Totò qui vécut deux fois (titre original : Totò che visse due volte) est un film italien constitué de trois épisodes numérotés sans autre titre, réalisé par Daniele Ciprì et Franco Maresco en 1998.Il est situé dans un Palerme monstrueux et apocalyptique grouillant de personnages grotesques, masturbateurs, blasphémateurs : victimes d'un monde où Dieu est mort en emportant toutes les valeurs d'une humanité sur le déclin.Le film fluctuant entre matérialisme, nihilisme et nietzschéisme, aux multiples connotations scatologiques, n'est pas dépourvu de dimensions morales que le spectateur saisit dans un contexte d'apparentes contradictions.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Totò qui vécut deux fois (titre original : Totò che visse due volte) est un film italien constitué de trois épisodes numérotés sans autre titre, réalisé par Daniele Ciprì et Franco Maresco en 1998.Il est situé dans un Palerme monstrueux et apocalyptique grouillant de personnages grotesques, masturbateurs, blasphémateurs : victimes d'un monde où Dieu est mort en emportant toutes les valeurs d'une humanité sur le déclin.Le film fluctuant entre matérialisme, nihilisme et nietzschéisme, aux multiples connotations scatologiques, n'est pas dépourvu de dimensions morales que le spectateur saisit dans un contexte d'apparentes contradictions. Le thème commun aux trois épisodes est précisément la mort de Dieu, et le pessimisme à travers cette uchronie dans laquelle le genre humain ne semble plus nourrir aucune espérance, obsédé par la seule satisfaction de ses besoins sexuels et de ses instincts les plus vils. Toutefois l'on peut y entendre, entre autres choses, un appel à l'aide désespéré qui semble choir dans le vide suffocant des autres êtres humains.Les personnages, tous tenus par des hommes, parmi lesquels des homosexuels pourchassés, y compris ceux des femmes ne laissent aucune place à l'espoir. Les cinéastes donnent à voir des acteurs expressifs, souvent âgés, dont les physiques disgracieux ne sont habituellement pas filmés par le cinéma.Parmi les scènes provocantes, celle dans laquelle le chef mafieux fait dissoudre le prophète dans l'acide, celle de l'ange spolié de ses ailes violé par plusieurs brutes dans un décor de ruines à travers un ralenti assourdissant. Celle encore du simplet implorant l'amour de la Vierge tout en s'ébrouant contre sa statue décatie.
dbpedia-owl:director
dbpedia-owl:originalTitle
  • Totò che visse due volte
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3938436 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 11034 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 93 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109426734 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
dbpedia-owl:writer
prop-fr:annéeDeSortie
  • 1998 (xsd:integer)
prop-fr:genre
  • comédie satirique
prop-fr:réalisation
prop-fr:scénario
prop-fr:titre
  • Totò qui vécut deux fois
prop-fr:titreOriginal
  • Totò che visse due volte
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dc:title
  • Totò qui vécut deux fois
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Totò qui vécut deux fois (titre original : Totò che visse due volte) est un film italien constitué de trois épisodes numérotés sans autre titre, réalisé par Daniele Ciprì et Franco Maresco en 1998.Il est situé dans un Palerme monstrueux et apocalyptique grouillant de personnages grotesques, masturbateurs, blasphémateurs : victimes d'un monde où Dieu est mort en emportant toutes les valeurs d'une humanité sur le déclin.Le film fluctuant entre matérialisme, nihilisme et nietzschéisme, aux multiples connotations scatologiques, n'est pas dépourvu de dimensions morales que le spectateur saisit dans un contexte d'apparentes contradictions.
rdfs:label
  • Totò qui vécut deux fois
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • Totò qui vécut deux fois
is dbpedia-owl:movie of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of