Le Mouvement des droits civiques aux États-Unis depuis 1954 hérite des luttes précédentes. 1954 est l'année de l'adoption de l'arrêt Brown v. Board of Education, qui déclare anti-constitutionnelle la ségrégation raciale dans les écoles publiques.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le Mouvement des droits civiques aux États-Unis depuis 1954 hérite des luttes précédentes. 1954 est l'année de l'adoption de l'arrêt Brown v. Board of Education, qui déclare anti-constitutionnelle la ségrégation raciale dans les écoles publiques. Les années suivantes seront consacrées à étendre la déségrégation à tous les États du pays et à intensifier la lutte pour les droits civiques.Certains universitaires parlent de « Seconde Reconstruction », en référence à la Reconstruction qui a suivi la Guerre de Sécession, et pendant laquelle l'esclavage a été aboli, bien que la législation raciste ait été en dernière instance légitimée par la Cour suprême (arrêt Plessy v. Ferguson, 1896). Le mouvement des droits civiques, qui revendiquait d'abord des droits égaux pour les Afro-Américains, visait aussi, à plus grande échelle, l'égalité des droits pour toute personne vivant aux États-Unis. Ainsi, les Amérindiens se constituent en American Indian Movement et obtiennent en 1968 le vote de l'Indian Civil Rights Act ; le Chicano Movement se forme ; de même que le Gay Liberation Front qui se constitue à la suite des émeutes de Stonewall en 1969. À la suite du vote du Civil Rights Act en juillet 1964, signé par le président Lyndon Johnson, aux émeutes raciales (hot summers) et à l'émergence du Black Power, qui radicalise la lutte pour les droits civiques en prônant le « nationalisme noir », Martin Luther King et l'équipe du Southern Christian Leadership Conference (SCLC) lance en 1967 la Poor People's Campaign (Campagne des pauvres), qui lutte pour les droits sociaux et contre la pauvreté, sans distinction de race ; King parle alors de « seconde phase » dans le mouvement des droits civiques, mais son assassinat en avril 1968 affaiblit la campagne.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 3289907 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageInterLanguageLink
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 26600 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 228 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110572398 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:fr
  • Daybreak Star Cultural Center
  • Tom Hayden
  • Indian Self-Determination and Education Assistance Act of 1975
  • American Indian Religious Freedom Act
  • California Agricultural Labor Relations Act
  • Charles Garry
  • El Centro de la Raza
  • Equal Opportunity Employment
  • Forrest Gerard
  • Fort Lawton
  • José Ángel Gutiérrez
  • National Council of Churches
  • Ramparts Magazine
  • US Organization
  • United Farm Workers
prop-fr:lang
  • en
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le Mouvement des droits civiques aux États-Unis depuis 1954 hérite des luttes précédentes. 1954 est l'année de l'adoption de l'arrêt Brown v. Board of Education, qui déclare anti-constitutionnelle la ségrégation raciale dans les écoles publiques.
rdfs:label
  • Mouvement des droits civiques aux États-Unis depuis 1954
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of