À l’extrémité sud-ouest du massif de Belledonne, le replat de Mont-Sec est limité par un abrupt qui domine le site des Ruines de Séchilienne où un mouvement de terrain complexe affecte un couloir transversal du versant nord de la basse vallée de la Romanche, entre Séchilienne et Le-Péage-de-Vizille en Isère (France).Un grand éboulis occupe le bas d'une partie du versant ; il est alimenté par l’érosion d’un abrupt à mi-pente d’où se détachent couramment des pierres et de temps en temps, de gros blocs rocheux qui parfois dévalent jusqu’au pied et obstruaient plus ou moins l’ancienne route, sans avoir jusqu'à présent provoqué de catastrophe.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • À l’extrémité sud-ouest du massif de Belledonne, le replat de Mont-Sec est limité par un abrupt qui domine le site des Ruines de Séchilienne où un mouvement de terrain complexe affecte un couloir transversal du versant nord de la basse vallée de la Romanche, entre Séchilienne et Le-Péage-de-Vizille en Isère (France).Un grand éboulis occupe le bas d'une partie du versant ; il est alimenté par l’érosion d’un abrupt à mi-pente d’où se détachent couramment des pierres et de temps en temps, de gros blocs rocheux qui parfois dévalent jusqu’au pied et obstruaient plus ou moins l’ancienne route, sans avoir jusqu'à présent provoqué de catastrophe. Ce phénomène naturel était considéré comme analogue à beaucoup d’autres dans les vallées alpines ; le risque induit était connu des habitants et les services publics compétents dégageaient la route lorsque cela s'avérait nécessaire.Vers le milieu des années 1980, l’éventualité jamais attestée dans ce site d’un mouvement de terrain exceptionnel et de ses effets catastrophiques a été évoquée ; il s’en est suivi l’annonce d’un risque majeur incertain pesant sur une grande partie de la vallée, qui a inquiété certains habitants de l’Île Falcon et ouvert de multiples actions scientifiques, techniques, administratives, législatives, politiques, sociales, économiques, médiatiques... parallèles, pas toujours coordonnées et souvent polémiques ; elles ont suscité d’innombrables enquêtes, expertises, discussions, réunions, rapports, publications... de tous ordres et de toutes natures ; certaines actions ne sont toujours pas éteintes. L’estimation de la dangerosité de l’événement et de la réalisation du risque a beaucoup diminué, mais l’alerte initiale n’était pas levée en 2014.Le « risque des Ruines de Séchilienne » qui défraye la chronique locale et nationale depuis plus de trente ans, est un exemple ambigu d’étude et de gestion pluridisciplinaires du risque des effets d’un événement naturel dangereux paroxystique, spécifique, rare, irrépressible, de très courte durée, mal défini, ni déterministe, ni probabiliste et donc imprévisible.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 2902548 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 31572 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 34 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110217723 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:altitude
  • à
prop-fr:géolocalisation
  • France/Isère/Grenoble Métropole
prop-fr:latitude
  • 45.059760 (xsd:double)
prop-fr:lienSubdivision
prop-fr:longitude
  • 5.808291 (xsd:double)
prop-fr:légende
  • Vue des Ruines de Séchilienne depuis la vallée de la Romanche.
prop-fr:nom
  • Ruines de Séchilienne
prop-fr:origine
  • fonte du glacier de la Romanche
prop-fr:roche
prop-fr:subdivision
prop-fr:type
  • écroulement de blocs rocheux alimentant un éboulis
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • À l’extrémité sud-ouest du massif de Belledonne, le replat de Mont-Sec est limité par un abrupt qui domine le site des Ruines de Séchilienne où un mouvement de terrain complexe affecte un couloir transversal du versant nord de la basse vallée de la Romanche, entre Séchilienne et Le-Péage-de-Vizille en Isère (France).Un grand éboulis occupe le bas d'une partie du versant ; il est alimenté par l’érosion d’un abrupt à mi-pente d’où se détachent couramment des pierres et de temps en temps, de gros blocs rocheux qui parfois dévalent jusqu’au pied et obstruaient plus ou moins l’ancienne route, sans avoir jusqu'à présent provoqué de catastrophe.
rdfs:label
  • Ruines de Séchilienne
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of