Louis Laberge (Sainte-Martine, Québec, 18 février 1924 - L'Assomption, Québec, 18 juillet 2002) est un syndicaliste québécois. Il est le président de la Fédération des travailleurs du Québec de 1964 à 1991.Mécanicien en aéronautique de formation, il commence à militer à l'âge de 20 ans au sein de l’Association internationale des machinistes (AIM-FTQ), alors qu'il travaille à l'usine de Canadair à ville Saint-Laurent, devenu un arrondissement de Montréal.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Louis Laberge (Sainte-Martine, Québec, 18 février 1924 - L'Assomption, Québec, 18 juillet 2002) est un syndicaliste québécois. Il est le président de la Fédération des travailleurs du Québec de 1964 à 1991.Mécanicien en aéronautique de formation, il commence à militer à l'âge de 20 ans au sein de l’Association internationale des machinistes (AIM-FTQ), alors qu'il travaille à l'usine de Canadair à ville Saint-Laurent, devenu un arrondissement de Montréal. Il gravit les échelons rapidement et devient vice-président régional de la FTQ en 1958, vice-président en 1962. Il accède à la présidence deux ans plus tard, en raison du décès subit de son prédécesseur, Roger Prévost.Au cours de son mandat de 27 ans à la tête de la FTQ, Laberge est de toutes les luttes ouvrières des turbulentes années 1960 et 1970. Avec ses homologues Marcel Pepin de la CSN et Yvon Charbonneau de la CEQ, il est condamné à un an de prison le 8 mai 1972, suite à la grève illégale de 10 jours du Front commun intersyndical de 210 000 employés des secteurs public et para-public.En 1975, Laberge reçoit un blâme de la Commission Cliche, qui enquête sur les relations de travail dans le secteur de la construction, pour ne pas avoir agi afin de contrôler certains éléments criminels qui ont instauré un climat de terreur sur les chantiers de construction, une période qu'il décrira comme la « période la plus noire, la plus douloureuse » de toute sa vie syndicale.En 1983, il est le président-fondateur du Fonds de solidarité FTQ, un fonds d'investissement destiné à créer et maintenir des emplois et d'aider la croissance des entreprises québécoises. Il succombe à une crise cardiaque le 18 juillet 2002 à l'âge de 78 ans. Son décès sème la consternation dans le monde syndical québécois, et le gouvernement du Québec lui rend hommage en lui organisant des obsèques nationales à la cathédrale Marie-Reine-du-Monde de Montréal.
  • Joseph Léo Louis Laberge, OQ (February 18, 1924 – July 18, 2002) was a Quebec labour union leader. He was president of the Fédération des travailleurs du Québec (Quebec Federation of Labour).In 1988, he was made an Officer of the National Order of Quebec.A state funeral was held at Montreal's Mary, Queen of the World Cathedral.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 508609 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 6084 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 42 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110730829 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1975 (xsd:integer)
  • 1992 (xsd:integer)
prop-fr:isbn
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:lieu
  • Montréal
  • Québec
prop-fr:nom
  • Québec
  • Fournier
prop-fr:pages
  • 355 (xsd:integer)
  • 418 (xsd:integer)
prop-fr:prénom
  • Louis
prop-fr:titre
  • Louis Laberge : le syndicalisme, c'est ma vie
  • Rapport de la Commission d'enquête sur l'exercice de la liberté syndicale dans l'industrie de la construction
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • Éditeur officiel du Québec
  • Québec / Amérique
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Louis Laberge (Sainte-Martine, Québec, 18 février 1924 - L'Assomption, Québec, 18 juillet 2002) est un syndicaliste québécois. Il est le président de la Fédération des travailleurs du Québec de 1964 à 1991.Mécanicien en aéronautique de formation, il commence à militer à l'âge de 20 ans au sein de l’Association internationale des machinistes (AIM-FTQ), alors qu'il travaille à l'usine de Canadair à ville Saint-Laurent, devenu un arrondissement de Montréal.
  • Joseph Léo Louis Laberge, OQ (February 18, 1924 – July 18, 2002) was a Quebec labour union leader. He was president of the Fédération des travailleurs du Québec (Quebec Federation of Labour).In 1988, he was made an Officer of the National Order of Quebec.A state funeral was held at Montreal's Mary, Queen of the World Cathedral.
rdfs:label
  • Louis Laberge
  • Louis Laberge
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:keyPerson of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:personnageClef of
is prop-fr:personnagesClés of
is foaf:primaryTopic of