Property Value
dbo:abstract
  • Constance II (Flavius Julius Constantius en latin), né le 7 août 317 à Sirmium et mort le 3 novembre 361 à Mopsueste, est un empereur romain chrétien du Bas-Empire. Né sous le règne de son père, l'empereur Constantin Ier, Constance est élevé le 8 novembre 324 au rang de César, soit vice-empereur, de même que ses deux frères, Constant Ier et Constantin II, et son cousin Flavius Dalmatius. Envoyé en Gaule en 332, puis en Syrie, il intervient ainsi en Arménie, en 335, royaume dont la couronne est promise à son cousin Flavius Hannibalianus. Apprenant la mort de Constantin en 337, et peu désireux de partager l'Empire à cinq, les trois frères s'accordent pour encourager la garde impériale à massacrer Dalmatius, Hannibalianus et la quasi-totalité de leur famille puis se font acclamer Augustes, soit empereurs, et se répartissent le monde romain le 9 septembre 337. Constance II obtient ainsi la partie orientale, menacée par les Sassanides du roi des rois Chapour II. En 340, Constantin II est tué par Constant Ier, qui se place à la tête de l'Occident romain, avant d'être assassiné à son tour, en 350, par un de ses généraux, Magnence, qui usurpe le titre impérial. Temporairement soulagé de sa guerre contre les Sassanides, Constance II l'affronte le 28 septembre 351 à Mursa et le vainc en 353. Deux ans plus tard, l'élimination du général usurpateur Silvain maintient Constance II comme souverain incontesté du monde romain. Constance II, qui est devenu plus méfiant vis-à-vis de ses généraux après les guerres civiles et qui doit gérer à la fois le front sassanide, où la guerre reprend, et les Gaules, qui sont envahies par les barbares, décide de se faire épauler par un vice-empereur. N'ayant pas de fils, il jette son dévolu sur un des deux survivants du massacre familial, son cousin Constantius Gallus, qu'il envoie en Syrie, dès 351. Mais, ce dernier s'étant discrédité par sa brutalité, Constance le rappelle et le fait exécuter en 354. Parti prendre la direction des armées d'Orient, Constance envoie son dernier parent encore en vie, le jeune frère de Gallus, Julien, servir comme César en Gaule en 355. C'est depuis la Mésopotamie, où l'issue de la guerre sassanide demeure treize ans après le début du conflit toujours incertaine, que Constance apprend, en 360, que son César, après avoir libéré les Gaules, a usurpé le titre d'Auguste. Constance refuse de reconnaître l'usurpation mais, malade, doit interrompre sa marche militaire à Mopsueste en Cilicie, où il meurt le 3 novembre 361, après avoir désigné Julien, jadis son rival, comme son successeur. Le règne de Constance II est marqué par la consolidation des réformes de Constantin Ier, notamment sur le plan financier et administratif, mais aussi par une inflexion vers une nouvelle conception du pouvoir assez proche de celle des futurs empereurs byzantins et marquée par le goût pour la pompe et par la montée en puissance des eunuques et des notaires. Élevé dans la parole du Christ, Constance II veille également à renforcer l'Église face aux cultes païens et à la purger de ses divisions en tentant d'unifier un dogme en pleine élaboration. Bien plus que les autres décisions de Constance II, ce sont principalement ces questions religieuses que retiennent les historiens anciens. (fr)
