Property Value
dbo:abstract
  • Charles Martel (en latin : Carolus Martellus ; en allemand : Karl Martell), né vers 688 à Andenne actuellement en Belgique et mort le 22 octobre 741 à Quierzy, est un homme d’État et chef militaire franc qui, en tant que duc des Francs et maire du palais, était de facto dirigeant de la Francie de 718 jusqu'à sa mort. Fils de l'homme d'État franc Pépin de Herstal et d'une noble nommée Alpaïde, Charles Martel affirme avec succès ses prétentions au pouvoir en successeur de son père, et en tant que maire du palais, dans la politique franque. Continuant et s'appuyant sur l'œuvre de son père, il rétablit le gouvernement centralisé en Francie, et commence la série de campagnes militaires qui rétablit les Francs comme les maîtres incontestés de toute la Gaule. Après un travail pour établir l'unité en Gaule, l'attention de Charles est tournée sur les conflits étrangers, et notamment l'avance musulmane en Europe de l'Ouest, qui est une préoccupation majeure. Les forces musulmanes arabes et berbères ont conquis la péninsule ibérique (711-726), franchi les Pyrénées (720) et saisi la Gaule narbonnaise, qui était une importante dépendance des Wisigoths (721-725). Après des affrontements intermittents, sous la direction d'Abd al-Rahman ibn Abd Allah al-Ghafiqi, wali d'al-Andalus, ils avancent vers la Gaule et sur Tours, « la ville sainte de la Gaule ». En octobre 732, l'armée omeyyade dirigée par al-Ghafiqi rencontre les forces franques et aquitaines dirigées par Charles dans une zone comprise entre les villes de Tours et de Poitiers (actuel centre-ouest de la France), menant à une importante et historiquement décisive victoire franque connue comme la bataille de Poitiers (que l'on nomme souvent Ma'arakat Balâṭ ash-Shuhadâ, bataille du Pavé des Martyrs, selon les sources arabes bien que l'expression désigne plus vraisemblablement la Bataille de Toulouse), mettant fin à la « dernière des grandes invasions arabes de France », une victoire militaire qualifiée de « brillante » du côté de Charles. Après l'affrontement, Charles dirige l'offensive, détruisant des forteresses à Agde, Béziers et Maguelone, et engageant les forces musulmanes à Nîmes, mais ne parvenant pas à récupérer Narbonne (737), ou à réclamer pleinement la Narbonnaise wisigothe. Par la suite, il réalise d'importants gains externes contre d'autres royaumes chrétiens, établissant un contrôle franc sur la Bavière, l'Alemannia et la Frise, et contraignant certaines des tribus saxonnes à offrir un tribut (738). En dehors de ses efforts militaires, Charles est considéré comme une figure fondatrice du Moyen Âge européen. Qualifié d'administrateur et de guerrier, il est crédité d'un rôle déterminant dans les responsabilités émergentes des chevaliers des tribunaux, et donc dans le développement du système féodal franc. Le pape Grégoire III, dont le royaume était menacé par les Lombards, et qui ne pouvait plus compter sur l'aide de Constantinople, demanda à Charles de défendre le Saint-Siège, et lui offrit le consulat romain, bien que Charles refusât. Il divise la Francie entre ses fils, Carloman et Pépin. Ce dernier devient le premier des Carolingiens. Le petit-fils de Charles, Charlemagne, afin d'inclure une grande partie de l'ouest, a étendu les royaumes francs, et est devenu le premier empereur d'occident depuis la chute de Rome. (fr)
  • Charles Martel (en latin : Carolus Martellus ; en allemand : Karl Martell), né vers 688 à Andenne actuellement en Belgique et mort le 22 octobre 741 à Quierzy, est un homme d’État et chef militaire franc qui, en tant que duc des Francs et maire du palais, était de facto dirigeant de la Francie de 718 jusqu'à sa mort. Fils de l'homme d'État franc Pépin de Herstal et d'une noble nommée Alpaïde, Charles Martel affirme avec succès ses prétentions au pouvoir en successeur de son père, et en tant que maire du palais, dans la politique franque. Continuant et s'appuyant sur l'œuvre de son père, il rétablit le gouvernement centralisé en Francie, et commence la série de campagnes militaires qui rétablit les Francs comme les maîtres incontestés de toute la Gaule. Après un travail pour établir l'unité en Gaule, l'attention de Charles est tournée sur les conflits étrangers, et notamment l'avance musulmane en Europe de l'Ouest, qui est une préoccupation majeure. Les