Le Parti unioniste fut formé en 1917 au Canada par des députés qui appuyaient le "gouvernement d'union" formé par le premier ministre Sir Robert Borden durant la Première Guerre mondiale.En mai 1917, le premier ministre conservateur Borden propose au chef libéral Sir Wilfrid Laurier la formation d'un gouvernement d'unité nationale (ou gouvernement de coalition) afin d'imposer la conscription et gouverner pour la durée de la guerre.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le Parti unioniste fut formé en 1917 au Canada par des députés qui appuyaient le "gouvernement d'union" formé par le premier ministre Sir Robert Borden durant la Première Guerre mondiale.En mai 1917, le premier ministre conservateur Borden propose au chef libéral Sir Wilfrid Laurier la formation d'un gouvernement d'unité nationale (ou gouvernement de coalition) afin d'imposer la conscription et gouverner pour la durée de la guerre. Laurier rejette cette proposition à cause de l'opposition des députés québécois, craignant également que le nationaliste Henri Bourassa pourrait tirer profit de la situation, étant donné l'opposition quasi-universelle des Canadiens français à la conscription.À défaut d'une coalition avec Laurier, Borden forme le 12 octobre 1917 un gouvernement d'union avec un conseil des ministres composé de 12 conservateurs, 9 libéraux et indépendants, et 1 "travailliste". (Pour représenter la classe ouvrière, Borden nomme au cabinet le sénateur conservateur Gideon Decker Robertson, qui avait été nommé au Sénat en janvier et avait des liens avec l'aile conservatrice du mouvement ouvrier grâce à sa profession de télégraphiste. Toutefois, Robertson était un Tory et n'était pas membre d'aucun parti socialiste ou travailliste.Borden déclenche alors une élection pour décembre 1917 sur la question de la conscription (voir aussi : Crise de la conscription (1917)), se présentant sous la bannière du Parti unioniste composé des conservateurs de Borden, des députés indépendants et des membres du Parti libéral qui avaient quitté le caucus de Laurier afin d'appuyer la conscription.Les partisans du gouvernement de Borden se présentent aux élections en tant qu'unionistes, tandis que certains libéraux favorables au gouvernement d'union préfèrent l'étiquette "libéral-unioniste".Cette tactique déchire le Parti libéral : ceux qui ne se joignent pas au Parti unioniste briguent les suffrages en tant que "Laurier-libéraux". L'élection se solda par un balayage au profit de Borden.Borden tenta de maintenir l'existe du Parti unioniste après la guerre. Lorsque Arthur Meighen lui succède en 1920, il le rebaptise "Parti libéral et conservateur national" dans l'espoir de rendre permanent la coalition. Les unionistes n'avaient jamais officiellement formé un parti unique, et ne disposaient pas de l'infrastructure d'un parti officiel. Meighen espérait changer cette situation.Au cours de l'élection fédérale canadienne de 1921, la plupart des libéraux-unionistes ne se joignent pas à ce parti, et se présentent simplement sous la bannière libéral avec à leur tête le nouveau chef, William Lyon Mackenzie King. Une poignée seulement retiennent l'appellation "libéral-unioniste" ou se joignent au parti rebaptisé de Meighen. Parmi les libéraux-unionistes importants qui se sont joints aux conservateurs, nommons Hugh Guthrie et Robert Manion.Suivant la défaite du gouvernement de Meighen, le Parti libéral et conservateur national change de nouveau son nom pour devenir le Parti libéral-conservateur du Canada. On continue toutefois à l'appeler simplement "Parti conservateur".Durant la Seconde Guerre mondiale, les conservateurs tentent de s'opposer au gouvernement libéral de William Lyon Mackenzie King lors de l'élection fédérale canadienne de 1940 en proposant un "gouvernement national" dans les mêmes lignes que le gouvernement unioniste de la guerre précédente. Ils se présentent aux élections sous la bannière du "Parti du gouvernement national", mais ne réussissent pas à répéter le succès du Parti unioniste et ne parviennent pas a entamer la majorité parlementaire de King.
