Property Value
dbo:abstract
  • Philippe de Valois, roi de France de 1328 à 1350 sous le nom de Philippe VI, né en 1293 et mort le 22 août 1350 à Nogent-le-Roi, est issu de la branche cadette de la maison capétienne, dite maison de Valois, fondée par son père Charles de Valois, frère cadet de Philippe IV le Bel. Son accession au trône en 1328 découle d'un choix politique, à la suite de la mort sans fils ni frère de Jean Ier le Posthume en 1316 puis de Charles IV en 1328, afin d'éviter que la couronne de France passe dans les mains de la maison Plantagenêt. Quoique respectivement petit-fils de Philippe V le Long et petit-fils de Philippe le Bel, Philippe de Bourgogne et Édouard III d'Angleterre — mais aussi le futur Louis II de Flandre, second petit-fils de Philippe le Long, et le futur Charles II de Navarre, petit-fils de Louis le Hutin, qui allaient naître en 1330 et en 1332 — sont tous les quatre écartés de la succession au profit de l'ainé agnatique des Capétiens. Lors de son avènement, Philippe VI doit aussi négocier avec Jeanne II de Navarre, fille de Louis X le Hutin, écartée de la succession en 1316 parce que c'est une femme. Quoique soupçonnée de bâtardise, Jeanne revendiquait le royaume de Navarre et les comtés de Champagne et de Brie que Philippe IV le Bel tenait de son épouse Jeanne Ire de Navarre. N'étant pas héritier des rois de Navarre comme l'étaient ses prédécesseurs, Philippe VI restitue le royaume de Navarre à Jeanne, mais refuse de lui céder la Champagne et la Brie, redoutant d'être confronté à un parti trop puissant. S'il accède à la tête de l'État le plus puissant d'Occident, Philippe VI manque de moyens financiers, ce qu'il tente de compenser par la manipulation de la monnaie et des impôts supplémentaires, lesquels ne sont acceptés qu'en période de guerre. Il doit assoir au plus vite sa légitimité. Il le fait en restaurant l'autorité royale en Flandre en y écrasant la rébellion lors de la bataille de Cassel, le 23 août 1328, au cours de laquelle furent tués et massacrés 16 000 artisans et paysans révoltés contre le comte de Flandre. Par une habile politique diplomatique et matrimoniale, il contribue à augmenter l'influence du royaume à l'est du royaume de France. Il rachète le Dauphiné pour le compte de son petit-fils, remarie son fils à une héritière potentielle de la Bourgogne et prend une option sur le comté de Provence. En conflit avec Édouard III d'Angleterre, Philippe finit par obtenir de celui-ci l'hommage pour la Guyenne, mais leurs intrigues pour le contrôle des Flandres, l'alliance franco-écossaise et la nécessité de justifier les impôts supplémentaires conduiront à la guerre de Cent Ans. Celle-ci commence de manière larvée, aucun des deux rois n'ayant suffisamment de ressources pour soutenir ses ambitions. La guerre se mène par alliés interposés, hormis en Guyenne où les forces françaises assiègent Bordeaux mais doivent renoncer faute de vivres. De la même manière si la flotte française est en grande partie détruite à la bataille de L'Écluse en 1340, Édouard III ne peut concrétiser cette victoire sur terre et l'alliance germano-anglaise qu'il a organisée se disloque faute de pouvoir tenir ses promesses pécuniaires. Après la mort du duc Jean III de Bretagne, en avril 1341, un conflit successoral oppose Jean de Montfort à Charles de Blois pour la succession de Bretagne. Philippe VI arbitre en faveur de son neveu, Charles de Blois. Jean de Montfort s'allie aux Anglais, qui débarquent à Brest en 1342 et qui occuperont l'ouest de la Bretagne jusqu'en 1397. Toutefois, le véritable tournant du conflit a lieu en juin 1344, quand Édouard III obtient du Parlement anglais des ressources fiscales importantes pour deux ans. Philippe ne peut répondre qu'en recourant à des mutations monétaires qui entraînent des dévaluations très impopulaires car elles déstabilisent l'économie. Fort de ses ressources financières, Édouard III est capable d'attaquer en force sur au moins deux fronts. Il regagne du terrain en Aquitaine et surtout inflige une défaite écrasante à Philippe à la bataille de Crécy le 26 août 1346. Ce dernier n'a plus les moyens d'empêcher le roi d'Angleterre de prendre Calais après onze mois de siège le 3 août 1347. C'est complètement discrédité et en pleine épidémie de peste que Philippe VI meurt en 1350. (fr)
