle a été à la fois un lieu de déportation et de résistance, elle a repris sa modernisation dans les années 1950 quand elle était encore le bastion du syndicalisme ouvrier et s'est reconverti dans les services, la communication et l'audiovisuel après le choc pétrolier. C'est aujourd'hui le premier pôle urbain de la région après Paris auquel elle est physiquement intégrée. (fr)
  • L'histoire de Boulogne remonte à un bac antique et un franc-alleu réunissant Issy et Vanves, le fief Baudoin, mais commence en tant que paroisse autonome en 1330. Relevant d'une censive distincte de celle de Billancourt depuis 1109, Boulogne-la-Petite était un village viticole fondé, à partir d'un hameau de bûcherons, les Mesnuls-lès-Saint-Cloud, et sa chapelle Saint Gemme, par détachement de la paroisse d'Auteuil, l'année de l'institution du pèlerinage à l'église Notre Dame de Boulogne sur Seyne. L'installation des résidences royales à Longchamp après les destructions de la guerre de Cent Ans puis à Versailles et Saint-Cloud après la Fronde, la construction des routes y conduisant ont fait surgir à Boulogne des faubourgs de blanchisseurs au service des courtisans allant ou revenant de Paris ou installés dans leurs villégiatures qu'ils firent alors construire autour du village à l'instar de l'ancienne manse de Billancourt. À la Révolution, le village de Boulogne la Petite agrandit son territoire d'un tiers par l'annexion de celui que possédait Saint-Cloud sur la rive droite de la Seine et la commune adopte en 1790 le nom de 'Boulogne-sur-Seine. Très à la mode sous le Consulat et l'Empire, elle s'urbanise au XIXe siècle et se voit diminuée de Longchamp sous le Second Empire puis agrandie, en 1860, du parc des Princes aménagé par Haussmann et de Billancourt aménagé par le baron de Gourcuff. Toutefois, elle attendra 1926 pour adopter le nom de Boulogne-Billancourt. La Belle Époque y voit naître l'industrie aéronautique et automobile, Farman et Renault en particulier, dont les usines finissent par recouvrir une grande partie du territoire. La banlieue ouvrière qu'elle est devenue dès avant 14-18 est transformée entre les deux guerres par André Morizet en une ville à l'architecture typique des années 1930 où s'épanouit le cinéma français. Bombardée pendant la guerre, période durant laquelle elle a été à la fois un lieu de déportation et de résistance, elle a repris sa modernisation dans les années 1950 quand elle était encore le bastion du syndicalisme ouvrier et s'est reconverti dans les services, la communication et l'audiovisuel après le choc pétrolier. C'est aujourd'hui le premier pôle urbain de la région après Paris auquel elle est physiquement intégrée. (fr)
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 4880358 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 236431 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 189582434 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:fr
  • Association américaine des bibliothécaires scolaires (fr)
  • Association américaine des bibliothécaires scolaires (fr)
prop-fr:lang
  • en (fr)
  • en (fr)
prop-fr:trad
  • American Association of School Librarians (fr)
  • American Association of School Librarians (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • L'histoire de Boulogne remonte à un bac antique et un franc-alleu réunissant Issy et Vanves, le fief Baudoin, mais commence en tant que paroisse autonome en 1330. Relevant d'une censive distincte de celle de Billancourt depuis 1109, Boulogne-la-Petite était un village viticole fondé, à partir d'un hameau de bûcherons, les Mesnuls-lès-Saint-Cloud, et sa chapelle Saint Gemme, par détachement de la paroisse d'Auteuil, l'année de l'institution du pèlerinage à l'église Notre Dame de Boulogne sur Seyne. L'installation des résidences royales à Longchamp après les destructions de la guerre de Cent Ans puis à Versailles et Saint-Cloud après la Fronde, la construction des routes y conduisant ont fait surgir à Boulogne des faubourgs de blanchisseurs au service des courtisans allant ou revenant de Par (fr)
  • L'histoire de Boulogne remonte à un bac antique et un franc-alleu réunissant Issy et Vanves, le fief Baudoin, mais commence en tant que paroisse autonome en 1330. Relevant d'une censive distincte de celle de Billancourt depuis 1109, Boulogne-la-Petite était un village viticole fondé, à partir d'un hameau de bûcherons, les Mesnuls-lès-Saint-Cloud, et sa chapelle Saint Gemme, par détachement de la paroisse d'Auteuil, l'année de l'institution du pèlerinage à l'église Notre Dame de Boulogne sur Seyne. L'installation des résidences royales à Longchamp après les destructions de la guerre de Cent Ans puis à Versailles et Saint-Cloud après la Fronde, la construction des routes y conduisant ont fait surgir à Boulogne des faubourgs de blanchisseurs au service des courtisans allant ou revenant de Par (fr)
rdfs:label
  • Histoire de Boulogne-Billancourt (fr)
  • Histoire de Boulogne-Billancourt (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of