Pierre Aymé (anciennement Pierre Aymon), évêque d'Auxerre est le fils de Durand Aymé, riche bourgeois de Clermont-Ferrand et de son épouse née d'Audebrand (sœur du prélat Étienne Aldebrand).Pierre Aymé ou parfois dit Pierre Aymon (qui est une mauvaise transcription) est né à Aigueperse vers 1310 et mort en 1373 au palais épiscopal d'Auxerre.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Pierre Aymé (anciennement Pierre Aymon), évêque d'Auxerre est le fils de Durand Aymé, riche bourgeois de Clermont-Ferrand et de son épouse née d'Audebrand (sœur du prélat Étienne Aldebrand).Pierre Aymé ou parfois dit Pierre Aymon (qui est une mauvaise transcription) est né à Aigueperse vers 1310 et mort en 1373 au palais épiscopal d'Auxerre. Il était docteur ès lois et chansène de la cathédrale Notre-Dame-de-l'Assomption de Clermont.Comme neveu du prélat Étienne Aldebrand, il fut élevé à la cour pontificale d'Avignon où il acquit le statut de sous-diacre d'office d'Urbain V. Il fut anobli par lettres royales du 1er août 1355 avec son frère Robert.Le 13 mars 1363, il prit possession du siège épiscopal d'Auxerre, prenant ainsi la succession de Jean Germain mort le 7 septembre 1362. Le 30 octobre suivant la mort de l'évêque Germain, le roi Jean II le Bon permit par des lettre spéciales au Clergé d'élire un nouvel évêque, le choix se fit sur Pierre Aymé le 23 novembre 1362. Ce choix fut probablement indiqué par le pape Urbain V lui-même qui, en tant qu'ancien abbé de Saint-Germain, portait à la ville d'Auxerre un vif intérêt.Le 13 mars 1363, il prit donc possession du siège épiscopal d'Auxerre sous le regard de Jean IV, fils aîné du comte d'Auxerre. Seigneur des Roches de Coffins (Saint-Ours, Puy-de-Dôme) dès 1361, Pierre Aymon aurait acheté cette seigneurie à Amédée Dauphin d'Auvergne, seigneur de Rochefort et d'Aurières. Il paraît plus probable qu'il la reçu en héritage à la mort de son oncle Etienne d'Audebrand, archevêque de Toulouse qui était d'ailleurs enterré sur ces terres. Il exercera la charge d'évêque jusqu'à sa mort le 2 septembre 1372.La seigneurie des Roches de Coffins fut cédée aux religieux de l'abbaye de Saint-Allyre de Clermont à la mort de Pierre Aymé mais bien vite Robert Aymé des Roches, frère de l'évêque contesta cette donation et en vint à bout par transaction passée le 24 mars 1381. Les religieux de Saint-Allyre lui abandonnèrent la terre à condition que lui et ses successeurs payeraient au monastère la rente annuelle de quarante septiers de froment.Robert Aymé des Roches est l'auteur d'une grande famille du Puy-de-Dôme : les Aymé des Roches de Noyant. Créée comte de Noyant sous Louis XVI, cette famille très conservatrice de royalistes légitimistes comptera dans ses membres plusieurs éminents contre-révolutionnaires.
dbpedia-owl:occupation
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3764624 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 3051 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 20 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 96726654 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:après
prop-fr:avant
prop-fr:couleur
  • #ffffff
  • yellow
prop-fr:nom
prop-fr:période
  • 1362 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Pierre Aymé (anciennement Pierre Aymon), évêque d'Auxerre est le fils de Durand Aymé, riche bourgeois de Clermont-Ferrand et de son épouse née d'Audebrand (sœur du prélat Étienne Aldebrand).Pierre Aymé ou parfois dit Pierre Aymon (qui est une mauvaise transcription) est né à Aigueperse vers 1310 et mort en 1373 au palais épiscopal d'Auxerre.
rdfs:label
  • Pierre Aymé
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:predecessor of
is dbpedia-owl:successor of
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:après of
is prop-fr:avant of
is foaf:primaryTopic of