Yael Ronen (hébreu יעל רונן (yaʕel rōnen)), née le 16 septembre 1976 à Jérusalem et aussi appelée Yaeli Ronen, est une dramaturge austro-israélienne reconnue.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Yael Ronen (hébreu יעל רונן (yaʕel rōnen)), née le 16 septembre 1976 à Jérusalem et aussi appelée Yaeli Ronen, est une dramaturge austro-israélienne reconnue. Elle est d'une famille d'artistes : son père Ilan (actuel directeur du théâtre Habima) et son frère Michael, son cadet de 6 ans, aujourd'hui à Berlin, sont également créateurs de théâtre et sa mère, Rachel Hafler, est actrice.Ses pièces parlent souvent de regards croisés et de souffrances croisées israélo-palestiniens, et font souvent preuve d'un humour grinçant.Ainsi, dans sa pièce Plonter (hébreu פלונטר, Le bourbier), coécrite avec toute sa troupe, une rencontre privée entre deux couples, l'un israélien, l'autre palestinien, se termine par un fiasco car les seconds ne correspondent pas aux clichés de victimes du premier : "Comment, vous ne trimez pas toute la journée dans vos oliveraies ? Et vous ne mangez pas mon hoummous, parce que votre physiothérapeute vous prescrit un régime ? Je ne savais pas que vous aviez des physiothérapeutes.".Plonter représente une innovation considérable dans le théâtre israélien, avec une équipe constituée de comédiens juifs et arabes, jouant tour à tour l’un et l’autre camp, en hébreu et en arabe.Elle est mariée avec l'acteur Yousef Sweid, qui joue entre autres dans Plonter, où ils se sont rencontrés et où figurent aussi Raida Adon (également plasticienne), Mira Awad (également chanteuse), Ashraf Barhom et Shredy Jabarin. Doraid Liddawi (dans Plonter) et Loai Nofi (dans Dritte Generation) ont également fait partie de sa troupe, qui a été basée plusieurs années au Cameri Theatre de Tel Aviv.À l’été 2009, elle est sélectionnée pour le New Theatrical Realities Prize, qui sera remis dans le cadre des cérémonies de l’Europe Theatre Prize et vise à distinguer des créations originales et innovantes.Depuis Dritte Generation (3G) (Troisième génération), elle travaille aussi avec des comédiens de la Schaubühne am Lehniner Platz à Berlin,.Sa pièce Hakoah Wien, liée à l'histoire de sa famille, réunit des comédiens allemands et autrichiens du théâtre (Schauspielhaus) de Graz ainsi que son frère, Michael Ronen. Le Hakoah Wien (de l’hébreu הכוח (ha-kōaḥ) : « la force ») était un célèbre club de football juif viennois dont sont sortis plusieurs des fondateurs d’Israël. La pièce met en scène un jeune homme de ce club qui vise à rejoindre Tel Aviv dans les années 1930 et son petit-fils qui, en 2012, tâche d’obtenir un passeport autrichien pour échapper au service militaire.Dans la réalité, le grand-père de Yaeli Ronen était un athlète au Hakoah Wien et est parti en Palestine mandataire en 1936. Yaeli, Michael et Ilan Ronen ont des passeports autrichiens et Michael réside en 2013 à Berlin après avoir habité à Londres.La pièce Niemandsland (No man's land), créée également au Schauspielhaus de Graz, mixe plusieurs histoires liées à des situations de guerre ou d’après-guerre d’actualité ou récentes ; parmi les acteurs figurent Jasmin Avissar (qui est également la chorégraphe) et Osama Zaatar, le couple héros du film Love during wartime, qui rejouent leur propre histoire dans la pièce,.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1949538 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 7998 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 79 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110420324 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Yael Ronen (hébreu יעל רונן (yaʕel rōnen)), née le 16 septembre 1976 à Jérusalem et aussi appelée Yaeli Ronen, est une dramaturge austro-israélienne reconnue.
rdfs:label
  • Yael Ronen
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of