La résistance des plantes aux maladies protège les plantes contre les agents pathogènes de deux manières : par des mécanismes pré-déterminés et par des réponses du système immunitaire induites par l'infection.Par rapport à une plante sensible à la maladie, la « résistance » est souvent définie comme la réduction de la croissance du pathogène sur la plante ou dans celle-ci, tandis que l'expression « tolérance aux maladies » décrit des plantes qui présentent moins de lésions dues à la maladie malgré des niveaux similaires de croissance du pathogène.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La résistance des plantes aux maladies protège les plantes contre les agents pathogènes de deux manières : par des mécanismes pré-déterminés et par des réponses du système immunitaire induites par l'infection.Par rapport à une plante sensible à la maladie, la « résistance » est souvent définie comme la réduction de la croissance du pathogène sur la plante ou dans celle-ci, tandis que l'expression « tolérance aux maladies » décrit des plantes qui présentent moins de lésions dues à la maladie malgré des niveaux similaires de croissance du pathogène. Le déclenchement d'une maladie est déterminée par une interaction triple impliquant le pathogène, la plante et le milieu (interaction connue sous le nom de « triangle des maladies »).Les composés activateurs de défenses peuvent se déplacer de cellule à cellule et par voie systémique par le système vasculaire de la plante, mais les plantes n'ont pas de cellules immunitaires circulantes de sorte que la plupart des types cellulaires chez les plantes ont la capacité d'exprimer une vaste gamme de défenses antimicrobiennes.Bien que des différences qualitatives évidentes de résistance aux maladies puissent s'observer quand on compare certaines plantes (ce qui permet de les classer comme « résistantes » ou « sensibles » après infection par la même souche pathogène à des niveaux d'inoculum pathogène similaires dans un environnement similaire), une gradation des différences quantitatives dans la résistance aux maladies est plus typiquement observée entre génotypes ou lignées de plantes. Les plantes sont presque toujours résistantes à certains pathogènes mais sensibles à d'autres ; la résistance est généralement spécifique d'une espèce ou d'une souche de pathogène.
  • Die pflanzliche Immunantwort ist ein natürlicher Schutzmechanismus von Pflanzen, analog zur Immunantwort bei Tieren. Da Pflanzen keine durch Antikörper vermittelte adaptive Immunität haben, zählt die pflanzliche Immunantwort vollständig zur angeborenen Immunantwort. Dass diese Zuordnung auch evolutionsbiologisch korrekt ist, zeigt das Vorhandensein von Pathogen-assoziierten molekularen Mustern bei Pflanzen und Tieren.Pflanzen haben im Gegensatz zu Wirbeltieren keine Antikörper. Dennoch sind sie in der Regel gegenüber Krankheiten, die durch Pathogene wie Bakterien, Nematoden, Pilze oder Viren verursacht werden können, resistent. Verschiedene Abwehrmechanismen kommen hierbei zum Einsatz. Saponine, eine Gruppe von Triterpenen, werden von den Pflanzen bereits vor Infektionen gebildet. Sie bieten Schutz vor Pilzen, indem sie an die Sterole in deren Plasmamembran binden und diese dadurch zerstören. Andere Abwehrmaßnahmen setzen erst während der Infektion ein.
