L'adhérence roues/rails est un phénomène suffisamment complexe pour n'être pas complètement résolu à ce jour, même pour la grande vitesse.Pour cela, un petit retour historique (plus d'un siècle) s'impose car c'est précisément à cette période que va se créer une carence technologique qui s'accentuera avec le temps et les évolutions du chemin de fer, qui conservera d'ailleurs l'écartement de voie de la mine d'où il est issu (auquel seront rajoutés plus tard d'autres écartements comme la voie métrique) Chronologie des chemins de ferDans l'Angleterre du XIXe siècle, comme partout ailleurs, le meilleur mode de transport terrestre était le cheval.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • L'adhérence roues/rails est un phénomène suffisamment complexe pour n'être pas complètement résolu à ce jour, même pour la grande vitesse.Pour cela, un petit retour historique (plus d'un siècle) s'impose car c'est précisément à cette période que va se créer une carence technologique qui s'accentuera avec le temps et les évolutions du chemin de fer, qui conservera d'ailleurs l'écartement de voie de la mine d'où il est issu (auquel seront rajoutés plus tard d'autres écartements comme la voie métrique) Chronologie des chemins de ferDans l'Angleterre du XIXe siècle, comme partout ailleurs, le meilleur mode de transport terrestre était le cheval. Lorsque l'invention de la locomotive à vapeur arriva (George Stephenson), l'idée était d'utiliser autrement les trains des mines voire d'acheminer le charbon extrait sur de faibles distances. Les voies ferrées sortent alors de la mine, les premières infrastructures ferroviaires sont créées.À cette époque, il n'était pas question de l'étude de l’ellipse de Hertz ou de la théorie de Carter mais seulement d'une alternative au cheval. L'absence de maitrise de l'adhérence roues/rails n'a pas pesé bien lourd en l'absence d'autre mode de transport de masse. Le chemin de fer allait connaitre un essor considérable, la majorité des infrastructures ferroviaires existantes de nos jours ont été construites au XIXe siècle.L'avènement d'autres modes de transport terrestre, automobile et aviation, va progressivement pousser le chemin de fer au déclin. La problématique du pétrole dans les années 1970 va lancer une nouvelle période incluant la recherche de la grande vitesse dont la seule véritable innovation se situe dans la TVM (transmission voie machine). En aviation nous en sommes alors au Concorde pour le transport de passagers. Le problème de l'adhérence va de nouveau être masqué par la nécessité et le contexte, peu importe si cela peut avoir des conséquences sur les performances.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 822671 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 16655 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 48 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110120928 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • L'adhérence roues/rails est un phénomène suffisamment complexe pour n'être pas complètement résolu à ce jour, même pour la grande vitesse.Pour cela, un petit retour historique (plus d'un siècle) s'impose car c'est précisément à cette période que va se créer une carence technologique qui s'accentuera avec le temps et les évolutions du chemin de fer, qui conservera d'ailleurs l'écartement de voie de la mine d'où il est issu (auquel seront rajoutés plus tard d'autres écartements comme la voie métrique) Chronologie des chemins de ferDans l'Angleterre du XIXe siècle, comme partout ailleurs, le meilleur mode de transport terrestre était le cheval.
rdfs:label
  • Adhérence roue-rail
  • Adhesion railway
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of