Property Value
dbo:abstract
  • Les Germano-Baltes ou Allemands des pays baltes (Deutschbalten ou Baltendeutsche en allemand) sont des populations de culture et de langue allemande, minorité dominante installée dans les pays baltiques et notamment en Estonie et en Lettonie (plus particulièrement en Courlande), pays qui ont appartenu à l'ordre Teutonique dont les chevaliers sont devenus, en adoptant la Réforme, des barons baltes. La plupart d'entre eux ont dû quitter cette région en 1940 à la suite du pacte Hitler-Staline de 1939, qu'ils aient été déplacés en Allemagne nazie et en Pologne occupée (les Allemands purs), ou bien déportés vers la Sibérie ou le Kazakhstan (les mischung Volksdeutsche, familles mixtes dont le Reich ne voulait pas). Ce fut alors la fin de sept cents ans de présence germano-balte dans ces pays. Bien que la Lituanie n'ait pas connu la domination des barons baltes, les deux mille Allemands lituaniens peuvent être considérés comme des Germano-Baltes. Depuis l'indépendance des trois pays (1991), certains descendants des anciens propriétaires ont racheté leurs anciens patrimoines (notamment les châteaux) et s'y sont installés. Dans la décennie 2000 on dénombrait encore 3 300 Germano-Baltes en Lettonie (0,16 % de la population) et 1 900 en Estonie (0,14 %). (fr)
  • Les Germano-Baltes ou Allemands des pays baltes (Deutschbalten ou Baltendeutsche en allemand) sont des populations de culture et de langue allemande, minorité dominante installée dans les pays baltiques et notamment en Estonie et en Lettonie (plus particulièrement en Courlande), pays qui ont appartenu à l'ordre Teutonique dont les chevaliers sont devenus, en adoptant la Réforme, des barons baltes. La plupart d'entre eux ont dû quitter cette région en 1940 à la suite du pacte Hitler-Staline de 1939, qu'ils aient été déplacés en Allemagne nazie et en Pologne occupée (les Allemands purs), ou bien déportés vers la Sibérie ou le Kazakhstan (les mischung Volksdeutsche, familles mixtes dont le Reich ne voulait pas). Ce fut alors la fin de sept cents ans de présence germano-balte dans ces pays. Bien que la Lituanie n'ait pas connu la domination des barons baltes, les deux mille Allemands lituaniens peuvent être considérés comme des Germano-Baltes. Depuis l'indépendance des trois pays (1991), certains descendants des anciens propriétaires ont racheté leurs anciens patrimoines (notamment les châteaux) et s'y sont installés. Dans la décennie 2000 on dénombrait encore 3 300 Germano-Baltes en Lettonie (0,16 % de la population) et 1 900 en Estonie (0,14 %). (fr)
dbo:country
dbo:populationTotal
  • 5000 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageID
  • 315939 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 16828 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 185114620 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:groupeLié
prop-fr:langue
prop-fr:légende
  • Couleurs germano-baltes (fr)
  • Couleurs germano-baltes (fr)
prop-fr:nom
  • Germano-Baltes (fr)
  • Germano-Baltes (fr)
prop-fr:origine
prop-fr:pop
  • 1900 (xsd:integer)
  • 2000 (xsd:integer)
  • 3300 (xsd:integer)
prop-fr:religion
prop-fr:taille
  • 10 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Les Germano-Baltes ou Allemands des pays baltes (Deutschbalten ou Baltendeutsche en allemand) sont des populations de culture et de langue allemande, minorité dominante installée dans les pays baltiques et notamment en Estonie et en Lettonie (plus particulièrement en Courlande), pays qui ont appartenu à l'ordre Teutonique dont les chevaliers sont devenus, en adoptant la Réforme, des barons baltes. La plupart d'entre eux ont dû quitter cette région en 1940 à la suite du pacte Hitler-Staline de 1939, qu'ils aient été déplacés en Allemagne nazie et en Pologne occupée (les Allemands purs), ou bien déportés vers la Sibérie ou le Kazakhstan (les mischung Volksdeutsche, familles mixtes dont le Reich ne voulait pas). Ce fut alors la fin de sept cents ans de présence germano-balte dans ces pays. (fr)
  • Les Germano-Baltes ou Allemands des pays baltes (Deutschbalten ou Baltendeutsche en allemand) sont des populations de culture et de langue allemande, minorité dominante installée dans les pays baltiques et notamment en Estonie et en Lettonie (plus particulièrement en Courlande), pays qui ont appartenu à l'ordre Teutonique dont les chevaliers sont devenus, en adoptant la Réforme, des barons baltes. La plupart d'entre eux ont dû quitter cette région en 1940 à la suite du pacte Hitler-Staline de 1939, qu'ils aient été déplacés en Allemagne nazie et en Pologne occupée (les Allemands purs), ou bien déportés vers la Sibérie ou le Kazakhstan (les mischung Volksdeutsche, familles mixtes dont le Reich ne voulait pas). Ce fut alors la fin de sept cents ans de présence germano-balte dans ces pays. (fr)
rdfs:label
  • Germano-Baltes (fr)
  • Germano-Baltes (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:citizenship of
is dbo:ethnicity of
is dbo:nationality of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:nationalité of
is prop-fr:origine of
is foaf:primaryTopic of