La paternité des œuvres de Molière est l’objet de quelques contestations depuis qu’en 1919, Pierre Louÿs, dans deux articles intitulés respectivement « Corneille est-il l'auteur d'Amphitryon ? » et « Molière est un chef-d'œuvre de Corneille », annonça avoir mis au jour une supercherie littéraire.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La paternité des œuvres de Molière est l’objet de quelques contestations depuis qu’en 1919, Pierre Louÿs, dans deux articles intitulés respectivement « Corneille est-il l'auteur d'Amphitryon ? » et « Molière est un chef-d'œuvre de Corneille », annonça avoir mis au jour une supercherie littéraire. Selon lui, Molière n'aurait pas écrit lui-même ses pièces et aurait eu Pierre Corneille pour « nègre » ou, plus précisément, Molière aurait été le prête-nom de Corneille, selon une pratique que Louÿs croyait courante, mais qu'on ne rencontre en fait au XVIIe siècle que pour la littérature pamphlétaire et dans certains recueils de farces érudites du début du siècle.Louÿs s'inscrivait ainsi dans la lignée de deux publications récentes d'Abel Lefranc, professeur au Collège de France, qui venait de contribuer à la remise en cause de la paternité des œuvres de William Shakespeare en publiant coup sur coup, en 1918 et 1919, les deux tomes d'un livre intitulé Sous le masque de William Shakespeare : William Stanley, VIe comte de Derby. Louÿs, qui tout au long de sa carrière avait lui-même multiplié les publications sous des masques différents – il s'était même rendu célèbre en faisant passer ses Chansons de Bilitis pour un recueil original de poésies grecques traduites par ses soins –, mais qui n'avait jamais encore fait allusion dans sa vaste correspondance à quelque rapprochement possible entre Corneille et Molière, sauta sur l'occasion pour transposer à Molière le doute que quelques auteurs anglophones, bien avant Abel Lefranc, avaient insinué à propos de Shakespeare et pour prêter ainsi à Corneille le même goût pour le pseudonymat.Cette remise en question, reprise de loin en loin au XXe siècle après l'éclat de Pierre Louÿs, s'est renouvelée et intensifiée depuis le début des années 2000, notamment avec la publication dans une revue scientifique anglo-saxonne de deux articles inspirés de la méthodologie statistique, et cherchant à prouver la proximité entre le vocabulaire et la syntaxe de Corneille et de Molière. Comme dans le cas de Shakespeare, cette théorie est considérée comme inconsistante par les spécialistes de Corneille et de Molière, et plus largement par l'ensemble des historiens de la littérature et du théâtre français, qui n'y font même pas allusion.
  • The Molière authorship question is a controversy started in 1919 when Pierre Louÿs, in two articles titled "Corneille est-il l'auteur d'Amphitryon ?" ("Is Corneille the author of Amphitryon?") and "Molière est un chef-d'œuvre de Corneille" ("Molière is a masterpiece by Corneille"), claimed that he had uncovered a literary hoax. According to him, Molière had not written his own plays and had had Pierre Corneille for a ghostwriter; or, more precisely, Molière was a proxy for Corneille, following a practice which Louÿs believed was common but which one in fact does not encounter in 17th Century literature except for pamphlets and some collections of scholarly jokes around the turn of the century.Louÿs therefore wrote in line with two recent publications by Abel Lefranc, a professor at the Collège de France, who had contributed to discussion of the Shakespeare authorship question by publishing one by one in 1918 and 1919 the two volumes of a book titled Sous le masque de William Shakespeare : William Stanley, VIe comte de Derby, propounding the Derbyite theory of Shakespeare authorship. Louÿs, who had himself, throughout his career, published a number of works under different pseudonyms—he had even made his name by passing off his The Songs of Bilitis as an original collection of Greek poems translated by him—but had not in his vast correspondence suggested any possible link between Molière and Corneille, jumped at the chance to transpose onto Molière the doubt that some English-speaking authors (well before Abel Lefranc) had expressed about Shakespeare and to lend thus to Corneille the same taste for pseudonymity.This controversy, which attracted interest from time to time through the 20th Century after the splash made by Louÿs, has been renewed at the beginning of the 2000s, notably with the publication in a scientific journal of two articles attempting to use stylometric analysis to show the closeness of vocabulary and syntax between Corneille and Molière; but, in both cases, the inquiry was not expanded to other authors of comedies in the 17th Century to verify whether the similarity between Corneille and Molière is any greater than with their other contemporaries. As in the case of Shakespeare, this theory is rejected by all experts on Corneille and Molière, as well as historians of literature and French drama generally, who do not even mention it.
  • Este artículo trata sobre la sospecha existente en ciertos círculos sobre la auténtica autoría de las obras de Molière y que algunos adjudican a Pierre Corneille.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 227251 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 40771 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 115 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109928855 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:auteur
prop-fr:date
  • 1990 (xsd:integer)
  • 2004 (xsd:integer)
  • 2006 (xsd:integer)
  • 2010 (xsd:integer)
prop-fr:isbn
  • 2 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
  • 2213630801 (xsd:double)
  • 2865531627 (xsd:double)
prop-fr:pagesTotales
  • 149 (xsd:integer)
  • 260 (xsd:integer)
  • 315 (xsd:integer)
  • 495 (xsd:integer)
prop-fr:titre
  • Ôte-moi d'un doute... : L'énigme Corneille-Molière
  • Molière ou l'auteur imaginaire
  • Si deux et deux sont quatre, Molière n'a pas écrit Don Juan
  • L'affaire Molière : La grande supercherie littéraire
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Fayard
  • Max Milo
  • Éditions Complexe
  • Éditions Jean-Cyrille Godefroy
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La paternité des œuvres de Molière est l’objet de quelques contestations depuis qu’en 1919, Pierre Louÿs, dans deux articles intitulés respectivement « Corneille est-il l'auteur d'Amphitryon ? » et « Molière est un chef-d'œuvre de Corneille », annonça avoir mis au jour une supercherie littéraire.
  • Este artículo trata sobre la sospecha existente en ciertos círculos sobre la auténtica autoría de las obras de Molière y que algunos adjudican a Pierre Corneille.
  • The Molière authorship question is a controversy started in 1919 when Pierre Louÿs, in two articles titled "Corneille est-il l'auteur d'Amphitryon ?" ("Is Corneille the author of Amphitryon?") and "Molière est un chef-d'œuvre de Corneille" ("Molière is a masterpiece by Corneille"), claimed that he had uncovered a literary hoax.
rdfs:label
  • Paternité des œuvres de Molière
  • Asunto Molière-Corneille
  • Molière authorship question
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of