forces musulmanes arabes et berbères ont conquis la péninsule ibérique (711-726), franchi les Pyrénées (720) et saisi la Gaule narbonnaise, qui était une importante dépendance des Wisigoths (721-725). Après des affrontements intermittents, sous la direction d'Abd al-Rahman ibn Abd Allah al-Ghafiqi, wali d'al-Andalus, ils avancent vers la Gaule et sur Tours, « la ville sainte de la Gaule ». En octobre 732, l'armée omeyyade dirigée par al-Ghafiqi rencontre les forces franques et aquitaines dirigées par Charles dans une zone comprise entre les villes de Tours et de Poitiers (actuel centre-ouest de la France), menant à une importante et historiquement décisive victoire franque connue comme la bataille de Poitiers (que l'on nomme souvent Ma'arakat Balâṭ ash-Shuhadâ, bataille du Pavé des Martyrs, selon les sources arabes bien que l'expression désigne plus vraisemblablement la Bataille de Toulouse), mettant fin à la « dernière des grandes invasions arabes de France », une victoire militaire qualifiée de « brillante » du côté de Charles. Après l'affrontement, Charles dirige l'offensive, détruisant des forteresses à Agde, Béziers et Maguelone, et engageant les forces musulmanes à Nîmes, mais ne parvenant pas à récupérer Narbonne (737), ou à réclamer pleinement la Narbonnaise wisigothe. Par la suite, il réalise d'importants gains externes contre d'autres royaumes chrétiens, établissant un contrôle franc sur la Bavière, l'Alemannia et la Frise, et contraignant certaines des tribus saxonnes à offrir un tribut (738). En dehors de ses efforts militaires, Charles est considéré comme une figure fondatrice du Moyen Âge européen. Qualifié d'administrateur et de guerrier, il est crédité d'un rôle déterminant dans les responsabilités émergentes des chevaliers des tribunaux, et donc dans le développement du système féodal franc. Le pape Grégoire III, dont le royaume était menacé par les Lombards, et qui ne pouvait plus compter sur l'aide de Constantinople, demanda à Charles de défendre le Saint-Siège, et lui offrit le consulat romain, bien que Charles refusât. Il divise la Francie entre ses fils, Carloman et Pépin. Ce dernier devient le premier des Carolingiens. Le petit-fils de Charles, Charlemagne, afin d'inclure une grande partie de l'ouest, a étendu les royaumes francs, et est devenu le premier empereur d'occident depuis la chute de Rome. (fr)
dbo:battle
dbo:birthPlace
dbo:child
dbo:citizenship
dbo:deathDate
  • 0741-10-22 (xsd:date)
dbo:deathPlace
dbo:dynasty
dbo:father
dbo:mother
dbo:occupation
dbo:parent
dbo:placeOfBurial
dbo:religion
dbo:spouse
dbo:thumbnail
dbo:thumbnailCaption
  • (Grandes Chroniques de France,, Londres,British Library, Ms Royal 16 Gf. 118v).
  • Charles Martel menant lesiège d'Avignon.
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 538 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 37784 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 191009351 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1837 (xsd:integer)
  • 1949 (xsd:integer)
  • 1971 (xsd:integer)
  • 1978 (xsd:integer)
  • 1979 (xsd:integer)
  • 1994 (xsd:integer)
  • 2006 (xsd:integer)
  • 2010 (xsd:integer)
  • 2013 (xsd:integer)
  • 2015 (xsd:integer)
prop-fr:collection
  • Histoires de famille. La parenté au Moyen Âge (fr)
  • Histoires de famille. La parenté au Moyen Âge (fr)
prop-fr:conjoint
prop-fr:dateDeDécès
  • 0741-10-22 (xsd:date)
prop-fr:dateDeNaissance
  • vers 688 (fr)
  • vers 688 (fr)
prop-fr:dynastie
prop-fr:enfants
prop-fr:fonction
  • Maire du palais d'Austrasie (fr)
  • Maire du palais de Neustrie (fr)
  • Maire du palais d'Austrasie (fr)
  • Maire du palais de Neustrie (fr)
prop-fr:groupe
  • Note (fr)
  • Note (fr)
prop-fr:isbn
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:jusqu'auFonction
  • 0741-10-22 (xsd:date)
prop-fr:langue
  • de (fr)
  • fr (fr)
  • de (fr)
  • fr (fr)
prop-fr:lienAuteur
  • Michel Rouche (fr)
  • Philippe Sénac (fr)
  • Louis Halphen (fr)
  • Félix Rousseau (fr)
  • William Blanc (fr)
  • Michel Rouche (fr)
  • Philippe Sénac (fr)
  • Louis Halphen (fr)
  • Félix Rousseau (fr)
  • William Blanc (fr)
prop-fr:lienÉditeur
  • Folio (fr)
  • Éditions Perrin (fr)
  • Folio (fr)
  • Éditions Perrin (fr)
prop-fr:lieu
  • Paris (fr)
  • Sigmaringen (fr)
  • Turnhout (fr)
  • Paris (fr)
  • Sigmaringen (fr)
  • Turnhout (fr)
