Les mouvements baptistes, caractérisés par un bain d'immersion appelé en grec ancien baptisma (βάπτισμα), apparaissent dans les marges du judaïsme au IIe siècle av. J.-C. ou tout au moins au Ier siècle si l'on considère que les mouvements essénien ou du yahad n'étaient pas vraiment baptiste. Ils se manifestent dans le Proche-Orient ancien et en Occident jusqu'à Rome. Ils sont attestés jusqu'au IIIe ou même IVe siècle.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Les mouvements baptistes, caractérisés par un bain d'immersion appelé en grec ancien baptisma (βάπτισμα), apparaissent dans les marges du judaïsme au IIe siècle av. J.-C. ou tout au moins au Ier siècle si l'on considère que les mouvements essénien ou du yahad n'étaient pas vraiment baptiste. Ils se manifestent dans le Proche-Orient ancien et en Occident jusqu'à Rome. Ils sont attestés jusqu'au IIIe ou même IVe siècle. L'un d'entre-eux, appelés elkasaïsme est encore mentionné au Xe siècle par un auteur musulman. C'est dans la mouvance d'un de ces courants dits couramment sectaires — celui du palestinien Jean le Baptiste — que naît le mouvement de Jésus de Nazareth. Ils sont évoqués chez Flavius Josèphe, puis à partir du IIe siècle ne sont plus décrits que par leurs détracteurs chrétiens, ce qui rend l’histoire de ces mouvements difficile à établir, d'autant plus qu'ils n'ont pas d'unité entre eux. La région du Jourdain — en Transjordanie plus précisément — et les abords de la mer Morte, sont attestés comme leurs lieux d'implantation où peut-être nombre de ces mouvements ont pris naissance. À partir du tout début du IIe siècle, leur existence est mentionnée dans l'espace perse, où ils semblent avoir connu une certaine vigueur. Pour certains critiques, ils jouent un rôle non négligeable dans la naissance de l'islam. Certains spécialistes estiment que les mandéens, existant encore en Iran et en Irak, pourraient être le seul mouvement héritier de ces mouvements baptistes et spécifiquement du mouvement elkasaïte. Cette filiation ne fait toutefois pas consensus.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 7136084 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 56785 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 385 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110740763 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1998 (xsd:integer)
  • 2001 (xsd:integer)
  • 2004 (xsd:integer)
prop-fr:auteur
prop-fr:collection
  • Présences du judaïsme
  • Lectio Divina
prop-fr:directeur
  • Simon-Claude Mimouni
prop-fr:isbn
  • 9782259183888 (xsd:double)
prop-fr:langue
  • fr
prop-fr:lienAuteur
  • Simon-Claude Mimouni
  • Norman Golb
prop-fr:lieu
  • Paris
prop-fr:nom
  • Mimouni
  • Golb
prop-fr:prénom
  • Norman
  • Simon-Claude
prop-fr:titre
  • Le judéo-christianisme dans tous ses états
  • Les Chrétiens d'origine juive dans l'Antiquité
  • Qui a écrit les manuscrits de la Mer morte ? : enquête sur les rouleaux du désert de Juda et sur leur interprétation contemporaine
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Albin Michel
  • Cerf
  • Plon
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Les mouvements baptistes, caractérisés par un bain d'immersion appelé en grec ancien baptisma (βάπτισμα), apparaissent dans les marges du judaïsme au IIe siècle av. J.-C. ou tout au moins au Ier siècle si l'on considère que les mouvements essénien ou du yahad n'étaient pas vraiment baptiste. Ils se manifestent dans le Proche-Orient ancien et en Occident jusqu'à Rome. Ils sont attestés jusqu'au IIIe ou même IVe siècle.
rdfs:label
  • Mouvements baptistes antiques
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageDisambiguates of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of