Le terme de Gouvernement de Beiyang (chinois simplifié : 北洋政府 ; pinyin : běiyáng zhèngfǔ ; le mot de Beiyang – 北洋 – signifiant « Océan du nord » et se référant aux régions côtières du nord de la Chine) désigne de manière informelle l'autorité centrale de la République de Chine durant la période allant de 1913 à 1928.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le terme de Gouvernement de Beiyang (chinois simplifié : 北洋政府 ; pinyin : běiyáng zhèngfǔ ; le mot de Beiyang – 北洋 – signifiant « Océan du nord » et se référant aux régions côtières du nord de la Chine) désigne de manière informelle l'autorité centrale de la République de Chine durant la période allant de 1913 à 1928. Il vient de l'Armée de Beiyang, fondée au temps de l'Empire mandchou des Qing, et dont sont issus la plupart des chefs militaires qui dominent alternativement le pouvoir, de manière officielle ou officieuse.Yuan Shikai, président en 1912, établit dès l'année suivante un régime dictatorial. Après sa mort en 1916, la République de Chine, n'ayant plus de pouvoir central fort, est dirigée de facto par divers potentats locaux, ou seigneurs de la guerre, principalement actifs dans le nord du pays, qui établissent chacun leur pouvoir par les armes et se disputent la légitimité, chacun des dirigeants successifs du gouvernement de façade de Pékin représentant la Chine au niveau international. Après la chute de Duan Qirui au début des années 1920, la confusion politique s'aggrave. De 1916 à 1928, la République de Chine connaît 25 équipes gouvernementales, 34 chefs de gouvernement et cinq parlements différents.Ce semblant de pouvoir central, qui utilise le drapeau à cinq couleurs de la République, est parcouru de tensions dues aux rivalités de ses différentes factions militaires, couramment désignées sous le nom de cliques, tandis que Sun Yat-sen revendique la légitimité républicaine dans le sud de la Chine. L'essentiel du sud du pays échappe aux différentes factions composant le gouvernement de Beiyang, qui se partagent le nord et le centre du pays.En 1926, le gouvernement du Kuomintang lance l'expédition du Nord pour soumettre les seigneurs de la guerre et unifier la République de Chine sous sa bannière. Durant l'expédition, Tchang Kaï-chek, chef de l'Armée nationale révolutionnaire, prend dans les faits le contrôle du Kuomintang, puis du régime, déplaçant à Nankin le pouvoir central chinois.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1999541 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 18679 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 150 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109702047 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le terme de Gouvernement de Beiyang (chinois simplifié : 北洋政府 ; pinyin : běiyáng zhèngfǔ ; le mot de Beiyang – 北洋 – signifiant « Océan du nord » et se référant aux régions côtières du nord de la Chine) désigne de manière informelle l'autorité centrale de la République de Chine durant la période allant de 1913 à 1928.
rdfs:label
  • Gouvernement de Beiyang
  • Beiyang government
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:deathPlace of
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:allégeance of
is foaf:primaryTopic of