  • Philippe de Valois, roi de France de 1328 à 1350 sous le nom de Philippe VI, né en 1293 et mort le 22 août 1350 à Nogent-le-Roi, est issu de la branche cadette de la maison capétienne, dite maison de Valois, fondée par son père Charles de Valois, frère cadet de Philippe IV le Bel. Son accession au trône en 1328 découle d'un choix politique, à la suite de la mort sans fils ni frère de Jean Ier le Posthume en 1316 puis de Charles IV en 1328, afin d'éviter que la couronne de France passe dans les mains de la maison Plantagenêt. Quoique respectivement petit-fils de Philippe V le Long et petit-fils de Philippe le Bel, Philippe de Bourgogne et Édouard III d'Angleterre — mais aussi le futur Louis II de Flandre, second petit-fils de Philippe le Long, et le futur Charles II de Navarre, petit-fils de Louis le Hutin, qui allaient naître en 1330 et en 1332 — sont tous les quatre écartés de la succession au profit de l'ainé agnatique des Capétiens. Lors de son avènement, Philippe VI doit aussi négocier avec Jeanne II de Navarre, fille de Louis X le Hutin, écartée de la succession en 1316 parce que c'est une femme. Quoique soupçonnée de bâtardise, Jeanne revendiquait le royaume de Navarre et les comtés de Champagne et de Brie que Philippe IV le Bel tenait de son épouse Jeanne Ire de Navarre. N'étant pas héritier des rois de Navarre comme l'étaient ses prédécesseurs, Philippe VI restitue le royaume de Navarre à Jeanne, mais refuse de lui céder la Champagne et la Brie, redoutant d'être confronté à un parti trop puissant. S'il accède à la tête de l'État le plus puissant d'Occident, Philippe VI manque de moyens financiers, ce qu'il tente de compenser par la manipulation de la monnaie et des impôts supplémentaires, lesquels ne sont acceptés qu'en période de guerre. Il doit assoir au plus vite sa légitimité. Il le fait en restaurant l'autorité royale en Flandre en y écrasant la rébellion lors de la bataille de Cassel, le 23 août 1328, au cours de laquelle furent tués et massacrés 16 000 artisans et paysans révoltés contre le comte de Flandre. Par une habile politique diplomatique et matrimoniale, il contribue à augmenter l'influence du royaume à l'est du royaume de France. Il rachète le Dauphiné pour le compte de son petit-fils, remarie son fils à une héritière potentielle de la Bourgogne et prend une option sur le comté de Provence. En conflit avec Édouard III d'Angleterre, Philippe finit par obtenir de celui-ci l'hommage pour la Guyenne, mais leurs intrigues pour le contrôle des Flandres, l'alliance franco-écossaise et la nécessité de justifier les impôts supplémentaires conduiront à la guerre de Cent Ans. Celle-ci commence de manière larvée, aucun des deux rois n'ayant suffisamment de ressources pour soutenir ses ambitions. La guerre se mène par alliés interposés, hormis en Guyenne où les forces françaises assiègent Bordeaux mais doivent renoncer faute de vivres. De la même manière si la flotte française est en grande partie détruite à la bataille de L'Écluse en 1340, Édouard III ne peut concrétiser cette victoire sur terre et l'alliance germano-anglaise qu'il a organisée se disloque faute de pouvoir tenir ses promesses pécuniaires. Après la mort du duc Jean III de Bretagne, en avril 1341, un conflit successoral oppose Jean de Montfort à Charles de Blois pour la succession de Bretagne. Philippe VI arbitre en faveur de son neveu, Charles de Blois. Jean de Montfort s'allie aux Anglais, qui débarquent à Brest en 1342 et qui occuperont l'ouest de la Bretagne jusqu'en 1397. Toutefois, le véritable tournant du conflit a lieu en juin 1344, quand Édouard III obtient du Parlement anglais des ressources fiscales importantes pour deux ans. Philippe ne peut répondre qu'en recourant à des mutations monétaires qui entraînent des dévaluations très impopulaires car elles déstabilisent l'économie. Fort de ses ressources financières, Édouard III est capable d'attaquer en force sur au moins deux fronts. Il regagne du terrain en Aquitaine et surtout inflige une défaite écrasante à Philippe à la bataille de Crécy le 26 août 1346. Ce dernier n'a plus les moyens d'empêcher le roi d'Angleterre de prendre Calais après onze mois de siège le 3 août 1347. C'est complètement discrédité et en pleine épidémie de peste que Philippe VI meurt en 1350. (fr)
dbo:birthDate
  • 1293-11-17 (xsd:date)
dbo:birthPlace
dbo:child
dbo:citizenship
dbo:coatOfArms
dbo:deathDate
  • 1350-08-22 (xsd:date)
dbo:deathPlace
dbo:dynasty
dbo:father
dbo:mother
dbo:occupation
dbo:parent
dbo:placeOfBurial
dbo:religion
dbo:spouse
dbo:thumbnail
dbo:thumbnailCaption
  • de Valois
  • (détailde l'enluminureLe procès de Robert d'Artois, vers 1336, Paris,BnF,ms.français 18437,2).
