Traditionnellement associé au « Midi rouge », les Bouches-du-Rhône sont un département de tradition industrielle resté longtemps un fief de la gauche socialiste et communiste. Clovis Hugues, le premier député socialiste de France, est élu dans les Bouches-du-Rhône en 1881. Après la Seconde Guerre mondiale, la SFIO et le PCF dominent largement le département.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Traditionnellement associé au « Midi rouge », les Bouches-du-Rhône sont un département de tradition industrielle resté longtemps un fief de la gauche socialiste et communiste. Clovis Hugues, le premier député socialiste de France, est élu dans les Bouches-du-Rhône en 1881. Après la Seconde Guerre mondiale, la SFIO et le PCF dominent largement le département. Le socialiste Gaston Defferre est maire de Marseille de 1953 à 1986 alors que les communistes sont implantés dans de nombreuses communes autour de Marseille, notamment Gardanne, Arles, Aubagne, Martigues La Penne-sur-Huveaune, Port-de-Bouc, Port-Saint-Louis-du-Rhône, La Ciotat, Berre-l'Étang, etc. François Mitterrand est en tête dans les Bouches-du-Rhône en 1965, 1974, 1981 et 1988.La domination de la gauche s'effrite à partir des années 1990. En 1995, la droite s'empare de la mairie de Marseille et, pour la première fois, le candidat du RPR est devant le candidat socialiste lors de l'élection présidentielle. Cette période est également celle de la montée du Front national, qui réalise dans les Bouches-du-Rhône parmi ses meilleurs scores : en 1995 le parti d'extrême-droite remporte notamment la mairie de Marignane puis, en 1997 lors d'une élection partielle, celle de Vitrolles. Jean-Marie Le Pen arrive en tête dans le département lors du premier tour des élections présidentielles de 1995 et 2002.Toutefois, malgré une forte tendance à voter à droite lors des scrutins nationaux, notamment en 2007 et 2012 où Nicolas Sarkozy remporte à chaque fois le département, les Bouches-du-Rhône élisent toujours de nombreux élus locaux socialistes : la majorité PS du Conseil général est solide et les socialistes ont remplacé les communistes dans certaines communes (Berre-l'Étang et les Quartiers nord de Marseille par exemple). Le PCF dispose toujours de quelques fiefs, notamment Gardanne, Martigues et Aubagne.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 6292875 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 12798 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 111 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 97998959 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Traditionnellement associé au « Midi rouge », les Bouches-du-Rhône sont un département de tradition industrielle resté longtemps un fief de la gauche socialiste et communiste. Clovis Hugues, le premier député socialiste de France, est élu dans les Bouches-du-Rhône en 1881. Après la Seconde Guerre mondiale, la SFIO et le PCF dominent largement le département.
rdfs:label
  • Politique dans les Bouches-du-Rhône
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of