Les mythes fondateurs de la Suisse relatent divers événements légendaires associés aux épisodes de l'histoire de la Suisse ancienne.La plupart des événements sont situés tout au début du XIVe siècle, comme le serment du Grütli, la légende de Guillaume Tell, la destruction des châteaux et Winkelried. Ils sont relatés, à partir de récits oraux, dès les XVe siècle et XVIe siècle dans des chroniques, par l'image et par la représentation scénique.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Les mythes fondateurs de la Suisse relatent divers événements légendaires associés aux épisodes de l'histoire de la Suisse ancienne.La plupart des événements sont situés tout au début du XIVe siècle, comme le serment du Grütli, la légende de Guillaume Tell, la destruction des châteaux et Winkelried. Ils sont relatés, à partir de récits oraux, dès les XVe siècle et XVIe siècle dans des chroniques, par l'image et par la représentation scénique. Un peu à part chronologiquement parlant, le mythe des Romains sous le joug narre un fait de la Guerre des Gaules mais n'est popularisé qu'à partir du XIXe siècle.Les chroniques seront mises en doute vers 1760 par la publication du Pacte fédéral de 1291 et par la découverte des racines nordiques de la légende de Guillaume Tell.Dès lors, dans la seconde moitié du XIXe siècle, l'accent a été mis sur le côté idéal de ces différents événements légendaires afin d'inspirer l'amour de la patrie et de fortifier les liens entre les cantons formant le nouvel État fédéral suisse existant dès 1848.Ces récits légendaires sont encore souvent présentés comme des événements historiques dans les publications peu au fait de l'histoire.C'est au XXe siècle que ces récits seront remis en cause, avec les œuvres d’écrivains suisses, tel que Max Frisch et Friedrich Dürrenmatt, il faut attendre la publication de la « Nouvelle Histoire de la Suisse et des Suisses » en 1982 pour que les recherches des historiens soient portés à la connaissance du grand public. L’historien Roger Sablonier écrit : « On ne peut pas se contenter de dire ce qui n'a pas existé. Maintenant que l'on a une autre manière d'aborder les sources écrites, que l'on accepte qu'elles ont avant tout un caractère symbolique, car rédigées après coup pour justifier des rapports de pouvoir... ».
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 104512 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 25378 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 163 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107255486 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 2001 (xsd:integer)
prop-fr:annéePremièreÉdition
  • 1988 (xsd:integer)
prop-fr:id
  • JFB
  • JFB1988
prop-fr:isbn
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:langue
  • fr
prop-fr:lienAuteur
  • Jean-François Bergier
prop-fr:lienÉditeur
  • Fayard
prop-fr:lieu
  • Paris
prop-fr:nom
  • Bergier
prop-fr:pagesTotales
  • 576 (xsd:integer)
prop-fr:prénom
  • Jean-François
prop-fr:titre
  • Guillaume Tell
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Fayard
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Les mythes fondateurs de la Suisse relatent divers événements légendaires associés aux épisodes de l'histoire de la Suisse ancienne.La plupart des événements sont situés tout au début du XIVe siècle, comme le serment du Grütli, la légende de Guillaume Tell, la destruction des châteaux et Winkelried. Ils sont relatés, à partir de récits oraux, dès les XVe siècle et XVIe siècle dans des chroniques, par l'image et par la représentation scénique.
rdfs:label
  • Mythes fondateurs de la Suisse
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of