Property Value
dbo:abstract
  • La Nieuw-Vlaamse Alliantie ou N-VA (en français : Alliance néo-flamande ou Nouvelle Alliance flamande) est un parti politique belge né de la dislocation de la Volksunie en 2001 et présent en Belgique néerlandophone. Aux élections fédérales de 2003, la N-VA obtient 3 % des voix au niveau national et son premier siège à la Chambre des représentants. La N-VA compose ensuite un cartel avec le CD&V, ce qui assure à la nouvelle formation politique un succès et une popularité grandissante. Le cartel remporte la première place en Flandre aux élections régionales et européennes de 2004, ainsi qu'aux élections communales et provinciales de 2006. La N-VA participe donc au gouvernement Leterme en Flandre. Aux élections fédérales de 2007, le cartel CD&V-N-VA atteint la première place, ce qui dote la N-VA de huit sièges au parlement fédéral et débouche sur une crise politique de 3 ans. En septembre 2008, le cartel avec le CD&V est rompu à la suite de la démission du ministre N-VA Geert Bourgeois du gouvernement flamand. Aux élections régionales et européennes de 2009, le parti devient la cinquième force politique en Flandre et devient membre du gouvernement Peeters II. La popularité du parti s'accroit jusqu'à devenir le premier parti de Belgique lors des élections fédérales de 2010, avec 17,40 % des voix et 27 sièges. Ce résultat ne permet toutefois pas à la N-VA de rentrer dans un gouvernement. Lors des élections communales et provinciales de 2012, la N-VA confirme sa position de première force politique flamande. Son président, Bart de Wever, devient bourgmestre d'Anvers à la suite des bons résultats de son parti dans cette ville. Les élections fédérales, régionales et européennes de 2014 voient la N-VA améliorer ses résultats électoraux à nouveau. Avec 33 sièges à la Chambre des représentants et 31,88 % des voix en Flandre, le parti s'assure une position dominante au sein du système politique belge. Cela conduit la N-VA à participer au gouvernement fédéral conduit par Charles Michel et à former un gouvernement flamand avec le CD&V et l'Open VLD. Le gouvernement Michel se focalise sur le socio-économique avec notamment une réforme des pensions, un tax-shift et une réforme de l'impôt sur les sociétés. Cependant, le 8 décembre 2018, en désaccord avec la décision de Charles Michel de faire adhérer la Belgique au Pacte mondial sur les migrations, la N-VA décide de quitter la majorité fédérale. Aux élections fédérales, régionales et européennes de 2019, la N-VA est en recul avec 25 sièges au parlement fédéral, mais reste la première force politique du pays. La tendance est similaire à celle observée lors des élections communales et provinciales de 2018. Classé au centre droit ou à droite, le parti défend des positions libérales en matière d'économie et conservatrices en matière sociale. La NVA fait partie des Conservateurs et réformistes européens. Son président est Bart de Wever. (fr)
  • La Nieuw-Vlaamse Alliantie ou N-VA (en français : Alliance néo-flamande ou Nouvelle Alliance flamande) est un parti politique belge né de la dislocation de la Volksunie en 2001 et présent en Belgique néerlandophone. Aux élections fédérales de 2003, la N-VA obtient 3 % des voix au niveau national et son premier siège à la Chambre des représentants. La N-VA compose ensuite un cartel avec le CD&V, ce qui assure à la nouvelle formation politique un succès et une popularité grandissante. Le cartel remporte la première place en Flandre aux élections régionales et européennes de 2004, ainsi qu'aux élections communales et provinciales de 2006. La N-VA participe donc au gouvernement Leterme en Flandre. Aux élections fédérales de 2007, le cartel CD&V-N-VA atteint la première place, ce qui dote la N-VA de huit sièges au parlement fédéral et débouche sur une crise politique de 3 ans. En septembre 2008, le cartel avec le CD&V est rompu à la suite de la démission du ministre N-VA Geert Bourgeois du gouvernement flamand. Aux élections régionales et européennes de 2009, le parti devient la cinquième force politique en Flandre et devient membre du gouvernement Peeters II. La popularité du parti s'accroit jusqu'à devenir le premier parti de Belgique lors des élections fédérales de 2010, avec 17,40 % des voix et 27 sièges. Ce résultat ne permet toutefois pas à la N-VA de rentrer dans un gouvernement. Lors des élections communales et provinciales de 2012, la N-VA confirme sa position de première force politique flamande. Son président, Bart de Wever, devient bourgmestre d'Anvers à la suite des bons résultats de son parti dans cette ville. Les élections fédérales, régionales et européennes de 2014 voient la