Property Value
dbo:abstract
  • La radioastronomie est une branche de l'astronomie traitant de l'observation du ciel dans le domaine des ondes radio. C'est une science relativement jeune qui est née dans les années 1930 mais qui n'a pris son essor que dans les années 1950/1960 avec la réalisation de grands instruments (Parkes, Greenbank, Arecibo, Jodrell Bank, Westerbork et Nançay). Tout le spectre radio présente un intérêt pour l'astronomie et la cosmologie mais pour des raisons techniques les fréquences observées sont limitées à l'intervalle compris entre 1 MHz et environ 1 000 GHz. Les observations de ces signaux de puissance généralement faible sont très sensibles aux interférences d'origine humaine ou terrestre et sont noyés dans le bruit cosmique. Pour isoler les signaux et fournir des mesures précises, elles nécessitent la mise en œuvre d'instruments de très grande taille, les radiotélescopes, qui mobilisent de ressources à l'échelle nationale voire internationale (ALMA, LOFAR, SKA). Les signaux des radiotélescopes individuels sont souvent combinés (interférométrie). Des observatoires spatiaux sont également utilisés pour des mesures nécessitant un environnement non reproductible sur Terre (Planck,…) ou pratiquer une interférométrie à très longue base (RadioAstron). La radioastronomie a apporté des contributions majeures dans des domaines comme la structure de notre galaxie (via la mesure de la répartition de l'hydrogène atomique), les processus physiques au sein de notre Soleil, la composition et l'évolution des nuages de gaz interstellaires et des , la structure et l'évolution des galaxies, la détermination des paramètres cosmologiques de l'univers (analyse du fond diffus cosmologique) et enfin les processus physiques à l'origine des émissions radioélectriques des plasmas, des planètes et du milieu interplanétaire de notre système solaire. (fr)
  • La radioastronomie est une branche de l'astronomie traitant de l'observation du ciel dans le domaine des ondes radio. C'est une science relativement jeune qui est née dans les années 1930 mais qui n'a pris son essor que dans les années 1950/1960 avec la réalisation de grands instruments (Parkes, Greenbank, Arecibo, Jodrell Bank, Westerbork et Nançay). Tout le spectre radio présente un intérêt pour l'astronomie et la cosmologie mais pour des raisons techniques les fréquences observées sont limitées à l'intervalle compris entre 1 MHz et environ 1 000 GHz. Les observations de ces signaux de puissance généralement faible sont très sensibles aux interférences d'origine humaine ou terrestre et sont noyés dans le bruit cosmique. Pour isoler les signaux et fournir des mesures précises, elles nécessitent la mise en œuvre d'instruments de très grande taille, les radiotélescopes, qui mobilisent de ressources à l'échelle nationale voire internationale (ALMA, LOFAR, SKA). Les signaux des radiotélescopes individuels sont souvent combinés (interférométrie). Des observatoires spatiaux sont également utilisés pour des mesures nécessitant un environnement non reproductible sur Terre (Planck,…) ou pratiquer une interférométrie à très longue base (RadioAstron). La radioastronomie a apporté des contributions majeures dans des domaines comme la structure de notre galaxie (via la mesure de la répartition de l'hydrogène atomique), les processus physiques au sein de notre Soleil, la composition et l'évolution des nuages de gaz interstellaires et des , la structure et l'évolution des galaxies, la détermination des paramètres cosmologiques de l'univers (analyse du fond diffus cosmologique) et enfin les processus physiques à l'origine des émissions radioélectriques des plasmas, des planètes et du milieu interplanétaire de notre système solaire. (fr)
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 2625 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 21002 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 183138861 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 2007 (xsd:integer)
  • 2013 (xsd:integer)
  • 2015 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
prop-fr:fr
  • Controverses autour du Prix Nobel (fr)
  • Controverses autour du Prix Nobel (fr)
prop-fr:id
  • ASTRONET2015 (fr)
  • Goutelas2007 (fr)
  • UIT2013 (fr)
  • ASTRONET2015 (fr)
  • Goutelas2007 (fr)
  • UIT2013 (fr)
prop-fr:isbn
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:lang
  • en (fr)
  • fr (fr)
  • en (fr)
  • fr (fr)
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:pagesTotales
  • 141 (xsd:integer)
  • 188 (xsd:integer)
  • 356 (xsd:integer)
prop-fr:texte
  • une controverse (fr)
  • une controverse (fr)
prop-fr:titre
  • Manuel de radioastronomie 3ème édition (fr)
  • Radioastronomy in Europe : Up to, and beyond, 2025 (fr)
  • Radioastronomie basse fréquences : instrumentation, thématiques scientifiques, projets (fr)
  • Manuel de radioastronomie 3ème édition (fr)
  • Radioastronomy in Europe : Up to, and beyond, 2025 (fr)
  • Radioastronomie basse fréquences : instrumentation, thématiques scientifiques, projets (fr)
prop-fr:trad
  • Nobel_Prize_controversies (fr)
  • Odd radio circle (fr)
  • Nobel_Prize_controversies (fr)
  • Odd radio circle (fr)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • La radioastronomie est une branche de l'astronomie traitant de l'observation du ciel dans le domaine des ondes radio. C'est une science relativement jeune qui est née dans les années 1930 mais qui n'a pris son essor que dans les années 1950/1960 avec la réalisation de grands instruments (Parkes, Greenbank, Arecibo, Jodrell Bank, Westerbork et Nançay). Tout le spectre radio présente un intérêt pour l'astronomie et la cosmologie mais pour des raisons techniques les fréquences observées sont limitées à l'intervalle compris entre 1 MHz et environ 1 000 GHz. (fr)
  • La radioastronomie est une branche de l'astronomie traitant de l'observation du ciel dans le domaine des ondes radio. C'est une science relativement jeune qui est née dans les années 1930 mais qui n'a pris son essor que dans les années 1950/1960 avec la réalisation de grands instruments (Parkes, Greenbank, Arecibo, Jodrell Bank, Westerbork et Nançay). Tout le spectre radio présente un intérêt pour l'astronomie et la cosmologie mais pour des raisons techniques les fréquences observées sont limitées à l'intervalle compris entre 1 MHz et environ 1 000 GHz. (fr)
rdfs:label
  • Radioastronomie (fr)
  • Radioastronomie (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:discipline of
is dbo:domain of
is dbo:occupation of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:champs of
is prop-fr:domaine of
is prop-fr:domaines of
is prop-fr:instrument12Type of
is prop-fr:profession of
is foaf:primaryTopic of