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 64422 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 121131 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 190395859 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:alignt
  • center (fr)
  • center (fr)
prop-fr:année
  • 1887 (xsd:integer)
  • 1889 (xsd:integer)
  • 1894 (xsd:integer)
  • 1899 (xsd:integer)
  • 1910 (xsd:integer)
  • 1913 (xsd:integer)
  • 1921 (xsd:integer)
  • 1922 (xsd:integer)
  • 1923 (xsd:integer)
  • 1930 (xsd:integer)
  • 1932 (xsd:integer)
  • 1934 (xsd:integer)
  • 1936 (xsd:integer)
  • 1937 (xsd:integer)
  • 1957 (xsd:integer)
  • 1958 (xsd:integer)
  • 1962 (xsd:integer)
  • 1964 (xsd:integer)
  • 1965 (xsd:integer)
  • 1966 (xsd:integer)
  • 1980 (xsd:integer)
  • 1984 (xsd:integer)
  • 1985 (xsd:integer)
  • 1990 (xsd:integer)
  • 1994 (xsd:integer)
  • 2006 (xsd:integer)
  • 2008 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
  • Jules Viard (fr)
  • Jules Viard (fr)
prop-fr:charte
  • Monarque (fr)
  • Monarque (fr)
prop-fr:collection
  • Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série. Études et documents (fr)
  • Biographies Historiques (fr)
  • Recueil des historiens de la France. Documents financiers (fr)
  • Bibliothèque elzévirienne. Nouvelle série. Études et documents (fr)
  • Biographies Historiques (fr)
  • Recueil des historiens de la France. Documents financiers (fr)
prop-fr:conjoint
prop-fr:couleur
  • skyblue (fr)
  • skyblue (fr)
prop-fr:couronnement
  • --05-29
  • en la cathédrale de Reims (fr)
prop-fr:dateDeDécès
  • 1350-08-22 (xsd:date)
prop-fr:dateDeNaissance
  • 1293 (xsd:integer)
prop-fr:dynastie
prop-fr:emblème
  • Arms of the Kings of France .svg (fr)
  • Arms of the Kings of France .svg (fr)
prop-fr:enfants
prop-fr:fonction
prop-fr:fr
  • Walram II de Deux-Ponts (fr)
  • Walram II de Deux-Ponts (fr)
prop-fr:isbn
  • 0 (xsd:integer)
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:jstor
  • 569926 (xsd:integer)
prop-fr:jusqu'auFonction
  • 1328-04-01 (xsd:date)
  • 1350-08-22 (xsd:date)
prop-fr:lang
  • de (fr)
  • de (fr)
prop-fr:langue
  • en (fr)
  • fr (fr)
  • en (fr)
  • fr (fr)
prop-fr:lienAuteur
  • Jean Favier (fr)
  • Robert-Henri Bautier (fr)
  • Georges Minois (fr)
  • Jonathan Sumption (fr)
  • Georges Tessier (fr)
  • Françoise Autrand (fr)
  • Raymond Cazelles (fr)
  • Guillaume Mollat (fr)
  • Jules Viard (fr)
  • Jean Favier (fr)
  • Robert-Henri Bautier (fr)
  • Georges Minois (fr)
  • Jonathan Sumption (fr)
  • Georges Tessier (fr)
  • Françoise Autrand (fr)
  • Raymond Cazelles (fr)
  • Guillaume Mollat (fr)
  • Jules Viard (fr)
prop-fr:lieu
  • Paris (fr)
  • Paris / Genève (fr)
  • Londres / Boston (fr)
  • Paris (fr)
  • Paris / Genève (fr)
  • Londres / Boston (fr)
prop-fr:lieuDeDécès
  • Nogent-le-Roi ou Coulombs (fr)
  • Nogent-le-Roi ou Coulombs (fr)
prop-fr:lieuDeNaissance
  • (fr)
  • (fr)
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:liste
