Le treizième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie formé depuis les Accords de Nouméa, dit gouvernement Ligeard, est élu par le Congrès le 5 juin 2014. Il est le premier formé suite aux élections provinciales du 11 mai 2014, selon une procédure d'urgence décidée par le président du Congrès Gaël Yanno.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le treizième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie formé depuis les Accords de Nouméa, dit gouvernement Ligeard, est élu par le Congrès le 5 juin 2014. Il est le premier formé suite aux élections provinciales du 11 mai 2014, selon une procédure d'urgence décidée par le président du Congrès Gaël Yanno. Le 27 mai, le Congrès a fixé, par délibération, le nombre de membres du nouveau gouvernement à former à 11, soit le maximum prévu par la loi organique, et la date de l'élection est finalement fixée au 5 juin. Dans la foulée de la composition de l'exécutif, celui-ci élit Cynthia Ligeard à la présidence, suivant un « contrat de gouvernance solidaire » signé par les partis non-indépendantistes le 16 mai précédent, par 9 voix sur 11 au premier tour (les 6 non-indépendantistes et les 3 de l'Union calédonienne, les 2 du Parti de libération kanak votant blanc). Toutefois, en raison d'un désaccord entre les indépendantistes de l'UC-FLNKS et Nationaliste d'une part et de l'UNI de l'autre, aucun vice-président n'est alors désigné. De même, ces deux formations s'opposent concernant l'attribution du secteur de la mine, empêchant la distribution entre les membres du gouvernement de l'ensemble des autres secteurs d'animation et de contrôle, jusqu'au 26 juin 2014. Le gouvernement chute le 16 décembre 2015 du fait de la démission collective des membres issus de Calédonie ensemble et de leurs suivants de liste. Ceux-ci estiment alors que le « Contrat de gouvernance solidaire » qui liait depuis le scrutin de mai 2014 les trois principales formations non-indépendantistes n'a pas été respecté par le Front pour l'unité (FPU), ce groupe ayant la veille voté contre trois projets de lois du pays (néanmoins adoptés grâce à des voix indépendantistes) visant à augmenter les recettes fiscales par la création d'une contribution additionnelle à l’impôt sur les sociétés (CAIS) et d'une contribution calédonienne de solidarité (CCS, équivalent local de la CSG) ou encore l'augmentation de l’impôt sur le revenu des valeurs immobilières (IRVM, taxant les dividendes),. Le gouvernement Ligeard ainsi démissionnaire continue néanmoins par la suite à gérer les affaires courante, le nouvel exécutif élu le 31 décembre 2014 pour lui succéder (et qui comporte exactement les mêmes membres) n'ayant toujours pas réussi à se doter d'un président au 18 janvier 2015, Calédonie ensemble et le Front pour l'unité se disputant le poste.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 8048932 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 41638 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 795 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 111026915 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le treizième gouvernement de la Nouvelle-Calédonie formé depuis les Accords de Nouméa, dit gouvernement Ligeard, est élu par le Congrès le 5 juin 2014. Il est le premier formé suite aux élections provinciales du 11 mai 2014, selon une procédure d'urgence décidée par le président du Congrès Gaël Yanno.
rdfs:label
  • Treizième Gouvernement de Nouvelle-Calédonie
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:homepage
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:gouvernement of
is foaf:primaryTopic of