Property Value
dbo:abstract
  • Le clavier de positif, appelé communément positif, est le second clavier de l'orgue classique français en termes de puissance. Originellement, le positif est un petit instrument placé au jubé à côté du grand orgue. L'organiste devait donc se déplacer pour utiliser ce dernier. Dans l'orgue baroque, il est généralement placé en premier dans l'ordre des claviers (positif, grand orgue, récit, écho, solo, grand chœur) et sa base sonore est le plenum de 8 pieds. Il est placé avant le clavier de grand orgue parce qu'il correspond aux jeux placés dans le buffet au dos de l'organiste, raison pour laquelle on l'appelle aussi « positif de dos ». Dans l'orgue symphonique, avec la disparition du positif de dos, le clavier de positif devient généralement le deuxième clavier. Dans les partitions de musique pour orgue, il est généralement noté par les abréviations POS, PO ou P et parfois simplement par le chiffre romain II. Dans la musique ancienne il peut parfois porter le nom de « petit clavier » (par opposition à « grand clavier ») ou « petit orgue » (par opposition à grand orgue). En anglais il se nomme Choir (« chœur »), en allemand il se nomme Rückpositiv (positif de dos), Brustwerk ou Brustpositiv (positif de poitrine, placé face à l'organiste, en dessous de l’Oberwerk : l'« ouvrage situé au-dessus » ou grand orgue). L'étymologie du terme positif est une métonymie à partir de « orgue positif », instrument transportable que l'on posait (positif : qui se pose) sur une table ou à même le sol, pourvu d'un seul clavier et sans pédalier. (fr)
  • Le clavier de positif, appelé communément positif, est le second clavier de l'orgue classique français en termes de puissance. Originellement, le positif est un petit instrument placé au jubé à côté du grand orgue. L'organiste devait donc se déplacer pour utiliser ce dernier. Dans l'orgue baroque, il est généralement placé en premier dans l'ordre des claviers (positif, grand orgue, récit, écho, solo, grand chœur) et sa base sonore est le plenum de 8 pieds. Il est placé avant le clavier de grand orgue parce qu'il correspond aux jeux placés dans le buffet au dos de l'organiste, raison pour laquelle on l'appelle aussi « positif de dos ». Dans l'orgue symphonique, avec la disparition du positif de dos, le clavier de positif devient généralement le deuxième clavier. Dans les partitions de musique pour orgue, il est généralement noté par les abréviations POS, PO ou P et parfois simplement par le chiffre romain II. Dans la musique ancienne il peut parfois porter le nom de « petit clavier » (par opposition à « grand clavier ») ou « petit orgue » (par opposition à grand orgue). En anglais il se nomme Choir (« chœur »), en allemand il se nomme Rückpositiv (positif de dos), Brustwerk ou Brustpositiv (positif de poitrine, placé face à l'organiste, en dessous de l’Oberwerk : l'« ouvrage situé au-dessus » ou grand orgue). L'étymologie du terme positif est une métonymie à partir de « orgue positif », instrument transportable que l'on posait (positif : qui se pose) sur une table ou à même le sol, pourvu d'un seul clavier et sans pédalier. (fr)
dbo:thumbnail
dbo:wikiPageID
  • 710755 (xsd:integer)
dbo:wikiPageLength
  • 3089 (xsd:nonNegativeInteger)
dbo:wikiPageRevisionID
  • 186621535 (xsd:integer)
dbo:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dct:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Le clavier de positif, appelé communément positif, est le second clavier de l'orgue classique français en termes de puissance. Originellement, le positif est un petit instrument placé au jubé à côté du grand orgue. L'organiste devait donc se déplacer pour utiliser ce dernier. Dans les partitions de musique pour orgue, il est généralement noté par les abréviations POS, PO ou P et parfois simplement par le chiffre romain II. Dans la musique ancienne il peut parfois porter le nom de « petit clavier » (par opposition à « grand clavier ») ou « petit orgue » (par opposition à grand orgue). (fr)
  • Le clavier de positif, appelé communément positif, est le second clavier de l'orgue classique français en termes de puissance. Originellement, le positif est un petit instrument placé au jubé à côté du grand orgue. L'organiste devait donc se déplacer pour utiliser ce dernier. Dans les partitions de musique pour orgue, il est généralement noté par les abréviations POS, PO ou P et parfois simplement par le chiffre romain II. Dans la musique ancienne il peut parfois porter le nom de « petit clavier » (par opposition à « grand clavier ») ou « petit orgue » (par opposition à grand orgue). (fr)
rdfs:label
  • Positif (clavier) (fr)
  • Positif (clavier) (fr)
rdfs:seeAlso
rdfs:subClassOf
owl:sameAs
prov:wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbo:discipline of
is dbo:wikiPageDisambiguates of
is dbo:wikiPageRedirects of
is dbo:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of