Property Value
dbo:abstract
  • Les gladiateurs (du latin gladiatores, de gladius, glaive, signifiant « combattants à l'épée », ou « épéistes ») sont des combattants qui s'affrontent généralement par paires bien définies, chacun des deux adversaires appartenant à une catégorie appelée armatura, dotée d'armes, d'une panoplie et de techniques de combat spécifiques. Il s'agit de combats d'hommes athlétiques, plus rarement de femmes (les gladiatrices) et exceptionnellement de nains ou d'enfants. Phénomène pluriséculaire qui touche la plupart des sociétés antiques, le combat spectacle a connu des formes diverses et plusieurs phases d'évolutions. Dans la Rome antique, l'origine du munus (l'affrontement de gladiateurs) se retrouve en Italie du sud, où le combat en armes entre membres de l'entourage du défunt ou de prisonniers de guerre a pour but d'honorer la mémoire d'un mort. Cet art martial devient dans l'empire romain un sport-spectacle codifié, exécuté par de vrais professionnels, mis en scène pour satisfaire la plèbe et offrir un divertissement de qualité où la mort est en jeu. La gladiature est l'institution romaine qui fait combattre des gladiateurs lors de jeux de cirque. Plus qu'un amusement sanglant dont les arts visuels et la littérature continuent de véhiculer bon nombre de clichés (Pollice verso, mort systématique du vaincu, esclaves obligés de se battre contre leur gré, armes et panoplie fantastiques… autant de poncifs qui tirent généralement leur inspiration de la vision moralisante et du voyeurisme issus de l'époque romantique du XIXe siècle) contredits par les sources et l'archéologie expérimentale, la gladiature comprend différents aspects fondamentaux pour la compréhension de la civilisation romaine : aspects religieux (jeux funèbres, dimensions sacrée des Ludi), politiques (évergétisme, préparation idéologique à la guerre, propagande impériale), sportifs (entraînement, technicité très élaborée), militaires (incarnation de l'esprit combatif des Romains, de leur bravoure guerrière et leur mépris de la mort, vertus militaires formant l'un des piliers de la société romaine), économiques (poids financier de l'organisation des spectacles) et sociaux (panem et circenses, représentation symbolique, voire théâtrale, et non mise à mort véritable). (fr)
  • Les gladiateurs (du latin gladiatores, de gladius, glaive, signifiant « combattants à l'épée », ou « épéistes ») sont des combattants qui s'affrontent généralement par paires bien définies, chacun des deux adversaires appartenant à une catégorie appelée armatura, dotée d'armes, d'une panoplie et de techniques de combat spécifiques. Il s'agit de combats d'hommes athlétiques, plus rarement de femmes (les gladiatrices) et exceptionnellement de nains ou d'enfants. Phénomène pluriséculaire qui touche la plupart des sociétés antiques, le combat spectacle a connu des formes diverses et plusieurs phases d'évolutions. Dans la Rome antique, l'origine du munus (l'affrontement de gladiateurs) se retrouve en Italie du sud, où le combat en armes entre membres de l'entourage du défunt ou de prisonniers de guerre a pour but d'honorer la mémoire d'un mort. Cet art martial devient dans l'empire romain un sport-spectacle codifié, exécuté par de vrais professionnels, mis en scène pour satisfaire la plèbe et offrir un divertissement de qualité où la mort est en jeu. La gladiature est l'institution romaine qui fait combattre des gladiateurs lors de jeux de cirque. Plus qu'un amusement sanglant dont les arts visuels et la littérature continuent de véhiculer bon nombre de clichés (Pollice verso, mort systématique du vaincu, esclaves obligés de se battre contre leur gré, armes et panoplie fantastiques… autant de poncifs qui tirent généralement leur inspiration de la vision moralisante et du voyeurisme issus de l'époque romantique du XIXe siècle) contredits par les sources et l'archéologie expérimentale, la gladiature comprend différents aspects fondamentaux pour la compréhension de la civilisation romaine : aspects religieux (jeux funèbres, dimensions sacrée des Ludi), politiques (évergétisme, préparation idéologique à la guerre, propagande impériale), sportifs (entraînement, technicité très élaborée), militaires (incarnation de l'esprit combatif des Romains, de leur bravoure guerrière et leur mépris de la mort, vertus militaires formant l'un des piliers de la société romaine), économiques (poids financier de l'organisation des spectacles) et sociaux (panem et circenses, représentation symbolique, voire théâtrale, et non mise à mort véritable). (fr)
