La société de la lance rouge (Hongqiang Hui) est au départ un mouvement paysan d'autodéfense originaire des provinces chinoises du Henan, du Hebei, et du Shandong durant l'époque des seigneurs de la guerre dans les années 1920. Il s'agit de groupes locaux de propriétaires terriens et de fermiers s'organisant pour protéger leurs villages contre les bandits, les seigneurs de guerre, les collecteurs d'impôts, et plus tard les communistes ou les Japonais.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La société de la lance rouge (Hongqiang Hui) est au départ un mouvement paysan d'autodéfense originaire des provinces chinoises du Henan, du Hebei, et du Shandong durant l'époque des seigneurs de la guerre dans les années 1920. Il s'agit de groupes locaux de propriétaires terriens et de fermiers s'organisant pour protéger leurs villages contre les bandits, les seigneurs de guerre, les collecteurs d'impôts, et plus tard les communistes ou les Japonais. Cette société autonome se posait en défi à l'autorité de la République de Chine dans le nord du pays. Une autre organisation de même nature est la société des grandes épées.En raison d'une grande immigration en provenance du Nord-Est pour échapper au chaos régnant, la société était également active en Mandchourie où elle faisait partie des armées de volontaires anti-japonaises résistant à l'agression japonaise visant à pacifier le Mandchoukouo, créé en 1932.En Mandchourie, les membres des fraternités de paysans étaient décrits comme des « gens aux croyances primitives » qui plaçaient leur foi dans des objets magiques et dans la récompense vertueuse au paradis après la mort. Dans la campagne autour de Harbin, plusieurs troupes de la société étaient menées par des moines bouddhistes qui se rendaient à la bataille décorés, ainsi que leurs armes, d'inscriptions magiques similaires à celles du début de la révolte des boxers. La couleur rouge était très utilisée car les membres croyaient qu'elle offrait une protection face aux désastres.Certains membres de la société furent intégrés à l'armée rouge chinoise durant la seconde guerre sino-japonaise puis à l'armée populaire de libération durant la guerre civile chinoise. En 1953, le Parti communiste chinois lance une campagne de suppression contre les Hui-Dao-Men (les sociétés secrètes), et les éradique de Chine continentale. Certaines d'entre elles sont cependant réapparues à l'étranger du fait de partisans exilés.
  • The Red Spear Society (Hongqiang Hui) began as a rural self-defense movement in Henan, Hebei, and Shandong in northern China during the Warlord Era in the 1920s . These were local groups of small-holders and tenant farmers organized to defend villages against roaming bandits, warlords, tax collectors or later Chinese communists or Japanese. For most of the Republic of China period in China the Red Spear Society posed a challenge to government control in North China. They were similar in nature to the Big Swords SocietyBecause of a large immigration to places like Northeast China to escape the chaos in North China they were also active in Manchuria forming part of the Anti-Japanese Volunteer Armies resisting the Japanese establishment of Manchukuo in 1932.In Manchuria members of the brotherhood were described as, as "primitive-minded people" that placed their faith in rustic magics and belief in the righteous character's Heavenly reward. Red Spear bodies formed in the countryside round Harbin, were in many cases led by Buddhist monks as they went into battle, with themselves and their weapons decorated with magic inscriptions similar to the earlier Boxer rebels. The color red was used as it was believed to offer them protection against disaster. Some Society members were won over and absorbed by the Chinese Red Army during the Second Sino-Japanese War or by the People's Liberation Army in the Chinese Civil War. In 1953 the Communist Party of China government launched a suppression campaign against Hui-Dao-Men ("Societies-Ways-Brotherhoods"), eradicating them from the Chinese mainland. Some of their offshoots have reappeared, reintroduced by Chinese adherents who live overseas.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 7460944 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 2798 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 17 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108266661 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La société de la lance rouge (Hongqiang Hui) est au départ un mouvement paysan d'autodéfense originaire des provinces chinoises du Henan, du Hebei, et du Shandong durant l'époque des seigneurs de la guerre dans les années 1920. Il s'agit de groupes locaux de propriétaires terriens et de fermiers s'organisant pour protéger leurs villages contre les bandits, les seigneurs de guerre, les collecteurs d'impôts, et plus tard les communistes ou les Japonais.
  • The Red Spear Society (Hongqiang Hui) began as a rural self-defense movement in Henan, Hebei, and Shandong in northern China during the Warlord Era in the 1920s . These were local groups of small-holders and tenant farmers organized to defend villages against roaming bandits, warlords, tax collectors or later Chinese communists or Japanese. For most of the Republic of China period in China the Red Spear Society posed a challenge to government control in North China.
rdfs:label
  • Société de la lance rouge
  • Red Spear Society
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of