Tinténiac est mentionné pour la première fois en 1032 dans le cartulaire de l'Abbaye Saint-Georges de Rennes, l'église et le bourg y sont alors donnés par le duc de Bretagne Alain III à sa sœur Adèle Ire (+ 1067), abbesse de Saint-Georges de Rennes en 1032, à l'occasion de la fondation de l'abbaye.L'Abbaye rétrocède dès 1036 une partie de son fief au chevalier Donoual ou Donoald.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Tinténiac est mentionné pour la première fois en 1032 dans le cartulaire de l'Abbaye Saint-Georges de Rennes, l'église et le bourg y sont alors donnés par le duc de Bretagne Alain III à sa sœur Adèle Ire (+ 1067), abbesse de Saint-Georges de Rennes en 1032, à l'occasion de la fondation de l'abbaye.L'Abbaye rétrocède dès 1036 une partie de son fief au chevalier Donoual ou Donoald. L'abbesse demande alors à Donoual de construire un château fort pour protéger ses terres (il s'agit d'une forteresse aujourd'hui remplacé par le château de Montmuran). Les successeurs de Donoal porteront longtemps le nom d'Ismaëlites, peut-être suite à un pèlerinage en Terre-Sainte fait par Guillaume au début du XIe siècle. Ils prennent le nom de Tinténiac à la fin du XIIe siècle.La seigneurie de Tinténiac était une châtellenie d'ancienneté et s'étendait sur sept paroisses, avec un droit de haute justice.En 1168, Henri II, roi d'Angleterre, guerroyant contre Eudon de Porhoët détruisit de fond en comble le château de Tinténiac. Ce fut alors que les héritiers des Ismaëlites bâtirent à quelque distance de Tinténiac, dans la paroisse des Iffs, le Château de Montmuran.En 1351, le chevalier Jean de Tinténiac s'illustre dans le combat des Trente qui a lieu à Mi-Voie près de Josselin. Isabeau de Tinténiac, la fille unique de Jean de Tinténiac épouse vers 1347 Jean de Laval, seigneur de Châtillon-en-Vendelais. Elle apporte à la famille de Laval toute la seigneurie de Tinténiac-Montmuran. La seigneurie passe ainsi aux Familles Laval (en 1352, à Jean de Laval seigneur de Châtillon-en-Vendelais), Coligny (en 1547, à l'amiral Gaspard II de Coligny), Huchet seigneurs de la Bédoyère (en 1662), Coëtquen (en 1665), puis au comte de Mornay et à la famille de la Motte, seigneurs du Boisthomelin (en 1750 et en 1789).Le château, ruiné, fut reconstruit en 1419 par Anne (1385 + 25 janvier 1466), dame héritière de Laval et de Tinténiac, qui obtint du duc Jean V la permission de lever un fouage pour cet objet.Le fief de Tinténiac, paroisse de Tinténiac, comté de Rennes, en qualité de seigneur, fut tenu chronologiquement par les : Famille de Tinténiac, Famille de Laval, Maison de Rieux, Maison de Coligny, Famille de Coëtquen,
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 2731990 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 28803 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 689 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 107630983 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Tinténiac est mentionné pour la première fois en 1032 dans le cartulaire de l'Abbaye Saint-Georges de Rennes, l'église et le bourg y sont alors donnés par le duc de Bretagne Alain III à sa sœur Adèle Ire (+ 1067), abbesse de Saint-Georges de Rennes en 1032, à l'occasion de la fondation de l'abbaye.L'Abbaye rétrocède dès 1036 une partie de son fief au chevalier Donoual ou Donoald.
rdfs:label
  • Liste des seigneurs de Tinténiac
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:category of
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is prop-fr:fiefs of
is prop-fr:fonction of
is foaf:primaryTopic of