Tridé Tsuktsen ou Khri-lde-gtsug-brtsan fut le 37e roi de la dynastie yarlung du Tibet ; il régna de 704 - 754/755Né en 704, Gyältsugru (nom personnel) hérite du trône immédiatement. Sa grand-mère Thrimalö gouverne comme régente à sa place. L'année suivante, le fils aîné de Tridu Songtsen, Lha Balpo (Lha Bal-pho), conteste la succession mais il sera défait à Pong Lag-rang (རྒྱལ་ས་ནས་ཕབ་)Thrimalö avait arrangé un mariage avec une princesse chinoise.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Tridé Tsuktsen ou Khri-lde-gtsug-brtsan fut le 37e roi de la dynastie yarlung du Tibet ; il régna de 704 - 754/755Né en 704, Gyältsugru (nom personnel) hérite du trône immédiatement. Sa grand-mère Thrimalö gouverne comme régente à sa place. L'année suivante, le fils aîné de Tridu Songtsen, Lha Balpo (Lha Bal-pho), conteste la succession mais il sera défait à Pong Lag-rang (རྒྱལ་ས་ནས་ཕབ་)Thrimalö avait arrangé un mariage avec une princesse chinoise. La Princesse Jincheng (金成) (Tibétain : Kyimshang Kongjo) arrive en 710, mais on ne sait pas si elle épouse Gyältsugru âgé alors de sept ans ou le roi déchu Lha Balpo. En tout état de cause, parmi les épouses de Gyältsugru se trouvent une femme de Jang (Nanzhao) et une de Nanam,.Gyältsugru est officiellement intronisé sous le nom de Tride Tsuktsän en 712 La même année, l'impératrice douairière Thrimalö meurt. Les Arabes et les Turgis prennent de l'importance dans la région entre 710 et 720. Les Tibétains s'allient avec les Arabes et les Turcs de l'est (Turkestan oriental). Le Tibet et la Chine s'affrontent à la fin des années 720. Au début, le Tibet et ses alliés Turgis ont le dessus, mais ils commencent ensuite à perdre des combats. Après une rébellion en Chine du Sud et une victoire tibétaine majeure en 730, les Tibétains et les Turgis demandent la paix. En 734, le roi épouse la princesse Dronmalön (‘Dron ma lon) fille du Qaghan des Turgis. Les Chinois s'allient avec les Arabes pour attaquer les Turgis. Après la victoire et la paix avec les Turgis, les Chinois attaquent le Tibet par surprise. Les Tibétains souffrent plusieurs défaites dans l'est mais sont en force dans l'ouest. L'empire des Turgis s'effondre à cause de conflits internes. En 737, les Tibétains lancent un assaut contre le roi de Bru-za (Gilgit), qui demande l'aide des Chinois, mais est finalement forcé de rendre hommage au Tibet. En 747, le général chinois Gao Xianzhi entreprend de rouvrir les communications directes entre l'Asie et le Cachemire Centrale et reprend au tibet ses prises dans la région. Vers 750, les Tibétains ont perdu presque toutes leurs possessions asiatiques et centrales qu'ils avaient jadis prises aux Chinois. Cependant, après la défaite de Gao Xianzhi contre les Qarluqs et les Arabes sur la rivière Talas (751), l'influence chinoise diminue rapidement et l'influence tibétaine reprend. En 755 Tride Tsuktsän est tué par les ministres Lang et Bal. Tagdra Lukong (Stag-sgra Klu-khong) présente alors la preuve au prince Trisong Detsen qu'« ils étaient déloyaux, causaient la dissension dans le pays, et étaient sur le point d'attenter à sa vie... » Par la suite, Lang et Bal se révoltent effectivement et sont tués par l'armée ; leurs propriétés sont confisquées, et Klu khong aurait été richement récompensé.