  • Constance II (Flavius Julius Constantius en latin), né le 7 août 317 à Sirmium et mort le 3 novembre 361 à Mopsueste, est un empereur romain chrétien du Bas-Empire. Né sous le règne de son père, l'empereur Constantin Ier, Constance est élevé le 8 novembre 324 au rang de César, soit vice-empereur, de même que ses deux frères, Constant Ier et Constantin II, et son cousin Flavius Dalmatius. Envoyé en Gaule en 332, puis en Syrie, il intervient ainsi en Arménie, en 335, royaume dont la couronne est promise à son cousin Flavius Hannibalianus. Apprenant la mort de Constantin en 337, et peu désireux de partager l'Empire à cinq, les trois frères s'accordent pour encourager la garde impériale à massacrer Dalmatius, Hannibalianus et la quasi-totalité de leur famille puis se font acclamer Augustes, soit empereurs, et se répartissent le monde romain le 9 septembre 337. Constance II obtient ainsi la partie orientale, menacée par les Sassanides du roi des rois Chapour II. En 340, Constantin II est tué par Constant Ier, qui se place à la tête de l'Occident romain, avant d'être assassiné à son tour, en 350, par un de ses généraux, Magnence, qui usurpe le titre impérial. Temporairement soulagé de sa guerre contre les Sassanides, Constance II l'affronte le 28 septembre 351 à Mursa et le vainc en 353. Deux ans plus tard, l'élimination du général usurpateur Silvain maintient Constance II comme souverain incontesté du monde romain. Constance II, qui est devenu plus méfiant vis-à-vis de ses généraux après les guerres civiles et qui doit gérer à la fois le front sassanide, où la guerre reprend, et les Gaules, qui sont envahies par les barbares, décide de se faire épauler par un vice-empereur. N'ayant pas de fils, il jette son dévolu sur un des deux survivants du massacre familial, son cousin Constantius Gallus, qu'il envoie en Syrie, dès 351. Mais, ce dernier s'étant discrédité par sa brutalité, Constance le rappelle et le fait exécuter en 354. Parti prendre la direction des armées d'Orient, Constance envoie son dernier parent encore en vie, le jeune frère de Gallus, Julien, servir comme César en Gaule en 355. C'est depuis la Mésopotamie, où l'issue de la guerre sassanide demeure treize ans après le début du conflit toujours incertaine, que Constance apprend, en 360, que son César, après avoir libéré les Gaules, a usurpé le titre d'Auguste. Constance refuse de reconnaître l'usurpation mais, malade, doit interrompre sa marche militaire à Mopsueste en Cilicie, où il meurt le 3 novembre 361, après avoir désigné Julien, jadis son rival, comme son successeur. Le règne de Constance II est marqué par la consolidation des réformes de Constantin Ier, notamment sur le plan financier et administratif, mais aussi par une inflexion vers une nouvelle conception du pouvoir assez proche de celle des futurs empereurs byzantins et marquée par le goût pour la pompe et par la montée en puissance des eunuques et des notaires. Élevé dans la parole du Christ, Constance II veille également à renforcer l'Église face aux cultes païens et à la purger de ses divisions en tentant d'unifier un dogme en pleine élaboration. Bien plus que les autres décisions de Constance II, ce sont principalement ces questions religieuses que retiennent les historiens anciens. (fr)
dbo:activeYearsEndYear
  • 0337-01-01 (xsd:gYear)
dbo:activeYearsStartYear
  • 0337-01-01 (xsd:gYear)
dbo:battle
dbo:birthDate
  • 0317-08-07 (xsd:date)
dbo:birthName
  • (fr)
  • Flavius Julius Constantius (fr)
  • (fr)
  • Flavius Julius Constantius (fr)
dbo:birthPlace
dbo:child
dbo:citizenship
dbo:coemperor
dbo:deathDate
  • 0361-11-03 (xsd:date)
dbo:deathPlace
dbo:dynasty
dbo:father
dbo:mother
dbo:occupation
dbo:parent
dbo:predecessor
dbo:spouse
dbo:successor
dbo:thumbnail
dbo:thumbnailCaption
  • Majorina defrappée àAlexandrieentre348et350, au revers FEL TEMP REPARATIO (le Retour des Temps Heureux) figurant un Romain vainqueur d'un cavalier barbare à terre.
