En linguistique, la spirantisation est un type de modification phonétique qui consiste en la transformation d'une consonne occlusive en une consonne fricative (on parle alors plus précisément de fricatisation) ou spirante. Il s'agit physiquement d'un resserrement du canal buccal pour prononcer ces consonnes fricatives et constrictives.Exemples : synchronique, en breton : penn « tête » > ma fenn « ma tête ». La spirantisation est dans ce cas un type de mutation consonantique.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • En linguistique, la spirantisation est un type de modification phonétique qui consiste en la transformation d'une consonne occlusive en une consonne fricative (on parle alors plus précisément de fricatisation) ou spirante. Il s'agit physiquement d'un resserrement du canal buccal pour prononcer ces consonnes fricatives et constrictives.Exemples : synchronique, en breton : penn « tête » ma fenn « ma tête ». La spirantisation est dans ce cas un type de mutation consonantique. diachronique, en français : le latin habere est devenu en français avoir.La spirantisation manifeste un affaiblissement articulatoire qui élève la consonne concernée sur l'échelle de sonorité. Elle peut constituer un type de lénition.En linguistique berbère, il est important de préciser que le terme "spirantisation" a deux sens. Il peut s'agir d'un développement spécifique à certains parlers berbères ou bien il peut être pris dans son sens linguistique général, dénotant ainsi le développement d'un élément plosif en fricatif.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1305740 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageInterLanguageLink
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 1479 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 19 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 90217494 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • En linguistique, la spirantisation est un type de modification phonétique qui consiste en la transformation d'une consonne occlusive en une consonne fricative (on parle alors plus précisément de fricatisation) ou spirante. Il s'agit physiquement d'un resserrement du canal buccal pour prononcer ces consonnes fricatives et constrictives.Exemples : synchronique, en breton : penn « tête » > ma fenn « ma tête ». La spirantisation est dans ce cas un type de mutation consonantique.
rdfs:label
  • Spirantisation
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of