PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le violet d'évêque est un nom de couleur désignant une nuance de violet, d'après celle utilisée autrefois par certains évêques.Le nom de couleur violet d'évêque, déjà cité par Castel en 1740, qui le place, parmi les violets, près des rouges cramoisis tandis que Michel-Eugène Chevreul, qui en a examiné avant 1861 un échantillon sur soie par Tuvée l'a trouvé au contraire 4 bleu-violet 10 ton. Il en a vu dans le commerce entre 2 et 4 bleu-violet ; la valeur médiane 3 bleu-violet est la couleur de la violette, à la clarté près (op.cit., p. 169). Les opinions de Chevreul et de Castel divergent souvent quant aux couleurs ; pour l'un c'est un violet-rouge, pour l'autre un violet-bleu. Quoi qu'il en soit, il figure chez Chevreul dans la liste des « noms de couleur le plus fréquemment usités dans la conversation et dans les livres ». Aussi bien, avant l'invention des couleurs d'aniline, ces couleurs étaient reconnues comme variables et peu solides.Le Répertoire de couleurs de la Société des chrysanthémistes publié en 1905 donne quatre tons d'un Violet d'évêque, « désignation de cette couleur dans le commerce des soieries et étoffes. (…) Allusion à la couleur usitée dans le vêtement des évêques ». Les tons médians sont ceux des fleurs de la campanule fausse-raiponce (campanula rapunculoides). Les auteurs donnent Violet extra clair du marchand de couleurs Bourgeois, Magenta n°2 de Friant et « Purple » du Chart of Colors de l’American Floral Society comme synonymes.Dans les nuanciers modernes, on trouve EE174 Violet d'évêque, Violet d'évêque, Violet d'évêque clair.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 5637089 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 7445 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 22 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110321179 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le violet d'évêque est un nom de couleur désignant une nuance de violet, d'après celle utilisée autrefois par certains évêques.Le nom de couleur violet d'évêque, déjà cité par Castel en 1740, qui le place, parmi les violets, près des rouges cramoisis tandis que Michel-Eugène Chevreul, qui en a examiné avant 1861 un échantillon sur soie par Tuvée l'a trouvé au contraire 4 bleu-violet 10 ton.
rdfs:label
  • Violet d'évêque
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of