Pierre-Robert Le Cornier de Cideville, né le 2 septembre 1693 à Rouen et mort le 5 mars 1776 à Paris, est un magistrat et lettré français, cofondateur de l’Académie de Rouen.Le Cornier de Cideville succéda à son père dans la charge de conseiller au Parlement de Normandie.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Pierre-Robert Le Cornier de Cideville, né le 2 septembre 1693 à Rouen et mort le 5 mars 1776 à Paris, est un magistrat et lettré français, cofondateur de l’Académie de Rouen.Le Cornier de Cideville succéda à son père dans la charge de conseiller au Parlement de Normandie. Outre l’étude des lois à laquelle il s’était de bonne heure sérieusement appliqué, il avait encore cultivé la musique, la peinture et la poésie surtout dont il avait, à dix-huit ans, remporté un prix à l’Académie des Palinods de Rouen.Condisciple de Voltaire au lycée Louis-le-Grand, il sera, de l’aveu de ce dernier, son ami plus de cinquante ans. Faisant grand cas de son jugement, celui-ci n’hésitait pas à soumettre ses écrits à son jugement. Voltaire est même venu chercher refuge chez lui en 1730 alors qu’il était poursuivi pour certaines de ses œuvres. Il aurait écrit Éryphile et la Mort de César lors de ce séjour en Normandie. La correspondance de cette figure majeure des Lumières en province, avec Voltaire constitue une mine pour les spécialistes de cette époque. Une de ses lettres donne l’occasion de juger du talent épigrammatique de Cideville : « Vous n’aviez garde de trouver M. de Voltaire, écrit-il à un correspondant à son sujet, il est parti très précipitamment de Déville, le jour même que vous êtes venu l’y chercher ; il s’est avisé de guérir un paysan de la fièvre, et on l’a pris pour un sorcier :Pour avoir délivréUn manant de la fièvre tierce,Le village s’est figuréQue notre homme était en commerceAvec quelque diable juré.Bien est vrai qu’au talent de guérir les malades,Surnaturel en ce canton,Contes de loup-garou s’étaient joints, ce dit-on.On entendait, la nuit, aubadesAux alentours de la maison,Et de dessous les palissadesSortaient donneurs de sérénades,Crus de Satan les camarades,Qui donnaient à tous le frissonPar infernales mascarades.Sans doute on aura pris les ébats des DryadesQui faisaient fête au moderne Apollon.Bref, le curé, plus sot que sa séquelle,Parlait de faire un bon procès,Et qu’il fallait que la TournelleL’interrogeât sur tous ces faits.Bien entendu que certaine valiseQu’on n’osait regarder trop sans frayeur,Ès mains du greffe avec soin serait miseComme boutique d’enchanteur.Et j’eus bien craint qu’à maint de mes confrères(À qui Dieu fasse paix !)Certains écrits d’Eschyle et SophoclèsN’eussent paru magiques caractères ;Car on l’a dit — et ce n’est pas chimères —Est à Rouen président, conseiller,Qui va croyant au sorcierPar la raison qu’il ne l’est guères.Le Cornier de Cideville a été, avec Fontenelle, le cofondateur de l’Académie de Rouen dont il a rédigé les statuts. Il a également doté Rouen d’une école de dessin à laquelle de laquelle il a fait placer Descamps. Bien qu’il n’ait jamais rien fait imprimer, il existe parmi les manuscrits qu’il a légués, avec sa riche bibliothèque, à l’Académie de Rouen un recueil intitulé Poésies diverses et curieuses. Une seconde partie de ce recueil intitulé Journal depuis juin 1743 jusqu’en 1775 se trouve, avec le portrait de l’auteur, à la Bibliothèque publique de Rouen.À sa mort, son éloge a été prononcé à l’Académie de Rouen par Haillet de Couronne.