prop-fr:lieuDeDécès
prop-fr:lieuDeNaissance
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:légende
  • . (fr)
  • Charles Martel menant le siège d'Avignon. (fr)
  • . (fr)
  • Charles Martel menant le siège d'Avignon. (fr)
prop-fr:mère
prop-fr:nom
  • dbpedia-fr:Jörg_Jarnut
  • Blanc (fr)
  • Moeller (fr)
  • Sénac (fr)
  • Arkoun (fr)
  • Rousseau (fr)
  • Rouche (fr)
  • Charles Martel (fr)
  • Deviosse (fr)
  • Halphen (fr)
  • Guemriche (fr)
  • Stoclet (fr)
prop-fr:numéroDansCollection
  • 13 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • 310 (xsd:integer)
  • 334 (xsd:integer)
  • 386 (xsd:integer)
  • 776 (xsd:integer)
  • 1217 (xsd:integer)
prop-fr:passage
  • 39 (xsd:integer)
prop-fr:prédécesseur
prop-fr:prénom
  • dbpedia-fr:Jörg_Jarnut
  • Jean (fr)
  • Louis (fr)
  • Félix (fr)
  • Michel (fr)
  • Philippe (fr)
  • William (fr)
  • Mohamed (fr)
  • Salah (fr)
  • Alain J. (fr)
prop-fr:présentationEnLigne
prop-fr:père
prop-fr:religion
prop-fr:réimpression
  • 2006 (xsd:integer)
prop-fr:sousTitre
  • 418 (xsd:integer)
  • du Moyen âge à nos jours (fr)
  • la naissance, l'éducation et la jeunesse de Pépin, dit « le Bref » (fr)
prop-fr:successeur
prop-fr:sépulture
prop-fr:taille
  • 30 (xsd:integer)
prop-fr:titre
  • Histoire de l'islam et des musulmans en France (fr)
  • Charles Martel (fr)
  • Karl Martell in seiner Zeit (fr)
  • Charles Martel et la bataille de Poitiers : de l'histoire au mythe identitaire (fr)
  • Charlemagne et Mahomet : en Espagne, (fr)
  • Charlemagne et l'empire carolingien (fr)
  • Fils du Martel (fr)
  • L'Aquitaine des Wisigoths aux Arabes (fr)
  • Légendes et coutumes du pays de Namur (fr)
  • Abd er-Rahman contre Charles Martel : la véritable histoire de la bataille de Poitiers (fr)
  • Manuel d'histoire du Moyen Âge, depuis la chute de l'empire d'Occident jusqu'à la mort de Charlemagne (fr)
  • Histoire de l'islam et des musulmans en France (fr)
  • Charles Martel (fr)
  • Karl Martell in seiner Zeit (fr)
  • Charles Martel et la bataille de Poitiers : de l'histoire au mythe identitaire (fr)
  • Charlemagne et Mahomet : en Espagne, (fr)
  • Charlemagne et l'empire carolingien (fr)
  • Fils du Martel (fr)
  • L'Aquitaine des Wisigoths aux Arabes (fr)
  • Légendes et coutumes du pays de Namur (fr)
  • Abd er-Rahman contre Charles Martel : la véritable histoire de la bataille de Poitiers (fr)
  • Manuel d'histoire du Moyen Âge, depuis la chute de l'empire d'Occident jusqu'à la mort de Charlemagne (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:àPartirDuFonction
  • 717 (xsd:integer)
  • 718 (xsd:integer)
prop-fr:éditeur
  • Albin Michel (fr)
  • Brepols (fr)
  • Gallimard (fr)
  • Perrin (fr)
  • éditions Tallandier (fr)
  • Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales (fr)
  • Libertalia (fr)
  • Ministère de la culture française (fr)
  • Debécourt, libraire-éditeur (fr)
  • Albin Michel (fr)
  • Brepols (fr)
  • Gallimard (fr)
  • Perrin (fr)
  • éditions Tallandier (fr)
  • Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales (fr)
  • Libertalia (fr)
  • Ministère de la culture française (fr)
  • Debécourt, libraire-éditeur (fr)
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Charles Martel (en latin : Carolus Martellus ; en allemand : Karl Martell), né vers 688 à Andenne actuellement en Belgique et mort le 22 octobre 741 à Quierzy, est un homme d’État et chef militaire franc qui, en tant que duc des Francs et maire du palais, était de facto dirigeant de la Francie de 718 jusqu'à sa mort. (fr)
  • Charles Martel (en latin : Carolus Martellus ; en allemand : Karl Martell), né vers 688 à Andenne actuellement en Belgique et mort le 22 octobre 741 à Quierzy, est un homme d’État et chef militaire franc qui, en tant que duc des Francs et maire du palais, était de facto dirigeant de la Francie de 718 jusqu'à sa mort. (fr)
rdfs:label
  • Charles Martel (fr)
  • Charles Martel (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • (fr)
  • Charles Martel (fr)
  • (fr)
  • Charles Martel (fr)
is dbo:activity of
is dbo:child of
is dbo:commandant of
is dbo:father of
is dbo:namedAfter of
is dbo:nextEvent of
is dbo:parent of
is dbo:predecessor of
is dbo:spouse of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:commandant of
is prop-fr:prédécesseur of
is prop-fr:père of
is foaf:primaryTopic of