prop-fr:légende
  • . (fr)
  • de Valois (fr)
  • . (fr)
  • de Valois (fr)
prop-fr:mois
  • novembre-décembre (fr)
  • juillet-décembre (fr)
  • janvier-avril (fr)
  • novembre-décembre (fr)
  • juillet-décembre (fr)
  • janvier-avril (fr)
prop-fr:monarque
  • Interrègne suivant la mort de (fr)
  • Interrègne suivant la mort de (fr)
prop-fr:mère
prop-fr:nom
  • 40 (xsd:integer)
  • dbpedia-fr:Liste_des_monarques_de_France
  • Bautier (fr)
  • Favier (fr)
  • Sumption (fr)
  • Tyerman (fr)
  • Viard (fr)
  • Autrand (fr)
  • Minois (fr)
  • Mollat (fr)
  • Tessier (fr)
  • Gasnault (fr)
  • Moranvillé (fr)
  • Cazelles (fr)
prop-fr:numéro
  • 4 (xsd:integer)
  • 394 (xsd:integer)
prop-fr:numéroDansCollection
  • 6 (xsd:integer)
prop-fr:pages
  • 25 (xsd:integer)
  • 39 (xsd:integer)
  • 74 (xsd:integer)
  • 89 (xsd:integer)
  • 166 (xsd:integer)
  • 172 (xsd:integer)
  • 209 (xsd:integer)
  • 218 (xsd:integer)
  • 259 (xsd:integer)
  • 295 (xsd:integer)
  • 305 (xsd:integer)
  • 307 (xsd:integer)
  • 313 (xsd:integer)
  • 316 (xsd:integer)
  • 331 (xsd:integer)
  • 355 (xsd:integer)
  • 356 (xsd:integer)
  • 362 (xsd:integer)
  • 380 (xsd:integer)
  • 465 (xsd:integer)
  • 525 (xsd:integer)
  • 598 (xsd:integer)
prop-fr:pagesTotales
  • -659 (xsd:integer)
  • -356 (xsd:integer)
  • 275 (xsd:integer)
  • 495 (xsd:integer)
  • 650 (xsd:integer)
  • 678 (xsd:integer)
  • 826 (xsd:integer)
  • 916 (xsd:integer)
prop-fr:plume
  • oui (fr)
  • oui (fr)
prop-fr:prédécesseur
prop-fr:prénom
  • Jonathan (fr)
  • Pierre (fr)
  • Jean (fr)
  • Françoise (fr)
  • Georges (fr)
  • Henri (fr)
  • Jules (fr)
  • Raymond (fr)
  • Guillaume (fr)
  • Robert-Henri (fr)
  • C. J. (fr)
  • Jonathan (fr)
  • Pierre (fr)
  • Jean (fr)
  • Françoise (fr)
  • Georges (fr)
  • Henri (fr)
  • Jules (fr)
  • Raymond (fr)
  • Guillaume (fr)
  • Robert-Henri (fr)
  • C. J. (fr)
prop-fr:présentationEnLigne
prop-fr:père
prop-fr:période
  • 1328 (xsd:integer)
prop-fr:périodique
prop-fr:sousTitre
  • publiées pour la Société de l'Histoire de France par Jules Viard (fr)
  • Naissance de deux nations (fr)
  • celle de de Valois (fr)
  • la succession au trône (fr)
  • suivis de l'Ordinarium thesauri de 1338-1339 (fr)
  • publiées pour la Société de l'Histoire de France par Jules Viard (fr)
  • Naissance de deux nations (fr)
  • celle de de Valois (fr)
  • la succession au trône (fr)
  • suivis de l'Ordinarium thesauri de 1338-1339 (fr)
prop-fr:successeur
prop-fr:série
  • 2 (xsd:integer)
prop-fr:texte
  • celui de Deux-Ponts (fr)
  • celui de Deux-Ponts (fr)
prop-fr:titre
  • dbpedia-fr:Grandes_Chroniques_de_France
  • The Hundred Years War (fr)
  • à la bataille de Crécy (fr)
  • Ascendance de de France (fr)
  • La guerre de Cent Ans (fr)
  • de Valois (fr)
  • Les Papes d'Avignon (fr)
  • La société politique et la crise de la royauté sous Philippe de Valois (fr)
  • Catalogue de comptes royaux des règnes de et de (fr)
  • L'Hôtel de de Valois (fr)