  • Obronność roślin – przeciwstawianie się roślin działaniu patogenów.Wrażliwość na patogeny jest niewielka u roślin dziko rosnących, ma większe znaczenie u roślin uprawianych.Mechanizmy obronne występujące u roślin to: odgraniczenie patogenu, reakcja nadwrażliwości (HR), nabyta odporność systemiczna (SAR).↑ ↑ ↑
  • Plant disease resistance protects plants from pathogens in two ways: by preformed mechanisms and by infection-induced responses of the immune system. Relative to a susceptible plant, disease resistance is the reduction of pathogen growth on or in the plant, while the term disease tolerance describes plants that exhibit little disease damage despite substantial pathogen levels. Disease outcome is determined by the three-way interaction of the pathogen, the plant and the environmental conditions (an interaction known as the disease triangle).Defense-activating compounds can move cell-to-cell and systemically through the plant vascular system. However, plants do not have circulating immune cells, so most cell types exhibit a broad suite of antimicrobial defenses. Although obvious qualitative differences in disease resistance can be observed when multiple specimens are compared (allowing classification as “resistant” or “susceptible” after infection by the same pathogen strain at similar inoculum levels in similar environments), a gradation of quantitative differences in disease resistance is more typically observed between plant strains or genotypes. Plants consistently resist certain pathogens but succumb to others; resistance is usually pathogen species- or pathogen strain-specific.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 7221726 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 15321 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 52 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107609969 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1991 (xsd:integer)
  • 1998 (xsd:integer)
  • 2000 (xsd:integer)
  • 2010 (xsd:integer)
prop-fr:isbn
  • 0 (xsd:integer)
prop-fr:langue
  • en
prop-fr:lieu
  • St. Paul, MN
  • Rockville, MD.
prop-fr:nom
  • Jones
  • Lucas
  • Schumann
  • Rathjen
  • Dodds
  • Hammond-Kosack
prop-fr:numéroÉdition
  • 3 (xsd:integer)
prop-fr:prénom
  • G.
  • J.
  • J.A.
  • K.
  • P.
  • J.D.G.
prop-fr:titre
  • Plant Defence." Chapter 9 in Plant Pathology and Plant Pathogens
  • Plant Diseases: Their Biology and Social Impact.
  • Responses to plant pathogens.In: Buchanan, Gruissem et Jones, eds. Biochemistry and Molecular Biology of Plants.
  • ''Plant immunity: towards an integrated view of plant–pathogen interactions.
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Blackwell Science
  • APS Press
  • Amer. Soc. Plant Biol.
  • Nature Reviews Genetics 11:539
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La résistance des plantes aux maladies protège les plantes contre les agents pathogènes de deux manières : par des mécanismes pré-déterminés et par des réponses du système immunitaire induites par l'infection.Par rapport à une plante sensible à la maladie, la « résistance » est souvent définie comme la réduction de la croissance du pathogène sur la plante ou dans celle-ci, tandis que l'expression « tolérance aux maladies » décrit des plantes qui présentent moins de lésions dues à la maladie malgré des niveaux similaires de croissance du pathogène.
  • Obronność roślin – przeciwstawianie się roślin działaniu patogenów.Wrażliwość na patogeny jest niewielka u roślin dziko rosnących, ma większe znaczenie u roślin uprawianych.Mechanizmy obronne występujące u roślin to: odgraniczenie patogenu, reakcja nadwrażliwości (HR), nabyta odporność systemiczna (SAR).↑ ↑ ↑
  • Die pflanzliche Immunantwort ist ein natürlicher Schutzmechanismus von Pflanzen, analog zur Immunantwort bei Tieren. Da Pflanzen keine durch Antikörper vermittelte adaptive Immunität haben, zählt die pflanzliche Immunantwort vollständig zur angeborenen Immunantwort. Dass diese Zuordnung auch evolutionsbiologisch korrekt ist, zeigt das Vorhandensein von Pathogen-assoziierten molekularen Mustern bei Pflanzen und Tieren.Pflanzen haben im Gegensatz zu Wirbeltieren keine Antikörper.
  • Plant disease resistance protects plants from pathogens in two ways: by preformed mechanisms and by infection-induced responses of the immune system. Relative to a susceptible plant, disease resistance is the reduction of pathogen growth on or in the plant, while the term disease tolerance describes plants that exhibit little disease damage despite substantial pathogen levels.
rdfs:label
  • Résistance des plantes aux maladies
  • Obronność roślin
  • Pflanzliche Immunantwort
  • Plant disease resistance
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of