Le siège de Lyon eut lieu du 9 août au 9 octobre 1793 suite au soulèvement de Lyon contre la Convention nationale. Des contingents furent prélevés sur l'armée des Alpes et formèrent l’armée du camp devant Lyon, forte de 24 000 hommes, sous les ordres du général Kellermann. Des gardes nationaux, levés dans l'Allier, le Puy-de-Dôme, la Saône-et-Loire, l'Ardèche et l'Isère et emmenés par six représentants en mission, soit 40 000 hommes, viennent compléter les rangs.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le siège de Lyon eut lieu du 9 août au 9 octobre 1793 suite au soulèvement de Lyon contre la Convention nationale. Des contingents furent prélevés sur l'armée des Alpes et formèrent l’armée du camp devant Lyon, forte de 24 000 hommes, sous les ordres du général Kellermann. Des gardes nationaux, levés dans l'Allier, le Puy-de-Dôme, la Saône-et-Loire, l'Ardèche et l'Isère et emmenés par six représentants en mission, soit 40 000 hommes, viennent compléter les rangs. Colonne Javogues (10 000 hommes), au sud-ouest; Colonne Couthon (15 000 hommes réquisitionnés, arrivés le 23 septembre), au sud-ouest; Colonne Châteauneuf-Randon et Maignet (12 000 hommes réquisitionnés), au sud-ouest; Colonne Reverchon (8 000 hommes arrivés le 1er septembre), au nord-ouest; Détachement de l'armée des Alpes emmené par Kellermann, Dubois de Crancé et Gauthier (9 000 hommes), au nord; Détachement de l'armée des Alpes emmené par Laporte (10 000 hommes), à l'est; Détachement de l'armée des Alpes emmené par Doppet (6 000 hommes arrivés de Savoie le 10 septembre), au sud-est.Après une offensive de l'armée sardo-piémontaise en Savoie, qui retarde Kellermann, les troupes républicaines font mouvement vers Lyon à partir du 10 août. Arrivés de l'est, Albitte et Laporte s'installent à La Guillotière. Dubois-Crancé et Gauthier, de leur côté, prennent position au château de La Pape, entre Rhône et Saône. À l'ouest, Reverchon descend de Villefranche, tandis que Javogues arrive de Montbrison. Les insurgés conservent cependant le contrôle de l'essentiel de l'ouest du département de Rhône-et-Loire.Le 12 août, le département est séparé en Rhône et Loire. Le 21 août, Couthon, Châteauneuf-Randon et Maignet sont adjoints aux six autres représentants.Face à ces quelque 65 000 hommes, les troupes insurgées comptaient moins de 10 000 hommes. Tous les officiers généraux de l'armée républicaine ayant refusé de rejoindre l'insurrection, cette armée était commandée par d'anciens officers de l'armée royale, souvent nobles, comme Précy. Tous avaient, au moins au début, prêté serment de fidélité à la République une et indivisible et juré de s'opposer au royalisme et à l'anarchie.Fin août, les premiers combats permirent aux colonnes républicaines d'avancer jusqu'aux redoutes, qui protégeaient les abords des ponts sur la Saône. Ainsi, dans la nuit du 15 au 16 septembre, les Lyonnais se replièrent sur leurs retranchements de La Croix-Rousse au nord et sur la tête-de-pont des Brotteaux à l'est. Avec l'avancée des troupes républicaines, qui réduisait la portion de territoire aux mains des insurgés, la ville sombra dans la disette. Surtout, après une première sommation, le 22 septembre commença le bombardement de la ville, depuis La Guillotière, avec des boulets chauffés au rouge. Le 29, les assiégeants parvinrent à s'emparer des dernières redoutes des Lyonnais, sur la rive droite de la Saône ; au sud-ouest de la ville, le fort de Sainte-Foy tomba, et les troupes républicaines descendirent sur le confluent, achevant l'investissement de la ville,.Puis une trêve interrompit les combats jusqu'au 7 octobre, avant le lancement de pourparlers, le lendemain. Dans la ville, après délibération des sections, et malgré Précy, une députation emmenée par l'ancien constituant Périsse du Luc se rendit aux avant-postes des troupes de la Convention pour ouvrir des négociations. Le même jour tombaient les forts Saint-Irénée et Saint-Just, à l'ouest,.Le 9 octobre, à l'aube, Précy et ses principaux lieutenants tentèrent une sortie par le faubourg de Vaise avec une troupe de 1 200 à 2 500 hommes divisés en trois corps, ainsi que quelques civils. L'objectif était de passer la Saône en aval de Trévoux, puis de gagner la Suisse. L'avant-garde, commandée par « Rimbert », et le corps principal, sous les ordres de Précy, purent traverser les lignes sous le feu des assiégeants, mais l'arrière-garde, sous les ordres du comte de Virieu, fut anéantie dans le défilé de Saint-Cyr. Au terme d’un périple à travers le Lyonnais et le Beaujolais, les derniers hommes de Précy (80 ou 100) furent finalement rejoints, capturés ou taillés en pièces au mont Popey le 11 octobre, après que la plupart de leurs compagnons avaient été capturés (comme Plantigny, Clermont-Tonnerre, « Arnaud » et « Rimbert ») ou tombés sous les coups des habitants des villages traversés durant leur véritable débandade à travers le Lyonnais et le Beaujolais. Le général, quant à lui, parvint à gagner Sainte-Agathe-en-Donzy, à s’y cacher quelques mois puis à gagner la Suisse en janvier 1794.Le 9 octobre à midi, les autorités civiles de Lyon avaient capitulé,.