dbo:usurper
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 46123 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 123816 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 190841286 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1974 (xsd:integer)
  • 1987 (xsd:integer)
  • 2005 (xsd:integer)
  • 2007 (xsd:integer)
  • 2010 (xsd:integer)
prop-fr:après
  • Julien (fr)
  • Julien (fr)
prop-fr:colonnes
  • 2 (xsd:integer)
  • 3 (xsd:integer)
prop-fr:commons
  • Category:Constantius II (fr)
  • Category:Constantius II (fr)
prop-fr:date
  • 2011-08-17 (xsd:date)
prop-fr:dateDeDécès
  • 0361-11-03 (xsd:date)
prop-fr:dateDeNaissance
  • 0317-08-07 (xsd:date)
prop-fr:dynastie
prop-fr:enfant
  • Flavia Maxima Constantia, née posthume (fr)
  • Flavia Maxima Constantia, née posthume (fr)
prop-fr:femme
  • Constantia (fr)
  • Faustine (fr)
  • Eusébie (fr)
  • Constantia (fr)
  • Faustine (fr)
  • Eusébie (fr)
prop-fr:fonction
prop-fr:fr
  • Déplacements des empereurs romains 337-363 (fr)
  • Déplacements des empereurs romains 337-363 (fr)
prop-fr:fratrie
  • Constance (fille de Constantin), Hélène, Crispus, , (fr)
  • Constance (fille de Constantin), Hélène, Crispus, , (fr)
prop-fr:groupe
  • Note (fr)
  • Note (fr)
prop-fr:inhumation
prop-fr:isbn
  • 0 (xsd:integer)
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
  • 0978-02-02 (xsd:date)
prop-fr:langue
  • en (fr)
  • en (fr)
prop-fr:lienAuteur
  • Paul Veyne (fr)
  • Paul Petit (fr)
  • Marcel Le Glay (fr)
  • Lucien Jerphagnon (fr)
  • Ramsay MacMullen (fr)
  • Paul Veyne (fr)
  • Paul Petit (fr)
  • Marcel Le Glay (fr)
  • Lucien Jerphagnon (fr)
  • Ramsay MacMullen (fr)
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:liste
  • Liste des empereurs romains (fr)
  • Liste des empereurs romains (fr)
prop-fr:légende
  • Majorina de frappée à Alexandrie entre 348 et 350, au revers FEL TEMP REPARATIO figurant un Romain vainqueur d'un cavalier barbare à terre. (fr)
  • Majorina de frappée à Alexandrie entre 348 et 350, au revers FEL TEMP REPARATIO figurant un Romain vainqueur d'un cavalier barbare à terre. (fr)
prop-fr:mère
  • Fausta, fille de Maximien (fr)
  • Fausta, fille de Maximien (fr)
prop-fr:nom
  • Petit (fr)
  • Potter (fr)
  • MacMullen (fr)
  • Jerphagnon (fr)
  • LeGlay (fr)
  • Veyne (fr)
  • Petit (fr)
  • Potter (fr)
  • MacMullen (fr)
  • Jerphagnon (fr)
  • LeGlay (fr)
  • Veyne (fr)
prop-fr:nomDeNaissance
  • Flavius Julius Constantius (fr)
  • Flavius Julius Constantius (fr)
prop-fr:oldid
  • 68423306 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 263 (xsd:integer)
  • 356 (xsd:integer)
  • 762 (xsd:integer)
  • 799 (xsd:integer)
  • 892 (xsd:integer)
prop-fr:prénom
  • Lucien (fr)
  • Paul (fr)
  • David (fr)
  • Marcel (fr)
  • Ramsay (fr)
  • Lucien (fr)
  • Paul (fr)
  • David (fr)
  • Marcel (fr)
  • Ramsay (fr)
prop-fr:règne
  • 0337-09-09 (xsd:date)
  • ( ) (fr)
prop-fr:règneav
  • 0324-11-08 (xsd:date)
prop-fr:sousTitre
  • AD 180-395 (fr)
  • histoire naturelle d'une famille sous le Bas-Empire (fr)
  • AD 180-395 (fr)
  • histoire naturelle d'une famille sous le Bas-Empire (fr)
prop-fr:successeur
  • Julien (fr)
  • Julien (fr)
prop-fr:tailleImage
  • 200 (xsd:integer)
prop-fr:titre
  • Constantine (fr)
  • Empereur romain (fr)
  • Rome (fr)
  • The Roman Empire at Bay (fr)
  • Histoire générale de l’Empire romain (fr)
  • Julien dit l'Apostat (fr)
  • Quand notre monde est devenu chrétien (fr)
  • Constantine (fr)
