Le Cartel des gauches, est une coalition électorale, constituée dans une cinquantaine de département, pour les élections législatives de 1924 entre le Parti radical et radical-socialiste, la S.F.I.O. et le Parti républicain-socialiste auxquels se joignirent des radicaux et des socialistes indépendants. Les radicaux emmenés par Édouard Herriot dominèrent la coalition victorieuse aux élections législatives françaises de mai 1924.Cette coalition fut reconduite pour les élections de 1932.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le Cartel des gauches, est une coalition électorale, constituée dans une cinquantaine de département, pour les élections législatives de 1924 entre le Parti radical et radical-socialiste, la S.F.I.O. et le Parti républicain-socialiste auxquels se joignirent des radicaux et des socialistes indépendants. Les radicaux emmenés par Édouard Herriot dominèrent la coalition victorieuse aux élections législatives françaises de mai 1924.Cette coalition fut reconduite pour les élections de 1932. Elle regroupa les radicaux (qui dominèrent la gauche jusqu'en 1936) et les socialistes. Les premiers députés communistes qui sont élus en 1924 siègent dans l'opposition. Les socialistes ne participent pas au gouvernement de peur de se faire taxer de trahison sociale par les communistes qui verraient en cette alliance une collaboration avec un régime bourgeois. Ils posent même en 1932 des conditions à leur participation, qui sont rejetées par les radicaux (les « conditions Huygens »). Aussi, la victoire de 1924 est une simple entente électorale et non une collaboration, dictée essentiellement par la volonté commune de battre le Bloc national. Des radicaux, comme Aristide Briand ayant participé aux gouvernements du Bloc national, les socialistes font savoir qu'ils refusent de gouverner, ne faisant que soutenir les orientations politiques prises en cas de succès.Le Cartel des gauches se constitue à la fin de l'année 1923 contre le Bloc national. Le Cartel des gauches associe 4 groupes : les Radicaux indépendants (frange de droite des radicaux), les radicaux-socialistes, unifiés désormais, le républicains-socialistes, des socialistes indépendants (Paul Painlevé), la SFIO.
  • The Cartel des gauches (French for Left-wing Coalition) was the name of the governmental alliance between the Radical-Socialist Party and the socialist French Section of the Workers' International (SFIO) after World War I (1914–18), which lasted until the end of the Popular Front (1936–38). The Cartel des gauches twice won general elections, in 1924 and in 1932. The first Cartel was led by Radical-Socialist Édouard Herriot, but the second was weakened by parliamentary instability. Following the 6 February 1934 crisis, President of the Council Édouard Daladier had to resign, and a new Union Nationale coalition, led by conservative Gaston Doumergue, took power.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 320860 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 15808 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 98 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107744647 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le Cartel des gauches, est une coalition électorale, constituée dans une cinquantaine de département, pour les élections législatives de 1924 entre le Parti radical et radical-socialiste, la S.F.I.O. et le Parti républicain-socialiste auxquels se joignirent des radicaux et des socialistes indépendants. Les radicaux emmenés par Édouard Herriot dominèrent la coalition victorieuse aux élections législatives françaises de mai 1924.Cette coalition fut reconduite pour les élections de 1932.
  • The Cartel des gauches (French for Left-wing Coalition) was the name of the governmental alliance between the Radical-Socialist Party and the socialist French Section of the Workers' International (SFIO) after World War I (1914–18), which lasted until the end of the Popular Front (1936–38). The Cartel des gauches twice won general elections, in 1924 and in 1932. The first Cartel was led by Radical-Socialist Édouard Herriot, but the second was weakened by parliamentary instability.
rdfs:label
  • Cartel des gauches
  • Cartel des Gauches
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:party of
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:coalition of
is prop-fr:parti of
is foaf:primaryTopic of