Maria Diaz I de Haro, appelée la Buena (la bonne) (c.1270 - 1342), dixième Dame de Biscaye (Vizcaya en espagnol, Bizkaia en basque).Fille de Lope Diaz III de Haro, assassiné à Alfaro dans La Rioja en juin 1288, huitième Seigneur de Biscaye (actuellement la province de Biscaye au Pays basque (Espagne) et d'une Moncada - Bearne. Il était de tradition pour les aînés des Haro d'hériter la première partie du nom de famille composé de sorte qu'un Diego avait un Lope Diaz de….

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Maria Diaz I de Haro, appelée la Buena (la bonne) (c.1270 - 1342), dixième Dame de Biscaye (Vizcaya en espagnol, Bizkaia en basque).Fille de Lope Diaz III de Haro, assassiné à Alfaro dans La Rioja en juin 1288, huitième Seigneur de Biscaye (actuellement la province de Biscaye au Pays basque (Espagne) et d'une Moncada - Bearne. Il était de tradition pour les aînés des Haro d'hériter la première partie du nom de famille composé de sorte qu'un Diego avait un Lope Diaz de…. et celui-ci, à son tour, appelait son fils aîné Diego et était connu comme un Diego Lopez de…. De cette manière qu'entre chaque Diego Lopez de…., petit-fils et grand-père, existait un Lope Diaz de…., père et entre chaque Lope Diaz de…., petit-fils et grand-père il y avait un Diego Lopez de…., père. Même s'il y a aujourd'hui des pères qui répètent le nom pour leur premier fils, il était courant d'avoir deux noms d’arrières-grands-père avec deux autres intercalés du père. Par exemple Diego, Pedro, Diego, Pedro…. La majorité ne changeait pas toutefois les premières parties du nom de famille composé de Diaz à Lopez et ensuite Diaz et un autre Lopez, bien que cette famille en particulier le fasse.Maria Diaz I de Haro a donc accédé à la seigneurie en 1289 après le décès de son père Lope Diaz III de Haro et de Moncada - de Bearne son fils aîné, connu comme Diego. Mais, c’est dans une plus grande confusion et sans raison claire apparemment qu’un Diego Lopez V de Haro dit l'Intrus, oncle de Maria Diaz de Haro fait son apparition. Maria Diaz I de Haro prend le même nom de famille que son père comme il est habituel de nos jours et cela pour deux raisons médiévales présentent dans la culture basque de l’époque: Elle n'est ni l'aîné, ni un homme. Par le simple fait qu'elle ne soit pas l'aînée, elle n'était pas une Diaz de Haro, comme ses frères cadets l’étaient. Cela donne donc le sentiment que Diego Lopez V de Haro dit l'Usurpateur, le plus jeune frère de Lope Diaz III de Haro et par conséquent un Lopez de Haro selon les règles de succession des noms de famille, était pour ces derniers plus un profiteur ou un opportuniste dans la confusion sur les particularités concrètes de cette famille. Non seulement l'oncle, connu comme Diego Lopez V de Haro, a ouvertement arraché en 1295 les titres au neveu successeur, Diego Lopez IV de Haro, mort sans succession en 1289 mais en mourant et après un long procès, on arriva à un accord entre Basques, sanctionné par la reine Veuve Régente et Tutrice de Castille, Maria de Molina dont Maria Diaz de Haro récupère à nouveau la seigneurie, après le décès de son père assassiné.
  • Maria I.a (1274 - 1342ko azaroaren 3a) Bizkaiko anderea izan zen hiru aldiz: 1289-1295, 1310-1322 eta 1326-1334), XI. andrea izanik.Maria Gaztelako errege Alfontso X.aren semea zenarekin, Joanes infantearekin, ezkondu zen 1287an. Joanes 1319an hil zen. Seme-alabak izan zituzten: Lope Diaz (1288-1295), haurtzaroan hila. Maria (1292-1299), Larako jauna zen Joanes Nuñez III.arekin ezkondua. Joanes I.a (1293-1326), Bizkaiko jauna1311. urtean, Fernando IV.a Gaztelako erregeak balio gabe utzi nahi izan zuen Maria I.aren titulua eta Lopez Diaz, Diego V.a Lopitz Harokoaren semea izendatu zuen Bizkaiko jaun. Neurri horrek ez zuen bere helburua lortu eta Maria I.ak jarraitu zuen gobernuan. Portugalete (1322), Lekeitio (1325) eta Ondarroako (1327) herriak sortu zituen, 1322-1326 urteetan Bizkaiko jauna bere semea Joan Diaz Harokoa zen arren. Gorabehera handiak izan zituen jaurerria betiko eraman nahi zuen Gaztelako koroarekin.