  • Pierre Robert Le Cornier de Cideville (2 September 1693–5 March 1776), was a French magistrate and scholar, co-founder of the Academy of Rouen.Cideville, who was born at Rouen (Normandy), the descendant by his mother, of the poet Chapelle, Boileau and Molière's merry companion.He succeeded his father in his position of councilor to the Parliament of Normandy. In addition to his assiduous study of law, he managed to dabble in music, painting and poetry, having, at age eighteen, won a prize at the Palinods Academy of Rouen.Cideville was Voltaire's classmate at the Lycée Louis-le-Grand, and the latter professed, fifty years later, that they still were friends. In fact, Voltaire held Cideville's literary judgment in such high esteem that he did not hesitate to submit his writings to his review. Voltaire even came to seek refuge at his home in 1730 when legal action had been taken against him for some of his works. He allegedly wrote Éryphile et La Mort de César during his stay in Normandy.The correspondence of this major figure of the Enlightenment in the provinces with Voltaire is a treasure trove for scholars of that era. Cideville possessed an epigrammatic talent which is evidenced in one of his letters where his recounts his pen-friend how Voltaire had to leave very hastily Déville on the day a farmer he had cured from a fever, mistook him for a sorcerer.Le Cornier of Cideville co-founded, along with Fontenelle, the Academy of Rouen, and he drafted its charter. He also endowed Rouen with a tuition-free art school, which was to play a key role in the development of pictorial art in Normandy, when he managed to persuade Descamps, who was on his way to England, to settle in Rouen instead before appointing him as its principal.Although they never went into print, there exists, among the manuscripts he bequeathed, along with his extensive library, to the Academy of Rouen, a collection entitled Poésies diverses et curieuses. A second part of this collection entitled Journal depuis juin 1743 jusqu’en 1775, can be found, with a portrait of its author, at the Public Library of Rouen.When Cideville died at Paris, on 5 March 1776, his eulogy was delivered at the Academy of Rouen by Jean-Baptiste Haillet de Couronne.
dbpedia-owl:birthDate
  • 1693-09-02 (xsd:date)
dbpedia-owl:birthPlace
dbpedia-owl:deathDate
  • 1776-03-05 (xsd:date)
dbpedia-owl:deathPlace
dbpedia-owl:occupation
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:thumbnailCaption
  • Portrait parGuillaume Voiriot
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 450055 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 5938 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 38 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108473536 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:auteur
  • Théodore-Éloi Lebreton
prop-fr:consultéLe
  • 2010-10-27 (xsd:date)
prop-fr:dateDeDécès
  • 1776-03-05 (xsd:date)
prop-fr:dateDeNaissance
  • 1693-09-02 (xsd:date)
prop-fr:langue
  • français
prop-fr:lienAuteur
  • Théodore-Éloi Lebreton
prop-fr:lieu
  • Rouen
prop-fr:lieuDeDécès
prop-fr:lieuDeNaissance
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:légende
  • Portrait par Guillaume Voiriot
prop-fr:nom
  • Le Cornier de Cideville
prop-fr:occupation
prop-fr:passage
  • 314 (xsd:integer)
prop-fr:profession
prop-fr:sousTitre
  • recueil de notices biographiques et bibliographiques sur les personnages célèbres nés en Normandie et sur ceux qui se sont seulement distingués par leurs actions ou par leurs écrits
prop-fr:titre
  • Biographie normande
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:year
  • 1858 (xsd:integer)
prop-fr:âgeAuDécès
  • 83 (xsd:integer)
prop-fr:éditeur
  • A. Le Brument
dcterms:subject
rdf:type
rdfs:comment
  • Pierre-Robert Le Cornier de Cideville, né le 2 septembre 1693 à Rouen et mort le 5 mars 1776 à Paris, est un magistrat et lettré français, cofondateur de l’Académie de Rouen.Le Cornier de Cideville succéda à son père dans la charge de conseiller au Parlement de Normandie.
  • Pierre Robert Le Cornier de Cideville (2 September 1693–5 March 1776), was a French magistrate and scholar, co-founder of the Academy of Rouen.Cideville, who was born at Rouen (Normandy), the descendant by his mother, of the poet Chapelle, Boileau and Molière's merry companion.He succeeded his father in his position of councilor to the Parliament of Normandy.
rdfs:label
  • Pierre-Robert Le Cornier de Cideville
  • Pierre-Robert Le Cornier de Cideville
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
foaf:name
  • Le Cornier de Cideville
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of