dbo:country
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 93698 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 97114 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 190800434 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1981 (xsd:integer)
  • 2002 (xsd:integer)
  • 2005 (xsd:integer)
  • 2009 (xsd:integer)
  • 2013 (xsd:integer)
prop-fr:fr
  • Fabiola (fr)
  • Fritz Weege (fr)
  • Munera (fr)
  • jeté de filet (fr)
  • jeux funèbres (fr)
  • mosaïque de Zliten (fr)
  • rudis (fr)
  • Fabiola (fr)
  • Fritz Weege (fr)
  • Munera (fr)
  • jeté de filet (fr)
  • jeux funèbres (fr)
  • mosaïque de Zliten (fr)
  • rudis (fr)
prop-fr:isbn
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
  • 979 (xsd:integer)
prop-fr:lang
  • de (fr)
  • en (fr)
  • it (fr)
  • es (fr)
  • de (fr)
  • en (fr)
  • it (fr)
  • es (fr)
prop-fr:langue
  • fr (fr)
  • fr (fr)
prop-fr:lienAuteur
  • Anne Bernet (fr)
  • Éric Teyssier (fr)
  • Anne Bernet (fr)
  • Éric Teyssier (fr)
prop-fr:lieu
  • Paris (fr)
  • Lacapelle-Marival (fr)
  • Paris (fr)
  • Lacapelle-Marival (fr)
prop-fr:nom
  • Ville (fr)
  • Lopez (fr)
  • Gilbert (fr)
  • Teyssier (fr)
  • Bernet (fr)
  • Ville (fr)
  • Lopez (fr)
  • Gilbert (fr)
  • Teyssier (fr)
  • Bernet (fr)
prop-fr:pagesTotales
  • 154 (xsd:integer)
  • 156 (xsd:integer)
  • 369 (xsd:integer)
  • 519 (xsd:integer)
  • 537 (xsd:integer)
prop-fr:prénom
  • François (fr)
  • Georges (fr)
  • Anne (fr)
  • Éric (fr)
  • Brice (fr)
  • François (fr)
  • Georges (fr)
  • Anne (fr)
  • Éric (fr)
  • Brice (fr)
prop-fr:site
  • Université Toulouse Jean Jaurès (fr)
  • Université Toulouse Jean Jaurès (fr)
prop-fr:texte
  • Fabiola ou l'Église des catacombes (fr)
  • munera (fr)
  • Fabiola ou l'Église des catacombes (fr)
  • munera (fr)
prop-fr:titre
  • Les Gladiateurs (fr)
  • La Gladiature en Occident des origines à la mort de Domitien (fr)
  • Devenir gladiateur. La vie quotidienne à l'école de la mort (fr)
  • Gladiateur - Daremberg et Saglio (fr)
  • Gladiateurs. Des sources à l'expérimentation (fr)
  • La Mort en face. Le dossier gladiateurs (fr)
  • Les Gladiateurs (fr)
  • La Gladiature en Occident des origines à la mort de Domitien (fr)
  • Devenir gladiateur. La vie quotidienne à l'école de la mort (fr)
  • Gladiateur - Daremberg et Saglio (fr)
  • Gladiateurs. Des sources à l'expérimentation (fr)
  • La Mort en face. Le dossier gladiateurs (fr)
prop-fr:trad
  • Fabiola (fr)
  • Cast net (fr)
  • Fritz Weege (fr)
  • Funeral games (fr)
  • Munera (fr)
  • Zliten mosaic (fr)
  • rudis (fr)
  • Fabiola (fr)
  • Cast net (fr)
  • Fritz Weege (fr)
  • Funeral games (fr)
  • Munera (fr)
  • Zliten mosaic (fr)
  • rudis (fr)
prop-fr:url
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Actes Sud (fr)
  • École française de Rome (fr)
  • Perrin (fr)
  • Éditions Errance (fr)
  • Editions Archéologie nouvelle (fr)
  • Actes Sud (fr)
  • École française de Rome (fr)
  • Perrin (fr)
  • Éditions Errance (fr)
  • Editions Archéologie nouvelle (fr)
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Les gladiateurs (du latin gladiatores, de gladius, glaive, signifiant « combattants à l'épée », ou « épéistes ») sont des combattants qui s'affrontent généralement par paires bien définies, chacun des deux adversaires appartenant à une catégorie appelée armatura, dotée d'armes, d'une panoplie et de techniques de combat spécifiques. Il s'agit de combats d'hommes athlétiques, plus rarement de femmes (les gladiatrices) et exceptionnellement de nains ou d'enfants. (fr)
  • Les gladiateurs (du latin gladiatores, de gladius, glaive, signifiant « combattants à l'épée », ou « épéistes ») sont des combattants qui s'affrontent généralement par paires bien définies, chacun des deux adversaires appartenant à une catégorie appelée armatura, dotée d'armes, d'une panoplie et de techniques de combat spécifiques. Il s'agit de combats d'hommes athlétiques, plus rarement de femmes (les gladiatrices) et exceptionnellement de nains ou d'enfants. (fr)
rdfs:label
  • Gladiateur (fr)
  • Gladiateur (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:mainArticleForCategory of
is dbo:occupation of
is dbo:product of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:forces of
is foaf:primaryTopic of