  • Philippe de Valois avant son avènement au trône (fr)
  • de Valois. Début du règne (fr)
  • Itinéraire de de Valois [Additions et rectifications] (fr)
  • La Chambre des comptes sous le règne de de Valois (fr)
  • Nouvelles lettres closes et « de par le roy » de de Valois (fr)
  • Itinéraire de de Valois (fr)
  • L'Hôtel de de Valois [premier article] (fr)
  • La guerre de Flandre (fr)
  • Les chanceliers de (fr)
  • Les journaux du trésor de de Valois (fr)
  • Les projets de croisade de de Valois (fr)
  • Rapports à sur l'état de ses finances (fr)
  • Recherches sur la chancellerie royale au temps de (fr)
  • Une chancellerie privilégiée (fr)
  • and the Recovery of the Holy Land (fr)
  • de Valois et son fils Jean, duc de Normandie (fr)
  • L'Ostrevant. Enquête au sujet de la frontière française sous de Valois (fr)
  • Un prétendu voyage de de Valois dans le midi de la France en 1349 (fr)
prop-fr:titreVolume
  • Trial by Battle (fr)
  • le Bel, de Valois (fr)
  • Trial by Battle (fr)
  • le Bel, de Valois (fr)
prop-fr:tome
  • 1 (xsd:integer)
  • 9 (xsd:integer)
  • 48 (xsd:integer)
  • 50 (xsd:integer)
  • 55 (xsd:integer)
  • 71 (xsd:integer)
  • 74 (xsd:integer)
  • 82 (xsd:integer)
  • 83 (xsd:integer)
  • 84 (xsd:integer)
  • 91 (xsd:integer)
  • 93 (xsd:integer)
  • 95 (xsd:integer)
  • 97 (xsd:integer)
  • 116 (xsd:integer)
  • 120 (xsd:integer)
  • 122 (xsd:integer)
  • 123 (xsd:integer)
  • 124 (xsd:integer)
prop-fr:trad
  • Walram II. (fr)
  • Walram II. (fr)
prop-fr:volume
  • 100 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:àPartirDuFonction
  • 1314-05-20 (xsd:date)
  • 1325-12-16 (xsd:date)
  • 1328-04-01 (xsd:date)
  • --02-08
prop-fr:éditeur
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Philippe de Valois, roi de France de 1328 à 1350 sous le nom de Philippe VI, né en 1293 et mort le 22 août 1350 à Nogent-le-Roi, est issu de la branche cadette de la maison capétienne, dite maison de Valois, fondée par son père Charles de Valois, frère cadet de Philippe IV le Bel. C'est complètement discrédité et en pleine épidémie de peste que Philippe VI meurt en 1350. (fr)
  • Philippe de Valois, roi de France de 1328 à 1350 sous le nom de Philippe VI, né en 1293 et mort le 22 août 1350 à Nogent-le-Roi, est issu de la branche cadette de la maison capétienne, dite maison de Valois, fondée par son père Charles de Valois, frère cadet de Philippe IV le Bel. C'est complètement discrédité et en pleine épidémie de peste que Philippe VI meurt en 1350. (fr)
rdfs:label
  • Philippe VI de Valois (fr)
  • Philippe VI de Valois (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • (fr)
  • (fr)
is dbo:child of
is dbo:commandant of
is dbo:father of
is dbo:firstOwner of
is dbo:owner of
is dbo:spouse of
is dbo:successor of
is dbo:type of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:allégeance of
is prop-fr:conjoint of
is prop-fr:enfants of
is prop-fr:propriétaireInitial of
is prop-fr:père of
is foaf:primaryTopic of