  • The Unionist Party was formed in 1917 by Members of Parliament (MPs) in Canada who supported the "Union government" formed by Sir Robert Borden during the First World War. In May 1917, Conservative Prime Minister Borden proposed the formation of a national unity government or coalition government to Liberal leader Sir Wilfrid Laurier in order to enact conscription, and to govern for the remainder of the war. Laurier rejected this proposal because of the opposition of his Quebec MPs, and fears that Quebec nationalist leader Henri Bourassa would be able to exploit the situation. As an alternative to a coalition with Laurier, on October 12, 1917, Borden formed the Union government with a Cabinet of twelve Conservatives, nine Liberals and Independents and one "Labour" member. To represent "labour" and the working class, Borden appointed to the Cabinet Conservative Senator Gideon Decker Robertson who had been appointed to the Senate in January and had links with the conservative wing of the labour movement through his profession as a telegrapher. Robertson, however, was a Tory and not a member of any Labour or socialist party. Borden then called an election for December 1917 on the issue of conscription (see also Conscription Crisis of 1917), running as head of the "Unionist Party" composed of Borden's Conservatives, independent MPs, and members of the Liberals who left Laurier's caucus to support conscription.Supporters of the Borden government ran for parliament as "Unionists", while some of the Liberals running as government supporters preferred to call themselves "Liberal-Unionist". Prime Minister Borden pledged himself during the 1917 campaign to equal suffrage for women. He introduced a bill in 1918 for extending the franchise to women; it passed without divisionThis tactic split the Liberal Party: those who did not join the Unionist Party ran as Laurier Liberals. The election resulted in a landslide election victory for Borden.Borden attempted to continue the Unionist Party after the war and when Arthur Meighen succeeded him in 1920, he renamed it the "National Liberal and Conservative Party" in the hope of making the coalition permanent. The Unionists had never been officially a single party, and therefore lacked the structure of an official party. Meighen hoped to change this.In the 1921 general election, most of the Liberal-Unionist MPs did not join this party, and ran as Liberals under the leadership of its new leader, William Lyon Mackenzie King. Only a handful ran again as Liberal-Unionists or joined Meighen's renamed party. Prominent Liberal Unionists who stayed with the Conservatives include Hugh Guthrie and Robert Manion.Following the defeat of Meighen's government, the "National Liberal and Conservative Party" changed its name to the "Liberal-Conservative Party of Canada", although it was commonly known as the "Conservative Party".During World War II, the Conservatives attempted to oppose the Liberal government of William Lyon Mackenzie King in the 1940 election by proposing a "national government" along the lines of the previous war's Unionist government. Accordingly, they ran in the election under the name National Government party but did not repeat the success of the Unionist party and failed to make a dent in King's governing majority.
  • Die Unionistische Partei (engl. Unionist Party, frz. Parti unioniste) war eine politische Partei in Kanada. Es handelte sich dabei um eine kurzlebige Vereinigung der Konservativen Partei von Premierminister Robert Borden mit einzelnen Unterhaus-Abgeordneten der Liberalen Partei, welche während des Ersten Weltkriegs die Einführung der Wehrpflicht unterstützten (siehe auch Wehrpflichtkrise von 1917).
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 986183 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 4446 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 38 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 109192959 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le Parti unioniste fut formé en 1917 au Canada par des députés qui appuyaient le "gouvernement d'union" formé par le premier ministre Sir Robert Borden durant la Première Guerre mondiale.En mai 1917, le premier ministre conservateur Borden propose au chef libéral Sir Wilfrid Laurier la formation d'un gouvernement d'unité nationale (ou gouvernement de coalition) afin d'imposer la conscription et gouverner pour la durée de la guerre.
  • Die Unionistische Partei (engl. Unionist Party, frz. Parti unioniste) war eine politische Partei in Kanada. Es handelte sich dabei um eine kurzlebige Vereinigung der Konservativen Partei von Premierminister Robert Borden mit einzelnen Unterhaus-Abgeordneten der Liberalen Partei, welche während des Ersten Weltkriegs die Einführung der Wehrpflicht unterstützten (siehe auch Wehrpflichtkrise von 1917).
  • The Unionist Party was formed in 1917 by Members of Parliament (MPs) in Canada who supported the "Union government" formed by Sir Robert Borden during the First World War. In May 1917, Conservative Prime Minister Borden proposed the formation of a national unity government or coalition government to Liberal leader Sir Wilfrid Laurier in order to enact conscription, and to govern for the remainder of the war.
rdfs:label
  • Parti unioniste (Canada)
  • Unionist Party (Canada)
  • Unionistische Partei (Kanada)
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of