  • Meagcchom (མེས་ཨག་ཚོམ, „Vousáč“), též Thide Sugcän, byl mezi lety 704–755 tibetským králem. Trůn přebral v roce 704 po svém otci Düsong Mangdžeovi. Část tibetských pramenů uvádí příběh o tom, kterak si Meagcchom vyžádal čínskou princeznu pro svého syna Džangccha. Podle C. W. Žagabpy však o čínskou princeznu požádala Thilmalö, Meagcchomova babička a dočasná regentka. Meagcchom by vstřícný vůči buddhismu a podílel se na jeho šíření. Po jeho smrti v roce 755 se dalším králem Tibetské říše stal Thisong Decän, jední ze tří tibetských „dharma králů“.
  • Tridé Tsungtsen, ook wel Mé Agtsom, Wylie: Khri Lde-gtsug-brtsan , (704-755) wordt in de traditionele lijst van de koningen van Tibet als de zevenendertigste benoemd.
  • Mes-ag-tshoms, Me Aktsom, Tride Tsugtsän (Wylie: Khri-lde-gtsug-btsan, Chinese: 墀德祖贊[citation needed], 尺帶珠丹, 棄隸蹜贊; pinyin: [citation needed], Chǐdàizhūdān, Qìlìsùzàn) (704–755 CE) was a Tibetan emperor; the son of Tridu Songtsen and his queen mChims-bza' bTsan-ma Thog-thog-steng. He is usually known by his nickname "Mes-ag-tshoms" ('Old Hairy'), which was given to him later in life because he was so hirsute.His father, Tridu Songtsen, died in 704 in battle in Mywa (probably = the Miao people) territory in Jang (Nanzhao) in modern Yunnan. The Tang Annals state he was on his way to suppress tributary kingdoms on the southern borders of Tibet, including Nepal and parts of India. There was a dispute among his sons but, "after a long time" the people put Qilisuzan (Khri-lde-gtsug-btsan) or Mes-ag-tshoms, aged only seven, on the throne.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1957891 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 4422 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 32 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 96968292 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:après
prop-fr:avant
prop-fr:couleur
  • #FF9966
  • #FFFF66
prop-fr:nom
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Tridé Tsuktsen ou Khri-lde-gtsug-brtsan fut le 37e roi de la dynastie yarlung du Tibet ; il régna de 704 - 754/755Né en 704, Gyältsugru (nom personnel) hérite du trône immédiatement. Sa grand-mère Thrimalö gouverne comme régente à sa place. L'année suivante, le fils aîné de Tridu Songtsen, Lha Balpo (Lha Bal-pho), conteste la succession mais il sera défait à Pong Lag-rang (རྒྱལ་ས་ནས་ཕབ་)Thrimalö avait arrangé un mariage avec une princesse chinoise.
  • Tridé Tsungtsen, ook wel Mé Agtsom, Wylie: Khri Lde-gtsug-brtsan , (704-755) wordt in de traditionele lijst van de koningen van Tibet als de zevenendertigste benoemd.
  • Mes-ag-tshoms, Me Aktsom, Tride Tsugtsän (Wylie: Khri-lde-gtsug-btsan, Chinese: 墀德祖贊[citation needed], 尺帶珠丹, 棄隸蹜贊; pinyin: [citation needed], Chǐdàizhūdān, Qìlìsùzàn) (704–755 CE) was a Tibetan emperor; the son of Tridu Songtsen and his queen mChims-bza' bTsan-ma Thog-thog-steng.
  • Meagcchom (མེས་ཨག་ཚོམ, „Vousáč“), též Thide Sugcän, byl mezi lety 704–755 tibetským králem. Trůn přebral v roce 704 po svém otci Düsong Mangdžeovi. Část tibetských pramenů uvádí příběh o tom, kterak si Meagcchom vyžádal čínskou princeznu pro svého syna Džangccha. Podle C. W. Žagabpy však o čínskou princeznu požádala Thilmalö, Meagcchomova babička a dočasná regentka. Meagcchom by vstřícný vůči buddhismu a podílel se na jeho šíření.
rdfs:label
  • Tridé Tsuktsen
  • Me Agtsom
  • Meagcchom
  • Tridé Tsungtsen
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:après of
is prop-fr:avant of
is foaf:primaryTopic of