Sind Blitze, sind Donner est une pièce d'orchestre composée en 2005 par Christophe Looten, commandée par Musique nouvelle en liberté pour l'Orchestre national de Lille.Sind Blitze, sind Donner est écrit pour un grand orchestre se composant de deux flûtes, piccolo, trois hautbois, deux clarinettes si bémol, clarinette basse, deux bassons, contre basson, quatre cors, quatre trompettes, trois trombones, tuba, timbalier, trois percussionnistes, violons, altos, violoncelles et contrebasses.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Sind Blitze, sind Donner est une pièce d'orchestre composée en 2005 par Christophe Looten, commandée par Musique nouvelle en liberté pour l'Orchestre national de Lille.Sind Blitze, sind Donner est écrit pour un grand orchestre se composant de deux flûtes, piccolo, trois hautbois, deux clarinettes si bémol, clarinette basse, deux bassons, contre basson, quatre cors, quatre trompettes, trois trombones, tuba, timbalier, trois percussionnistes, violons, altos, violoncelles et contrebasses. Son exécution dure approximativement 17 minutes.Le titre de la pièce est tiré des premiers mots d’un chœur de la Passion selon saint Matthieu de Bach :Les éclairs et le tonnerre ont-ils disparu dans les nuages ?Ouvre ta gueule de feu, gouffre de l’enfer !Et, dans une colère soudaine,Écrase, désintègre, fracasse et engloutisCe traître menteur, ce criminel couvert de sang !Ce passage survient à l’arrestation du Christ, suivi par le grand chœur qui achève la première partie de la Passion avec le choral :Oh homme, pleure tes lourds péchés.Quatrième pièce d'une série sur le thème de la mort - Addio (mort de l’art), Threni (mort de l’innocence), Stabat Mater (mort de Dieu)- Sind Blitze, sind Donner parle de la fin du monde. La construction de la pièce est en rapport étroit avec deux textes : des extraits de l’Apocalypse et un antique chant profane : le Chant de la Sybille. Les premiers mots de ce chant (Audi tellus, « Écoute, terre ») ont d’ailleurs donné le rythme principal de l’œuvre et lui confèrent son caractère imprécatoire. Ce rythme essentiel se développe au cours de la pièce si bien que si on le dotait de mots, on obtiendrait cette variation : « Écoute, terre – Écoutez – Écoutez tous ! »Portail de la musique classique Portail de la musique classique
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 312139 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 2199 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 30 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 92494536 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Sind Blitze, sind Donner est une pièce d'orchestre composée en 2005 par Christophe Looten, commandée par Musique nouvelle en liberté pour l'Orchestre national de Lille.Sind Blitze, sind Donner est écrit pour un grand orchestre se composant de deux flûtes, piccolo, trois hautbois, deux clarinettes si bémol, clarinette basse, deux bassons, contre basson, quatre cors, quatre trompettes, trois trombones, tuba, timbalier, trois percussionnistes, violons, altos, violoncelles et contrebasses.
rdfs:label
  • Sind Blitze, sind Donner
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of