Property Value
dbo:abstract
  • Un sigle est un ensemble de lettres initiales majuscules qui, épelé ou prononcé de manière syllabique, forme un mot servant d'abréviation. * S'il se prononce lettre par lettre, comme SNCF /ɛs.ɛn.se.ɛf/, il peut s'écrire avec un point après chaque lettre (S.N.C.F.). Dans l'usage courant, la tendance est à la suppression des points dans tous les sigles : FFV, KO, OK, SOS, RSS, IVG, CIA, NSA, FBI, FMI, LGBT, EJP, PMU, ASPTT, etc. * S'il se prononce de manière syllabique, à la façon d'un mot ordinaire, comme UNESCO ou MEDEF, il fait alors partie des acronymes. Certains sigles courants entraînent la formation de dérivés, par exemple : cégétiste (membre de la CGT), cégépien (personne poursuivant des études dans un cégep), Rmiste (bénéficiaire du RMI) ou énarque (diplômé de l'ENA). Certains sigles s'écrivent comme on les prononce, et forment alors des noms communs (accordés en genre et en nombre), par exemple : une bédé, des bédés ; un cédérom, des cédéroms ; un pédégé (et familièrement, une pédégère). Certaines abréviations peuvent être indifféremment des sigles ou des acronymes, selon des groupes socio-linguistiques distincts, voire selon le locuteur ou selon les circonstances pour un même locuteur. Par exemple, PIB, ONU peuvent indifféremment être prononcés de manière épelée ou syllabique selon le locuteur voire par le même locuteur selon le cas. En français, les sigles sont invariables et ne prennent pas la marque du pluriel (contrairement à l'usage anglophone), par exemple : des BD, des HLM, des CD (dont le pluriel en anglais donne CDs). (fr)
  • Un sigle est un ensemble de lettres initiales majuscules qui, épelé ou prononcé de manière syllabique, forme un mot servant d'abréviation. * S'il se prononce lettre par lettre, comme SNCF /ɛs.ɛn.se.ɛf/, il peut s'écrire avec un point après chaque lettre (S.N.C.F.). Dans l'usage courant, la tendance est à la suppression des points dans tous les sigles : FFV, KO, OK, SOS, RSS, IVG, CIA, NSA, FBI, FMI, LGBT, EJP, PMU, ASPTT, etc. * S'il se prononce de manière syllabique, à la façon d'un mot ordinaire, comme UNESCO ou MEDEF, il fait alors partie des acronymes. Certains sigles courants entraînent la formation de dérivés, par exemple : cégétiste (membre de la CGT), cégépien (personne poursuivant des études dans un cégep), Rmiste (bénéficiaire du RMI) ou énarque (diplômé de l'ENA). Certains sigles s'écrivent comme on les prononce, et forment alors des noms communs (accordés en genre et en nombre), par exemple : une bédé, des bédés ; un cédérom, des cédéroms ; un pédégé (et familièrement, une pédégère). Certaines abréviations peuvent être indifféremment des sigles ou des acronymes, selon des groupes socio-linguistiques distincts, voire selon le locuteur ou selon les circonstances pour un même locuteur. Par exemple, PIB, ONU peuvent indifféremment être prononcés de manière épelée ou syllabique selon le locuteur voire par le même locuteur selon le cas. En français, les sigles sont invariables et ne prennent pas la marque du pluriel (contrairement à l'usage anglophone), par exemple : des BD, des HLM, des CD (dont le pluriel en anglais donne CDs). (fr)
dbo:isPartOf
dbo:wikiPageExternalLink
dbo:wikiPageID
  • 2722 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 19157 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 188520196 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Un sigle est un ensemble de lettres initiales majuscules qui, épelé ou prononcé de manière syllabique, forme un mot servant d'abréviation. * S'il se prononce lettre par lettre, comme SNCF /ɛs.ɛn.se.ɛf/, il peut s'écrire avec un point après chaque lettre (S.N.C.F.). Dans l'usage courant, la tendance est à la suppression des points dans tous les sigles : FFV, KO, OK, SOS, RSS, IVG, CIA, NSA, FBI, FMI, LGBT, EJP, PMU, ASPTT, etc. * S'il se prononce de manière syllabique, à la façon d'un mot ordinaire, comme UNESCO ou MEDEF, il fait alors partie des acronymes. (fr)
  • Un sigle est un ensemble de lettres initiales majuscules qui, épelé ou prononcé de manière syllabique, forme un mot servant d'abréviation. * S'il se prononce lettre par lettre, comme SNCF /ɛs.ɛn.se.ɛf/, il peut s'écrire avec un point après chaque lettre (S.N.C.F.). Dans l'usage courant, la tendance est à la suppression des points dans tous les sigles : FFV, KO, OK, SOS, RSS, IVG, CIA, NSA, FBI, FMI, LGBT, EJP, PMU, ASPTT, etc. * S'il se prononce de manière syllabique, à la façon d'un mot ordinaire, comme UNESCO ou MEDEF, il fait alors partie des acronymes. (fr)
rdfs:label
  • Sigle (fr)
  • Sigle (fr)
rdfs:seeAlso
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:mainArticleForCategory of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of