  • A Revolta de Lião contra a Convenção foi um dos fatos que marcaram o período do Terror, durante a Revolução Francesa, e que fez daquela cidade palco de selvagens castigos e destruição. A Convenção determinou a completa repressão, que ficou sob comando do ex-padre Joseph Fouché e do ex-palhaço Collot d'Herbois, ao passo que os lioneses estavam sob comando de Louis François Perrin de Précy.Durou de junho a novembro de 1793, podendo ser dividido em 3 partes: a revolta da cidade, a luta e, finalmente, a repressão. Por seu caráter monarquista é considerado um movimento contra-revolucionário.Para Stefan Zweig foi "uma das mais sangrentas páginas do livro da Revolução Francesa", e "justamente uma daquelas que se fala menos." O terror causou a revolta de Lyon, a insurreição departamental, a guerra da Vendéia; e, para submeter Lyon, para dissipar a coalizão dos departamentos, para esmagar a Vendéia, foi preciso o terror.Mas, sem o terror, Lyon não se teria insurgido, os departamentos não se teriam reunido, a Vendéia não teria proclamado Luís XVII. – Benjamin Constant, maio de 1797.
  • Powstanie w Lyonie w 1793 - powstanie wymierzone przeciwko rewolucji francuskiej i rządom jakobinów, trwające od czerwca do listopada 1793.
  • 리옹의 반란(프랑스어: Siège de Lyon)은 프랑스 혁명기인 1793년, 파리의 혁명 정부에 왕당파와 온건 공화파가 일으킨 리옹에서 반혁명 반란이다. 지롱드파와 관련된 연방주의 반란의 하나이다. 혁명 정부는 이를 ​​철저하게 탄압하여 리옹 대학살을 일으켰다. 반란 진압 후 리옹의 도시 이름은 개명되어 빌 아프란시(Ville-Affranchie, 해방된 도시)라는 이름으로 불렸다.
  • The revolt of Lyon against the National Convention was a counter-revolutionary movement in the city of Lyon. It involved a revolt against the revolutionary government, breaking out in June 1793 and ending in December of the same year.
  • リヨンの反乱(-のはんらん, 仏: Siège de Lyon)は、フランス革命期の1793年、パリの革命政府に対して王党派と穏健共和派が起こしたリヨンでの反革命反乱である。ジロンド派と関係する連邦主義の反乱の一つとされる。革命政府はこれを徹底的に弾圧し、リヨンの大虐殺を引き起こした。反乱鎮圧後、リヨンの都市名は改名され、ヴィル・アフランシの名で呼ばれた。
dbpedia-owl:isPartOfMilitaryConflict
dbpedia-owl:opponents
dbpedia-owl:place
dbpedia-owl:result
  • Victoire républicaine
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 465463 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 9044 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 74 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109828395 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:combattants
  • 20 (xsd:integer)
  • Républicains
  • Fédéralistes
prop-fr:commandant
prop-fr:conflit
  • Siège de Lyon
prop-fr:date
  • 1793-10-09 (xsd:date)
prop-fr:forces
  • environ 65000 hommes
  • moins de 10000 hommes
prop-fr:guerre
prop-fr:issue
  • Victoire républicaine
prop-fr:lieu
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Le siège de Lyon eut lieu du 9 août au 9 octobre 1793 suite au soulèvement de Lyon contre la Convention nationale. Des contingents furent prélevés sur l'armée des Alpes et formèrent l’armée du camp devant Lyon, forte de 24 000 hommes, sous les ordres du général Kellermann. Des gardes nationaux, levés dans l'Allier, le Puy-de-Dôme, la Saône-et-Loire, l'Ardèche et l'Isère et emmenés par six représentants en mission, soit 40 000 hommes, viennent compléter les rangs.
  • Powstanie w Lyonie w 1793 - powstanie wymierzone przeciwko rewolucji francuskiej i rządom jakobinów, trwające od czerwca do listopada 1793.
  • 리옹의 반란(프랑스어: Siège de Lyon)은 프랑스 혁명기인 1793년, 파리의 혁명 정부에 왕당파와 온건 공화파가 일으킨 리옹에서 반혁명 반란이다. 지롱드파와 관련된 연방주의 반란의 하나이다. 혁명 정부는 이를 ​​철저하게 탄압하여 리옹 대학살을 일으켰다. 반란 진압 후 리옹의 도시 이름은 개명되어 빌 아프란시(Ville-Affranchie, 해방된 도시)라는 이름으로 불렸다.
  • The revolt of Lyon against the National Convention was a counter-revolutionary movement in the city of Lyon. It involved a revolt against the revolutionary government, breaking out in June 1793 and ending in December of the same year.
  • リヨンの反乱(-のはんらん, 仏: Siège de Lyon)は、フランス革命期の1793年、パリの革命政府に対して王党派と穏健共和派が起こしたリヨンでの反革命反乱である。ジロンド派と関係する連邦主義の反乱の一つとされる。革命政府はこれを徹底的に弾圧し、リヨンの大虐殺を引き起こした。反乱鎮圧後、リヨンの都市名は改名され、ヴィル・アフランシの名で呼ばれた。
  • A Revolta de Lião contra a Convenção foi um dos fatos que marcaram o período do Terror, durante a Revolução Francesa, e que fez daquela cidade palco de selvagens castigos e destruição.
rdfs:label
  • Siège de Lyon
  • Powstanie w Lyonie w 1793
  • Revolt of Lyon against the National Convention
  • Revolta lionesa contra a Convenção
  • リヨンの反乱
  • 리옹 반란
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • Siège de Lyon
is dbpedia-owl:battle of
is dbpedia-owl:conflict of
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:batailles of
is prop-fr:conflit of
is prop-fr:faitsD'armes of
is foaf:primaryTopic of