La province ecclésiastique de Sens est une ancienne province ecclésiastique de l'Église catholique romaine, dont le siège était à Sens.Existant depuis le IIIe siècle ou le IVe siècle, elle a été supprimée de 1790 à 1822, puis définitivement depuis 2002, lors du redécoupage des circonscriptions catholiques de France. Sens était la préfecture de la Lyonnaise quatrième, ce qui en a fait une Église métropolitaine.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La province ecclésiastique de Sens est une ancienne province ecclésiastique de l'Église catholique romaine, dont le siège était à Sens.Existant depuis le IIIe siècle ou le IVe siècle, elle a été supprimée de 1790 à 1822, puis définitivement depuis 2002, lors du redécoupage des circonscriptions catholiques de France. Sens était la préfecture de la Lyonnaise quatrième, ce qui en a fait une Église métropolitaine. Elle comprenait jusqu'au début du XVIIe siècle les diocèses d'Auxerre, de Chartres, de Meaux, de Nevers, d'Orléans, de Paris, de Sens et de Troyes. En 1622, le siège de Paris est érigé en archevêché et la province amputée des quatre diocèses de l'ouest (Chartres, Meaux, Paris, Orléans) qui forment la nouvelle province de Paris. La province de Sens ne comprend donc plus, à la veille de la Révolution, que quatre diocèses. Le diocèse de Bethléem, dont le siège était fixé à Clamecy, sur le territoire de la province, relevait directement du pape. En 1790, la province et le diocèse de Sens sont supprimés. Leur rétablissement est envisagé au moment du concordat du 11 juin 1817, la province devant alors comprendre cinq diocèses : aux quatre diocèses qu'elle avait entre 1622 et 1790 est ajouté le diocèse de Moulins dont la création était envisagée dès 1788. La province est finalement rétablie en 1822 mais sans le diocèse d'Auxerre, définitivement supprimé. En 1954, la Mission de France obtient le statut de diocèse sans territoire et est rattaché à la province de Sens. La province est finalement démembrée en 2002 et les diocèses qui la composaient sont répartis dans les provinces de Clermont (Moulins), Dijon (Sens, Nevers, Mission de France) et Reims (Troyes). Sens est donc désormais suffragant de Dijon mais le titre archiépiscopal lui a été conservé de manière honorifique.
dbpedia-owl:sudocId
  • 06802729X
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 2482415 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 2679 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 38 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 88371650 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:sudoc
  • 6802729 (xsd:integer)
prop-fr:type
  • collectivité
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • La province ecclésiastique de Sens est une ancienne province ecclésiastique de l'Église catholique romaine, dont le siège était à Sens.Existant depuis le IIIe siècle ou le IVe siècle, elle a été supprimée de 1790 à 1822, puis définitivement depuis 2002, lors du redécoupage des circonscriptions catholiques de France. Sens était la préfecture de la Lyonnaise quatrième, ce qui en a fait une Église métropolitaine.
rdfs:label
  • Province ecclésiastique de Sens
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:province of
is foaf:primaryTopic of