N-VA améliorer ses résultats électoraux à nouveau. Avec 33 sièges à la Chambre des représentants et 31,88 % des voix en Flandre, le parti s'assure une position dominante au sein du système politique belge. Cela conduit la N-VA à participer au gouvernement fédéral conduit par Charles Michel et à former un gouvernement flamand avec le CD&V et l'Open VLD. Le gouvernement Michel se focalise sur le socio-économique avec notamment une réforme des pensions, un tax-shift et une réforme de l'impôt sur les sociétés. Cependant, le 8 décembre 2018, en désaccord avec la décision de Charles Michel de faire adhérer la Belgique au Pacte mondial sur les migrations, la N-VA décide de quitter la majorité fédérale. Aux élections fédérales, régionales et européennes de 2019, la N-VA est en recul avec 25 sièges au parlement fédéral, mais reste la première force politique du pays. La tendance est similaire à celle observée lors des élections communales et provinciales de 2018. Classé au centre droit ou à droite, le parti défend des positions libérales en matière d'économie et conservatrices en matière sociale. La NVA fait partie des Conservateurs et réformistes européens. Son président est Bart de Wever. (fr)
dbo:ceo
dbo:colour
dbo:country
dbo:creationYear
  • 2001-01-01 (xsd:gYear)
dbo:follows
dbo:formationDate
  • 2001-10-13 (xsd:date)
dbo:foundedBy
dbo:headquarter
dbo:ideology
dbo:leader
dbo:movement
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 192596 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 61275 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 190863621 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:affiEuropéenne
prop-fr:année
  • 2011 (xsd:integer)
prop-fr:chef
prop-fr:couleurs
  • Noir et or (fr)
  • Noir et or (fr)
prop-fr:doi
  • 10.391700 (xsd:double)
prop-fr:dénominationChef
  • Président (fr)
  • Président (fr)
prop-fr:fondation
  • 2001 (xsd:integer)
prop-fr:groupeEuropéen
prop-fr:idéologie
prop-fr:langue
  • fr (fr)
  • fr (fr)
prop-fr:lieu
  • Bruxelles (fr)
  • Bruxelles (fr)
prop-fr:logo
  • N-VA logo.svg (fr)
  • N-VA logo.svg (fr)
prop-fr:logoTaille
  • 260 (xsd:integer)
prop-fr:nom
  • (fr)
  • Abts (fr)
  • Swyngedouw (fr)
  • (fr)
  • Abts (fr)
  • Swyngedouw (fr)
prop-fr:nomsMembresAssemblée
prop-fr:numéro
  • 40 (xsd:integer)
prop-fr:option
  • Fondateur (fr)
  • Fondateur (fr)
prop-fr:pages
  • 5 (xsd:integer)
prop-fr:positionnement
prop-fr:prénom
  • Marc (fr)
  • Koen (fr)
  • Marc (fr)
  • Koen (fr)
prop-fr:périodique
  • Courrier hebdomadaire du CRISP (fr)
  • Courrier hebdomadaire du CRISP (fr)
prop-fr:scissionDe
prop-fr:siège
  • 1000 (xsd:integer)
  • Rue Royale, 47 6 (fr)
prop-fr:titre
  • --06-13
prop-fr:valeur
prop-fr:volume
  • 2125 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • La Nieuw-Vlaamse Alliantie ou N-VA (en français : Alliance néo-flamande ou Nouvelle Alliance flamande) est un parti politique belge né de la dislocation de la Volksunie en 2001 et présent en Belgique néerlandophone. En septembre 2008, le cartel avec le CD&V est rompu à la suite de la démission du ministre N-VA Geert Bourgeois du gouvernement flamand. Cependant, le 8 décembre 2018, en désaccord avec la décision de Charles Michel de faire adhérer la Belgique au Pacte mondial sur les migrations, la N-VA décide de quitter la majorité fédérale. Son président est Bart de Wever. (fr)
  • La Nieuw-Vlaamse Alliantie ou N-VA (en français : Alliance néo-flamande ou Nouvelle Alliance flamande) est un parti politique belge né de la dislocation de la Volksunie en 2001 et présent en Belgique néerlandophone. En septembre 2008, le cartel avec le CD&V est rompu à la suite de la démission du ministre N-VA Geert Bourgeois du gouvernement flamand. Cependant, le 8 décembre 2018, en désaccord avec la décision de Charles Michel de faire adhérer la Belgique au Pacte mondial sur les migrations, la N-VA décide de quitter la majorité fédérale. Son président est Bart de Wever. (fr)
rdfs:label
  • Nieuw-Vlaamse Alliantie (fr)
  • Nieuw-Vlaamse Alliantie (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:homepage
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • (fr)
  • (fr)
foaf:page
is dbo:bourgmestre of
is dbo:category of
is dbo:followedBy of
is dbo:isPartOf of
is dbo:mainArticleForCategory of
is dbo:party of
is dbo:person of
is dbo:politicalMajority of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:bourgmestre of
is prop-fr:coalition of
is prop-fr:fonction of
is prop-fr:groupeParlementaire of
is prop-fr:majorite of
is prop-fr:parti of
is prop-fr:parti2Coalition of
is prop-fr:partiPrédécesseur of
is prop-fr:partiSuccesseur of
is prop-fr:partis of
is foaf:primaryTopic of