Les ordres pour le rachat des captifs, contemporains des chanoines hospitaliers et chevaliers (XIIe et XIIIe siècles), œuvrent dans la même perspective religieuse de rendre un service particulier dans l’Église. Dans leur cas, ce service et vocation consistent à s’occuper du rachat des chrétiens faits captifs et réduits en esclavage par les Maures. À la différence des ordres hospitaliers ils ne prirent jamais les armes.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Les ordres pour le rachat des captifs, contemporains des chanoines hospitaliers et chevaliers (XIIe et XIIIe siècles), œuvrent dans la même perspective religieuse de rendre un service particulier dans l’Église. Dans leur cas, ce service et vocation consistent à s’occuper du rachat des chrétiens faits captifs et réduits en esclavage par les Maures. À la différence des ordres hospitaliers ils ne prirent jamais les armes.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3161183 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 3454 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 31 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 74376944 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Les ordres pour le rachat des captifs, contemporains des chanoines hospitaliers et chevaliers (XIIe et XIIIe siècles), œuvrent dans la même perspective religieuse de rendre un service particulier dans l’Église. Dans leur cas, ce service et vocation consistent à s’occuper du rachat des chrétiens faits captifs et réduits en esclavage par les Maures. À la différence des ordres hospitaliers ils ne prirent jamais les armes.
rdfs:label
  • Ordre pour le rachat des captifs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of