La famille de Neuchâtel-Bourgogne est originaire de Neuchâtel-Urtière, dans le département du Doubs, à ne pas confondre avec la Maison de Neuchâtel qui a donné naissance à une dynastie de comtes suisses.Aux XIe siècle et XIIIe siècle les seigneurs suzerains de Neuchâtel-Bourgogne portaient le titre de sire qui signifie maître. Richard de Neuchâtel-Urtière était surnommé le grand sire.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • La famille de Neuchâtel-Bourgogne est originaire de Neuchâtel-Urtière, dans le département du Doubs, à ne pas confondre avec la Maison de Neuchâtel qui a donné naissance à une dynastie de comtes suisses.Aux XIe siècle et XIIIe siècle les seigneurs suzerains de Neuchâtel-Bourgogne portaient le titre de sire qui signifie maître. Richard de Neuchâtel-Urtière était surnommé le grand sire. Ses descendants prirent le titre de baron qui désigne un homme brave et noble ainsi que de chevalier banneret qui distingue un chevalier ayant le droit de lever une bannière et de réunir des hommes d'armes sous son commandement. À la fin du XVIe siècle, en 1584, ils porteront le titre de comte. Ils tenaient un rang élevé au XIIIe siècle et XIVe siècle au moins équivalent aux comtes de Montbéliard. Le comte palatin de Bourgogne les traitait d'ailleurs de cousins et féaulx.Les armes de la maison de Neuchâtel-Urtière, nommée aussi Neuchatel-en-Bourgogne sont : De gueules à une bande d'argent, écartelé de gueules à une aigle éployée d'argent.Adage : Outrecuidance de Neufchatel.Le plus ancien membre connu de cette famille, Girard de Neuchâtel, est cité dans une charte de 1147 en faveur de l'abbaye Notre-Dame de Belchamp construite par Thierry II de Montbéliard, cette même abbaye cite également en 1171 Fromont (probablement Fromond de Drameley) et son oncle Wuillaume (ou Guillaume), ce dernier apparait encore en 1180. L'origine de cette famille de Neuchâtel-Bourgogne se trouve dans la personne de Richard Ier de Montfaucon, vivant au XIe siècle, seigneur de Montfaucon et second membre connu d'une puissante famille influente du comté de Bourgogne et de celui de Montbéliard. Parmi ses trois fils figure Welf, dit "le Bourguignon", mort en Palestine en 1098, de son épouse Raimondis il aura trois fils dont Amédée, (? - après 1152) dit "de Neuchâtel", qui participe à la fondation de l'abbaye de Lucelle en 1123. Amédée de Neuchâtel aura un seul enfant connu qui est une fille, celle-ci épouse Fromond Ier de Dramelay, (? - après 1107), de qui elle a Pons, Hugues et Humbert qui commence la lignée portant le nom de Neuchâtel ou ici Neuchâtel-Bourgogne.
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 6393567 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 45251 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 296 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110787545 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1840 (xsd:integer)
prop-fr:couleurfondb
  • #B2C6FF
prop-fr:couleurfondt
  • #809FFF
prop-fr:couleurtextet
  • #fff
prop-fr:hauteur
  • 3.200000 (xsd:double)
prop-fr:label
  • [afficher] / [masquer]
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:nom
  • Richard
prop-fr:prénom
  • Jean François
prop-fr:titre
  • Généalogie des Seigneurs de Neuchâtel-Bourgogne
  • Recherches historiques et statistiques sur l'ancienne seigneurie de neuchâtel, au comté de bourgogne
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • La famille de Neuchâtel-Bourgogne est originaire de Neuchâtel-Urtière, dans le département du Doubs, à ne pas confondre avec la Maison de Neuchâtel qui a donné naissance à une dynastie de comtes suisses.Aux XIe siècle et XIIIe siècle les seigneurs suzerains de Neuchâtel-Bourgogne portaient le titre de sire qui signifie maître. Richard de Neuchâtel-Urtière était surnommé le grand sire.
rdfs:label
  • Liste des seigneurs de Neuchâtel-Bourgogne
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of