Le terme stift ou Stift (en allemand, en danois jusqu'en 1948, le terme néerlandais correspondant est « sticht ») dérive du verbe « stiften » (faire un don) et signifiait à l'origine une donation. De telles donations qui comprenaient habituellement des terrains agricoles ou des bois, des moulins et toute sortes de bien pouvant fournir un revenu (souvent en nature) étaient généralement donnés ou légués à des institutions religieuses (monastères, abbayes, chapitres d'églises).

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le terme stift ou Stift (en allemand, en danois jusqu'en 1948, le terme néerlandais correspondant est « sticht ») dérive du verbe « stiften » (faire un don) et signifiait à l'origine une donation. De telles donations qui comprenaient habituellement des terrains agricoles ou des bois, des moulins et toute sortes de bien pouvant fournir un revenu (souvent en nature) étaient généralement donnés ou légués à des institutions religieuses (monastères, abbayes, chapitres d'églises). Dans les temps modernes, les donations prennent également la forme d'actifs financiers, sous la forme d'un fonds de donation, dont les produits servent un but charitable, éducatif, médical, ou pour décerner toutes sortes de prix. Quand les propriétés données à une institution deviennent suffisamment importantes pour que l'établissement puisse bénéficier du statut des états impériaux du Saint-Empire romain germanique, alors le terme « Stift » désigne souvent le l'institution lui-même. On parle ainsi du Stift Melk pour l'abbaye de Melk. Dans les cas où l'emprise territoriale est importante, le terme Stift est composé avec le mot hoch, dans Hochstift, dénotant la propriété d'un prince-évêque ou Erzstift pour un prince-archevêque. Ces Stift peuvent être des région très étendues, et dans un cas au moins, désigner toute une province : Dans les Pays-Bas, le terme « Het Sticht » désigne habituellement la Principauté d'Utrecht qui consistait en deux parties séparées, l'Oversticht, la partie nord, et le Nedersticht, comprenant Utrecht. Les termes allemands correspondants sont « Oberstift » et « Niederstift », et d'importantes principautés sont composées de ces deux parties.En Autriche contemporaine, le mot « Stift » est d'un usage courant. Les monastères sont appelés des Stift, et ce terme est aussi utilisé pour les institutions éducatives ou sociales, notamment religieuses.
  • Ein Stift (neutrum, Plural: Stifte oder selten Stifter) ist jede mit Vermächtnissen und Rechten ausgestattete, zu kirchlichen Zwecken bestimmte und einer geistlichen Körperschaft übergebene (gestiftete) Anstalt mit allen dazugehörigen Personen, Gebäuden und Liegenschaften.
  • Een sticht of stift is een klooster, of een gebied waarover een abt of een bisschop als vorst wereldlijke zeggenschap had.In Nederland wordt met Het Sticht doorgaans het Sticht Utrecht bedoeld, het gebied waarover de bisschoppen van Utrecht in de Middeleeuwen als prinsbisschoppen de landsheerlijkheid uitoefenden. Het Overijsselse, Drentse en Groningse deel werd vroeger vaak Oversticht genoemd, het Utrechtse deel Nedersticht. Een ander sticht was dat van de abdij in Thorn.Andere belangrijke stichten in de Nederlanden waren het prinsbisdom Luik en de abdij van Stavelot, die vanuit het oogpunt van de Bourgondische en later de Spaanse landsheren hinderlijke enclaves in het gebied van de Zeventien Provinciën vormden.
  • The term stift or capitalised Stift (in German, and Danish until 1948, the corresponding Dutch term is sticht) is derived from the verb "stiften" (to donate) and originally meant a donation. Such donations usually comprised earning assets, originally landed estates with serfs defraying dues (originally often in kind) or vassal tenants of noble rank providing military services and forwarding dues collected from serfs. In modern times the earning assets could also be financial assets donated to form a fund to maintain an endowment, especially a charitable foundation. When landed estates, donated as a Stift to maintain the college of a monastery, the chapter of a collegiate church or the cathedral chapter of a diocese, formed a territory enjoying the status of an imperial state within the Holy Roman Empire then the term Stift often also denotes the territory itself. In order to specify this territorial meaning the term Stift is then composed with the compound "hoch" as Hochstift, denoting a prince-bishopric, or Erzstift for a prince-archbishopric.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 7808506 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 13989 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 53 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 105148552 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1984 (xsd:integer)
prop-fr:fr
  • Démantèlement du Oberstift
prop-fr:isbn
  • 3 (xsd:integer)
prop-fr:lang
  • en
prop-fr:lieu
  • Munich
prop-fr:nom
  • Meyer
  • Dollmayr
  • Krüer
  • Paetzel
prop-fr:numéroDansCollection
  • 5945 (xsd:integer)
prop-fr:prénom
  • Friedrich
  • Victor
  • Walter
  • Heinrich
prop-fr:texte
  • Oberstift
prop-fr:titre
prop-fr:trad
  • Destruction of the Oberstift
prop-fr:url
  • http://woerterbuchnetz.de/DWB/
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le terme stift ou Stift (en allemand, en danois jusqu'en 1948, le terme néerlandais correspondant est « sticht ») dérive du verbe « stiften » (faire un don) et signifiait à l'origine une donation. De telles donations qui comprenaient habituellement des terrains agricoles ou des bois, des moulins et toute sortes de bien pouvant fournir un revenu (souvent en nature) étaient généralement donnés ou légués à des institutions religieuses (monastères, abbayes, chapitres d'églises).
  • Ein Stift (neutrum, Plural: Stifte oder selten Stifter) ist jede mit Vermächtnissen und Rechten ausgestattete, zu kirchlichen Zwecken bestimmte und einer geistlichen Körperschaft übergebene (gestiftete) Anstalt mit allen dazugehörigen Personen, Gebäuden und Liegenschaften.
  • The term stift or capitalised Stift (in German, and Danish until 1948, the corresponding Dutch term is sticht) is derived from the verb "stiften" (to donate) and originally meant a donation. Such donations usually comprised earning assets, originally landed estates with serfs defraying dues (originally often in kind) or vassal tenants of noble rank providing military services and forwarding dues collected from serfs.
  • Een sticht of stift is een klooster, of een gebied waarover een abt of een bisschop als vorst wereldlijke zeggenschap had.In Nederland wordt met Het Sticht doorgaans het Sticht Utrecht bedoeld, het gebied waarover de bisschoppen van Utrecht in de Middeleeuwen als prinsbisschoppen de landsheerlijkheid uitoefenden. Het Overijsselse, Drentse en Groningse deel werd vroeger vaak Oversticht genoemd, het Utrechtse deel Nedersticht.
rdfs:label
  • Stift (Institution)
  • Sticht
  • Stift
  • Stift (Kirche)
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of