  • Empereur romain (fr)
  • Rome (fr)
  • The Roman Empire at Bay (fr)
  • Histoire générale de l’Empire romain (fr)
  • Julien dit l'Apostat (fr)
  • Quand notre monde est devenu chrétien (fr)
prop-fr:tome
  • Le Bas-Empire (fr)
  • , Grandeur et chute de l'Empire (fr)
  • Le Bas-Empire (fr)
  • , Grandeur et chute de l'Empire (fr)
prop-fr:trad
  • Itineraries of the Roman emperors, 337–363 (fr)
  • Itineraries of the Roman emperors, 337–363 (fr)
prop-fr:usurpateur
  • Julien (fr)
  • Sylvain (fr)
  • Magnence (fr)
  • Magnus Decentius (fr)
  • Népotien (fr)
  • Vétranion (fr)
  • Julien (fr)
  • Sylvain (fr)
  • Magnence (fr)
  • Magnus Decentius (fr)
  • Népotien (fr)
  • Vétranion (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Albin Michel (fr)
  • Routledge (fr)
  • Texto (fr)
  • Seuil (fr)
  • Éditions Perrin (fr)
  • Hardcover (fr)
  • Albin Michel (fr)
  • Routledge (fr)
  • Texto (fr)
  • Seuil (fr)
  • Éditions Perrin (fr)
  • Hardcover (fr)
prop-fr:étatboîte
  • uncollapsed (fr)
  • uncollapsed (fr)
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Constance II (Flavius Julius Constantius en latin), né le 7 août 317 à Sirmium et mort le 3 novembre 361 à Mopsueste, est un empereur romain chrétien du Bas-Empire. Né sous le règne de son père, l'empereur Constantin Ier, Constance est élevé le 8 novembre 324 au rang de César, soit vice-empereur, de même que ses deux frères, Constant Ier et Constantin II, et son cousin Flavius Dalmatius. Envoyé en Gaule en 332, puis en Syrie, il intervient ainsi en Arménie, en 335, royaume dont la couronne est promise à son cousin Flavius Hannibalianus. Apprenant la mort de Constantin en 337, et peu désireux de partager l'Empire à cinq, les trois frères s'accordent pour encourager la garde impériale à massacrer Dalmatius, Hannibalianus et la quasi-totalité de leur famille puis se font acclamer Augustes, so (fr)
  • Constance II (Flavius Julius Constantius en latin), né le 7 août 317 à Sirmium et mort le 3 novembre 361 à Mopsueste, est un empereur romain chrétien du Bas-Empire. Né sous le règne de son père, l'empereur Constantin Ier, Constance est élevé le 8 novembre 324 au rang de César, soit vice-empereur, de même que ses deux frères, Constant Ier et Constantin II, et son cousin Flavius Dalmatius. Envoyé en Gaule en 332, puis en Syrie, il intervient ainsi en Arménie, en 335, royaume dont la couronne est promise à son cousin Flavius Hannibalianus. Apprenant la mort de Constantin en 337, et peu désireux de partager l'Empire à cinq, les trois frères s'accordent pour encourager la garde impériale à massacrer Dalmatius, Hannibalianus et la quasi-totalité de leur famille puis se font acclamer Augustes, so (fr)
rdfs:label
  • Constance II (fr)
  • Constanci II (ca)
  • Constancio II (an)
  • Constancio II (es)
  • Constantius II (af)
  • Constantius II (en)
  • Constantius II (sv)
  • Constantius II. (als)
  • Constâncio II (pt)
  • Konstancjusz II (pl)
  • Констанций II (ru)
  • قنسطانطيوس التانى (arz)
  • قنسطانطيوس الثاني (ar)
  • コンスタンティウス2世 (ja)
  • 君士坦提烏斯二世 (zh)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • (fr)
  • (fr)
is dbo:child of
is dbo:commandant of
is dbo:father of
is dbo:nextEvent of
is dbo:predecessor of
is dbo:spouse of
is dbo:successor of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:après of
is prop-fr:avant of
is prop-fr:commandant of
is prop-fr:constructeur of
is prop-fr:fratrie of
is prop-fr:règneDe of
is oa:hasTarget of
is foaf:primaryTopic of