La peinture byzantine est le renouveau pictural qui s'instaure à la fin du IXe siècle dans l'empire romain d'Orient dans l'art byzantin, après l'iconoclasme précédent qui interdisait la représentation humaine et le deuxième concile de Nicée, qui rétablit le culte des images.Le terme désigne par conséquent de la décadence de Byzance le transfert en Occident de l'influence de leur style pictural (Maniera greca) pendant le Moyen Âge en Europe et plus particulièrement en Italie du nord comme les peintres rassemblés sous l'appellation d'école siennoise et le vocable de peinture italo-byzantine.Il faut attendre Cimabue et Duccio pour assurer le renouvellement de la peinture byzantine en rompant avec son formalisme et en introduisant des éléments de l'art gothique, puis Giotto qui y ajoute les effets perspectifs et supprime les fonds dorés, et tous les autres peintres adhérant à ce mouvement pré-Renaissance dits primitifs italiens.↑ Vasari↑ Vasari : « scabrosa goffa e ordinaria [...] maniera greca, ritrovando il principio del disegno verosimile "alla latina" » en parlant de Cimabue.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La peinture byzantine est le renouveau pictural qui s'instaure à la fin du IXe siècle dans l'empire romain d'Orient dans l'art byzantin, après l'iconoclasme précédent qui interdisait la représentation humaine et le deuxième concile de Nicée, qui rétablit le culte des images.Le terme désigne par conséquent de la décadence de Byzance le transfert en Occident de l'influence de leur style pictural (Maniera greca) pendant le Moyen Âge en Europe et plus particulièrement en Italie du nord comme les peintres rassemblés sous l'appellation d'école siennoise et le vocable de peinture italo-byzantine.Il faut attendre Cimabue et Duccio pour assurer le renouvellement de la peinture byzantine en rompant avec son formalisme et en introduisant des éléments de l'art gothique, puis Giotto qui y ajoute les effets perspectifs et supprime les fonds dorés, et tous les autres peintres adhérant à ce mouvement pré-Renaissance dits primitifs italiens.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 1324149 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 3792 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 25 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110607973 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La peinture byzantine est le renouveau pictural qui s'instaure à la fin du IXe siècle dans l'empire romain d'Orient dans l'art byzantin, après l'iconoclasme précédent qui interdisait la représentation humaine et le deuxième concile de Nicée, qui rétablit le culte des images.Le terme désigne par conséquent de la décadence de Byzance le transfert en Occident de l'influence de leur style pictural (Maniera greca) pendant le Moyen Âge en Europe et plus particulièrement en Italie du nord comme les peintres rassemblés sous l'appellation d'école siennoise et le vocable de peinture italo-byzantine.Il faut attendre Cimabue et Duccio pour assurer le renouvellement de la peinture byzantine en rompant avec son formalisme et en introduisant des éléments de l'art gothique, puis Giotto qui y ajoute les effets perspectifs et supprime les fonds dorés, et tous les autres peintres adhérant à ce mouvement pré-Renaissance dits primitifs italiens.↑ Vasari↑ Vasari : « scabrosa goffa e ordinaria [...] maniera greca, ritrovando il principio del disegno verosimile "alla latina" » en parlant de Cimabue.
rdfs:label
  • Peinture byzantine
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:influencedBy of
is dbpedia-owl:movement of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:influencéPar of
is prop-fr:mouvement of
is foaf:primaryTopic of