  • María II Díaz de Haro the Good (1270–1342) was a Spanish noblewoman of the House of Haro. She was the daughter of Lope Díaz III de Haro who was assassinated by order of the king at Alfaro, La Rioja. She is best known for being the Lady of Biscay and for her lifelong battle against her uncle, Diego López V de Haro for the title of the lordship of Biscay.
  • María Díaz de Haro, llamada la Buena (c.1270-1342), décima señora de Vizcaya fue hija de Lope Díaz III de Haro, asesinado en Alfaro, La Rioja, en junio de 1288, octavo señor de Vizcaya y de Juana Alfonso de Molina.
  • María Díaz I d'Haro, anomenada la Bona (c.1270 - 1342), desena Senyora de Biscaia. Era filla de Lope Díaz III d'Haro, assassinat a Alfaro (La Rioja) el juny de 1288, vuitè Senyor de Biscaia i d'una Montcada - Bearn .
dbpedia-owl:occupation
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3623574 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 21437 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 98 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 105580401 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:après
prop-fr:avant
prop-fr:icone
  • House of Haro COA.svgArmes de la maison de Haro
prop-fr:nom
prop-fr:période
  • 1289 (xsd:integer)
  • 1310 (xsd:integer)
  • 1326 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Maria Diaz I de Haro, appelée la Buena (la bonne) (c.1270 - 1342), dixième Dame de Biscaye (Vizcaya en espagnol, Bizkaia en basque).Fille de Lope Diaz III de Haro, assassiné à Alfaro dans La Rioja en juin 1288, huitième Seigneur de Biscaye (actuellement la province de Biscaye au Pays basque (Espagne) et d'une Moncada - Bearne. Il était de tradition pour les aînés des Haro d'hériter la première partie du nom de famille composé de sorte qu'un Diego avait un Lope Diaz de….
  • María II Díaz de Haro the Good (1270–1342) was a Spanish noblewoman of the House of Haro. She was the daughter of Lope Díaz III de Haro who was assassinated by order of the king at Alfaro, La Rioja. She is best known for being the Lady of Biscay and for her lifelong battle against her uncle, Diego López V de Haro for the title of the lordship of Biscay.
  • María Díaz de Haro, llamada la Buena (c.1270-1342), décima señora de Vizcaya fue hija de Lope Díaz III de Haro, asesinado en Alfaro, La Rioja, en junio de 1288, octavo señor de Vizcaya y de Juana Alfonso de Molina.
  • María Díaz I d'Haro, anomenada la Bona (c.1270 - 1342), desena Senyora de Biscaia. Era filla de Lope Díaz III d'Haro, assassinat a Alfaro (La Rioja) el juny de 1288, vuitè Senyor de Biscaia i d'una Montcada - Bearn .
  • Maria I.a (1274 - 1342ko azaroaren 3a) Bizkaiko anderea izan zen hiru aldiz: 1289-1295, 1310-1322 eta 1326-1334), XI. andrea izanik.Maria Gaztelako errege Alfontso X.aren semea zenarekin, Joanes infantearekin, ezkondu zen 1287an. Joanes 1319an hil zen. Seme-alabak izan zituzten: Lope Diaz (1288-1295), haurtzaroan hila. Maria (1292-1299), Larako jauna zen Joanes Nuñez III.arekin ezkondua. Joanes I.a (1293-1326), Bizkaiko jauna1311.
rdfs:label
  • Maria Diaz I de Haro
  • Maria Diaz I.a Harokoa
  • María Díaz I d'Haro
  • María Díaz de Haro (c.1270-1342)
  • María II Díaz de Haro
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:predecessor of
is dbpedia-owl:successor of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:après of
is prop-fr:avant of
is foaf:primaryTopic of