PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le Prix de la Ville de Castres/L'encrier renversé est un prix littéraire français, créé en 1989, récompensant chaque année l’auteur d’une nouvelle inédite de langue française. La première année fut décerné concomitamment le Prix de l'académie du Trèfle (éditrice de la revue L'encrier renversé) qui récompensa lui aussi l'auteur d'une nouvelle. Le lauréat en fut Antoine Chalvin, pour L'archipel ; deuxième prix : Jean-Luc Coudray, pour Séjour chez les Pygmées ; troisième prix : Jean-Claude Lecat, pour L'amour de l'art. Le lauréat de ce prix devient à vie membre du jury final.Lauréats du Prix de la Ville de Castres/L'encrier renversé : 1989 : Claude Ecken, pour En sa tour Annabelle (thème : Folie ô folies !) 1990 : Laurent Fétis, pour En bas pour le comte 1991 : Guy Lebon, pour L’enfant prodige 1992 : Florence Bouhier, pour Les naufragés 1993 : Michel Burlot, pour Raspoutitsa 1994 : Diane Durga, pour L’argent du diable 1995 : Emmanuel Ménard, pour Confidence pour confidence 1996 : Jean-Marc Rueda, pour Le sherpa ébahi 1997 : Jean-Claude Chabel, pour Marine 1998 : Gérard Bastide, pour L’en allée de Jérusalem 1999 : Patricia Chauvin-Glonneau, pour L’œil du témoin 2000 : Françoise Provini-Sigoillot, pour Mamé Tambouille 2001 : Mireille Félix, pour Ecrit sur le sable 2002 : Frédérique Martin, pour A titre posthume 2003 : Chantal Celotti, pour Au bord de la mer 2004 : Georges Flipo, pour L’exposition Vuillard 2005 : Magali Duru, pour La clôture 2006 : Patrick Larriveau, pour Les alizés 2007 : Martine Poitevin, pour L’effraie 2008 : Julie Matignon, pour Le guéridon Napoléon III d’Emilienne de Saint-Eloi 2009 : Lodewijk Allaert, pour La voie est libre 2010 : Elisabeth Potdevin-Marin, pour La mémoire du vent 2011 : Anne Vocanson, pour Le trésor des Leoni 2012 : Catherine Béchaux, pour Dernier voyage 2013 : Annick Demouzon, pour La Ficelle 2014 : Wernicke, pour Le sud Deuxièmes et troisièmes prix du Prix de la Ville de Castres/L'encrier renversé 1989 : Hubert Ben Kemoun, pour Requiem ; Jean-Claude Lecat, pour Démonologie automatique (thème : Folie ô folies !) 1990 : Lorenzo Soccavo, pour Le pamphlétaire ; René-Pascal Baudey, pour Lettres à Pauline 1991 : Marie-Martine Martin, pour Les fourmis ; Hélène Mas, pour Mon mari 1992 : Dominique Renaud, pour Le joueur d’échecs ; Jacques Boireau, pour Entre deux trains 1993 : Michel Cals, pour Loin des sirènes ; Philippe Biget, pour Le 51e mot 1994 : Louis Reynes, pour La dernière grille ; Joëlle Wintrebert, pour L’été des martinets 1995 : Serge Marland, pour L’effet Baladouf ; Marianne Ghirardi, pour Dans le bleu 1996 : Jean-Michel Blatrier, pour Règlement de conte de Noël ; Gwénaëlle Gobé, pour Drack 1997 : Jean-Marcel Dubos, pour La célibachante ; Marie-Anne Labail, pour Un mot beau 1998 : Michel Abax, pour L’an Milles ; Monique Chavanne, pour L’heure du soleil 1999 : Gérard Delbet, pour L’autobus ; Henri Gumbeau, pour Deus ex machina 2000 : Marie-Odile Strey, pour Foison ; Lise Martin, pour L’homme coing 2001 : Ex aequo : Claudine Chanard, pour Anaïs ; Danielle Grondein, pour A l’envers à l’endroit 2002 : David Coulon, pour Thanatothérapie ; Patrick Janjaud, pour Petites annonces 2003 : Gilles Mangard, pour Poésie orientale ; Pierre Giraud, pour Cheikh Ahmed 2004 : Ex aequo : Éric Fouassier, pour Bienvenue ; Jean-Louis Layrac, pour J’ai rêvé Maria 2005 : André Fanet, pour L’effet Fred ; Éric Fouassier, pour Zapping 2006 : Pascale Corde-Fayolle, pour Le conteur ; Guylaine de Fenoyl, pour Traversée solitaire 2007 : Ex aequo : Francine Bibian, pour La reconnaissance du ventre ; Sylvette Heurtel, pour Savoir finir 2008 : Annick Demouzon, pour La boîte ; Patrick Ledent, pour Le peintre d’Ostende 2009 : Sarah Berti, pour Galère et compagnie ; Bernadette Alègre, pour Le cadeau de la sirène 2010 : Dominique Chappey, pour Intimes convictions ; Elisabeth Pacchiano, pour Des promesses, du vent 2011 : Christian Jacques, pour Tacet ; Sabine Aussenac, pour Le rossignol et la burqa 2012 : Laurine Roux, pour Cuisines indiennes ; Emmanuèle Lagrange, pour Insomnie 2013 : Tania Shebabo-Cohen, pour Les gouttes d'eau ; Laurine Roux, pour Longue est la nuit 2014 : Laurence Marconi, pour Sans filet ; Florian Morin, pour Derrière la fenêtre Portail de la littérature Portail de la littérature
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 4001367 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 4830 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 17 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110281599 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le Prix de la Ville de Castres/L'encrier renversé est un prix littéraire français, créé en 1989, récompensant chaque année l’auteur d’une nouvelle inédite de langue française. La première année fut décerné concomitamment le Prix de l'académie du Trèfle (éditrice de la revue L'encrier renversé) qui récompensa lui aussi l'auteur d'une nouvelle.
rdfs:label
  • Prix de la Ville de Castres/L'Encrier renversé
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of