Property Value
dbo:abstract
  • La souffrance, ou la douleur au sens large, est une expérience de désagrément et d'aversion liée à un dommage ou à une menace de dommage chez l'individu. La souffrance est l'élément fondamental qui constitue la valence négative des phénomènes affectifs. La souffrance peut être physique ou mentale, selon qu'elle se rattache principalement à un processus somatique ou psychique dans un organisme. La douleur (comme sensation), la nausée, la détresse respiratoire, et la démangeaison sont des exemples de souffrance physique. L'anxiété, le deuil, la haine, l'ennui sont des exemples de souffrance mentale. L'intensité de la souffrance peut présenter tous les degrés, depuis l’anodin négligeable jusqu’à l’atroce insupportable. En même temps que l’intensité, deux autres facteurs sont souvent pris en considération, la durée et la fréquence d’occurrence. L'attitude des individus envers la souffrance peut varier énormément, selon la mesure où, estiment-ils, elle est légère ou sévère, évitable ou inévitable, utile ou inutile, méritée ou imméritée, choisie ou non voulue, acceptable ou inacceptable, de conséquences mineures ou graves. Les mots douleur et souffrance peuvent prêter à confusion et demander une attention particulière : * ils peuvent être synonymes et interchangeables ; * ils sont parfois utilisés en opposition l'un à l'autre, par ex. « la douleur est physique, la souffrance est mentale » ; * un mot peut désigner une variété de ce que désigne l'autre mot, par ex. « une douleur, c'est une souffrance physique », ou « une souffrance, c'est une douleur sévère, physique ou mentale » ; * la souffrance est un sentiment qui combine plusieurs ingrédients liés ou pas à la douleur, à la durée, à la période, à la situation, au statut, à l'intégrité, à l'identité, etc. du patient, et plus généralement de l'être vivant. * et les deux mots sont parfois utilisés encore d'autres façons. Tous les individus souffrent au cours de leur vie, de diverses façons, et souvent dramatiquement. Aucun champ de l'activité humaine ne s'occupe du sujet de la souffrance dans son ensemble, mais plusieurs s’intéressent à sa nature ou à ses processus, à ses origines ou à ses causes, à sa signification ou à son importance, aux comportements personnels ou sociaux ou culturels qui y sont reliés, à ses remèdes, à sa gestion, à ses utilisations. (fr)
  • La souffrance, ou la douleur au sens large, est une expérience de désagrément et d'aversion liée à un dommage ou à une menace de dommage chez l'individu. La souffrance est l'élément fondamental qui constitue la valence négative des phénomènes affectifs. La souffrance peut être physique ou mentale, selon qu'elle se rattache principalement à un processus somatique ou psychique dans un organisme. La douleur (comme sensation), la nausée, la détresse respiratoire, et la démangeaison sont des exemples de souffrance physique. L'anxiété, le deuil, la haine, l'ennui sont des exemples de souffrance mentale. L'intensité de la souffrance peut présenter tous les degrés, depuis l’anodin négligeable jusqu’à l’atroce insupportable. En même temps que l’intensité, deux autres facteurs sont souvent pris en considération, la durée et la fréquence d’occurrence. L'attitude des individus envers la souffrance peut varier énormément, selon la mesure où, estiment-ils, elle est légère ou sévère, évitable ou inévitable, utile ou inutile, méritée ou imméritée, choisie ou non voulue, acceptable ou inacceptable, de conséquences mineures ou graves. Les mots douleur et souffrance peuvent prêter à confusion et demander une attention particulière : * ils peuvent être synonymes et interchangeables ; * ils sont parfois utilisés en opposition l'un à l'autre, par ex. « la douleur est physique, la souffrance est mentale » ; * un mot peut désigner une variété de ce que désigne l'autre mot, par ex. « une douleur, c'est une souffrance physique », ou « une souffrance, c'est une douleur sévère, physique ou mentale » ; * la souffrance est un sentiment qui combine plusieurs ingrédients liés ou pas à la douleur, à la durée, à la période, à la situation, au statut, à l'intégrité, à l'identité, etc. du patient, et plus généralement de l'être vivant. * et les deux mots sont parfois utilisés encore d'autres façons. Tous les individus souffrent au cours de leur vie, de diverses façons, et souvent dramatiquement. Aucun champ de l'activité humaine ne s'occupe du sujet de la souffrance dans son ensemble, mais plusieurs s’intéressent à sa nature ou à ses processus, à ses origines ou à ses causes, à sa signification ou à son importance, aux comportements personnels ou sociaux ou culturels qui y sont reliés, à ses remèdes, à sa gestion, à ses utilisations. (fr)
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 331588 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 21037 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 188046497 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:commons
  • Human suffering (fr)
  • Human suffering (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:wikiquote
  • Souffrance (fr)
  • Souffrance (fr)
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • La souffrance, ou la douleur au sens large, est une expérience de désagrément et d'aversion liée à un dommage ou à une menace de dommage chez l'individu. La souffrance est l'élément fondamental qui constitue la valence négative des phénomènes affectifs. Les mots douleur et souffrance peuvent prêter à confusion et demander une attention particulière : (fr)
  • La souffrance, ou la douleur au sens large, est une expérience de désagrément et d'aversion liée à un dommage ou à une menace de dommage chez l'individu. La souffrance est l'élément fondamental qui constitue la valence négative des phénomènes affectifs. Les mots douleur et souffrance peuvent prêter à confusion et demander une attention particulière : (fr)
rdfs:label
  • Souffrance (fr)
  • Souffrance (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of