Property Value
dbo:abstract
  • L'arianisme est une doctrine christologique non trinitaire due à Arius, théologien alexandrin au début du IVe siècle, qui affirme la croyance que Jésus-Christ est le Fils de Dieu qui a été engendré par Dieu le Père à un moment donné, une créature distincte du Père et qui lui est donc subordonnée, mais le Fils est aussi Dieu (c.-à-d. Dieu le Fils). La théologie arienne a d'abord été attribuée à Arius (c. 256–336 après J.-C.), un presbytre chrétien d'Alexandrie en Égypte. Le terme « arien » est dérivé du nom Arius ; et, comme la désignation « chrétien », ce n'était pas une désignation choisie par lui-même mais donnée par des opposants hostiles — cette dénomination d'arien ne fut d'ailleurs jamais acceptée par ceux à qui elle avait été imposée. La nature des enseignements d'Arius et de ses partisans était opposée aux vues théologiques des chrétiens homoiousiens concernant la nature de la Trinité et la nature du Christ. Le concept arien du Christ est fondé sur la croyance que le Fils de Dieu n'a pas toujours existé mais a été engendré dans le temps par Dieu le Père. Le premier concile de Nicée, convoqué par Constantin en 325, rejeta l'arianisme. Celui-ci fut dès lors qualifié d'hérésie par les chrétiens trinitaires, mais les controverses sur la double nature, divine et humaine, du Christ (Dieu fait homme), se prolongèrent pendant plus d'un demi-siècle entre les chrétiens ariens et les chrétiens nicéens. Les empereurs succédant à Constantin revinrent à l'arianisme et c'est à cette foi que se convertirent la plupart des peuples germaniques qui rejoignirent l'empire en tant que peuples fédérés. Les Wisigoths d'Aquitaine et d'Hispanie et le royaume des Burgondes restèrent ariens jusqu'à la fin du VIe siècle et les Lombards jusqu'au milieu du VIIe siècle. (fr)
  • L'arianisme est une doctrine christologique non trinitaire due à Arius, théologien alexandrin au début du IVe siècle, qui affirme la croyance que Jésus-Christ est le Fils de Dieu qui a été engendré par Dieu le Père à un moment donné, une créature distincte du Père et qui lui est donc subordonnée, mais le Fils est aussi Dieu (c.-à-d. Dieu le Fils). La théologie arienne a d'abord été attribuée à Arius (c. 256–336 après J.-C.), un presbytre chrétien d'Alexandrie en Égypte. Le terme « arien » est dérivé du nom Arius ; et, comme la désignation « chrétien », ce n'était pas une désignation choisie par lui-même mais donnée par des opposants hostiles — cette dénomination d'arien ne fut d'ailleurs jamais acceptée par ceux à qui elle avait été imposée. La nature des enseignements d'Arius et de ses partisans était opposée aux vues théologiques des chrétiens homoiousiens concernant la nature de la Trinité et la nature du Christ. Le concept arien du Christ est fondé sur la croyance que le Fils de Dieu n'a pas toujours existé mais a été engendré dans le temps par Dieu le Père. Le premier concile de Nicée, convoqué par Constantin en 325, rejeta l'arianisme. Celui-ci fut dès lors qualifié d'hérésie par les chrétiens trinitaires, mais les controverses sur la double nature, divine et humaine, du Christ (Dieu fait homme), se prolongèrent pendant plus d'un demi-siècle entre les chrétiens ariens et les chrétiens nicéens. Les empereurs succédant à Constantin revinrent à l'arianisme et c'est à cette foi que se convertirent la plupart des peuples germaniques qui rejoignirent l'empire en tant que peuples fédérés. Les Wisigoths d'Aquitaine et d'Hispanie et le royaume des Burgondes restèrent ariens jusqu'à la fin du VIe siècle et les Lombards jusqu'au milieu du VIIe siècle. (fr)
dbo:namedAfter
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 23667 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 24428 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 189248735 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1997 (xsd:integer)
  • 2000 (xsd:integer)
prop-fr:fr
  • Valens de Mursa (fr)
  • Valens de Mursa (fr)
prop-fr:langue
  • en (fr)
  • en (fr)
prop-fr:lienAuteur
  • Pierre Maraval (fr)
  • Pierre Maraval (fr)
prop-fr:nom
  • Maraval (fr)
  • Rubenstein (fr)
  • Maraval (fr)
  • Rubenstein (fr)
prop-fr:prénom
  • Pierre (fr)
  • Richard E. (fr)
  • Pierre (fr)
  • Richard E. (fr)
prop-fr:texte
  • Valens (fr)
  • Valens (fr)
prop-fr:titre
  • Le christianisme de Constantin à la conquête arabe (fr)
  • Le jour où Jésus devint Dieu (fr)
  • Le christianisme de Constantin à la conquête arabe (fr)
  • Le jour où Jésus devint Dieu (fr)
prop-fr:trad
  • Valens of Mursa (fr)
  • Valens of Mursa (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • PUF (fr)
  • Bayard (fr)
  • PUF (fr)
  • Bayard (fr)
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • L'arianisme est une doctrine christologique non trinitaire due à Arius, théologien alexandrin au début du IVe siècle, qui affirme la croyance que Jésus-Christ est le Fils de Dieu qui a été engendré par Dieu le Père à un moment donné, une créature distincte du Père et qui lui est donc subordonnée, mais le Fils est aussi Dieu (c.-à-d. Dieu le Fils). La théologie arienne a d'abord été attribuée à Arius (c. 256–336 après J.-C.), un presbytre chrétien d'Alexandrie en Égypte. Le terme « arien » est dérivé du nom Arius ; et, comme la désignation « chrétien », ce n'était pas une désignation choisie par lui-même mais donnée par des opposants hostiles — cette dénomination d'arien ne fut d'ailleurs jamais acceptée par ceux à qui elle avait été imposée. (fr)
  • L'arianisme est une doctrine christologique non trinitaire due à Arius, théologien alexandrin au début du IVe siècle, qui affirme la croyance que Jésus-Christ est le Fils de Dieu qui a été engendré par Dieu le Père à un moment donné, une créature distincte du Père et qui lui est donc subordonnée, mais le Fils est aussi Dieu (c.-à-d. Dieu le Fils). La théologie arienne a d'abord été attribuée à Arius (c. 256–336 après J.-C.), un presbytre chrétien d'Alexandrie en Égypte. Le terme « arien » est dérivé du nom Arius ; et, comme la désignation « chrétien », ce n'était pas une désignation choisie par lui-même mais donnée par des opposants hostiles — cette dénomination d'arien ne fut d'ailleurs jamais acceptée par ceux à qui elle avait été imposée. (fr)
rdfs:label
  • Arianisme (fr)
  • Arianisme (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:discipline of
is dbo:namedAfter of
is dbo:religion of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:religion of
is foaf:primaryTopic of