Cet article recense − de façon non exhaustive − les bornes milliaires et leugaires romaines, dont des groupes de colonnes itinéraires et des tronçons de voies, sites ou objets immobiliers et mobiliers juridiquement protégées au titre des monuments historiques et actuellement localisées en France.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Cet article recense − de façon non exhaustive − les bornes milliaires et leugaires romaines, dont des groupes de colonnes itinéraires et des tronçons de voies, sites ou objets immobiliers et mobiliers juridiquement protégées au titre des monuments historiques et actuellement localisées en France. Historiquement, cette liste est le complément des bornes déjà protégées pour être dans les collections publiques.Des milliaires supplémentaires ou hypothétiques sont aussi mentionnés dans au moins seize autres notices de l'Inventaire général du ministère, mais ne bénéficient pas de mesures de protections juridiques particulières à ce titre. De plus, certaines bornes ayant été christianisées depuis l'Antiquité, et parfois martelées ou transformées, elles sont alors parfois protégées à ce titre (croix de chemins ou de carrefour, base monumentale), ou pour partie (colonne, bénitier, sarcophage, etc.). Dans un cas au moins, le milliaire de Limoges, la borne a été détruite avant l'arrêté de classement.
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 5700960 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 168840 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 460 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 110585706 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:adresse
  • 0001-07-05 (xsd:date)
  • 0001-08-29 (xsd:date)
  • 24000.0
  • 3000.0
  • oui
  • Le Village
  • Trouvées en bordure de la Via Domitia entre Beaucaire et la Jonquières-Saint-Vincent . Ces quatre bornes milliaires, dont une base anépigraphe classée deux ans après les autres, sont toujours in situ au lieu-dit Peyrous Plantadous ou Peires Plantades au Clos des Mélettes, en bordure du chemin rural 56. Elles ont été dégagées et redressées en novembre 1962, à l'occasion du premier classement.
  • Borne trouvée au lieu-dit le Petit Merle par Robert de Lamanon. Cependant, en 1876, Auguste Véran la localisait plus à l'Est, « entre le logis du Merle et le château de Bois-Vert » . Lamanon la fait expédier en 1784 à l'hôtel de ville, où elle sera conservée dans une petite cour, puis sera déplacée aux abords d'une porte du château de l'Empéri, et enfin versée dans la collection du musée de Salon et de la Crau.
  • Fragment d'une borne leugaire de la voie d'Argentoratum à Raetia, trouvé en 1840 à et conservé au Dominikanermuseum de Rottweil . La borne a probablement été fendue longitudinalement au Moyen Âge, pour servir à la construction d'un bâtiment. Une réplique est au musée archéologique de Strasbourg.
  • Borne, portant une dédicace à Trajan, trouvée sur la commune de Mathay, et conservée au musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon.
  • Borne conservée dans l'église Saint-Etienne, et dite aussi « la Sainte Pierre ».
  • Borne portant une dédicace à Claude de ou après J.-C. Elle est signalée avant le « au bout de cent pas, à l'est de la ville » au lieu-dit la Croix de Saint-Roch, peut-être christianisée dès le Moyen Âge et assemblée à d'autres éléments , puis pratiquement détruite en 1793. Les deux fragments restants de la colonne et l'inscription mutilé en forme d'écusson sont dans le jardin en façade de la mairie. Une reconstitution approximative du monument original a été installée sur son lieu d’origine, en face d'une croix monumentale élevée en 1826.
  • Borne portant une dédicace à Maximin Ier de , et trouvée à sept kilomètres de Vence, dans les carrières de Chaise-l'Évèque avant 1869, comme d'autres inscriptions. Après de plusieurs déplacements, elle est actuellement conservée à la chapelle Sainte-Anne où une partie de l'ancienne collection lapidaire municipale est regroupée.
  • Borne toujours in situ, au carrefour de la D 103 avec le chemin de l'église, près de l'ancien cimetière, au nord-est du village. La borne était christianisée, surmontée d'une croix, dans le passé.
  • Fragment semi-cylindrique d'une borne, creusé en sarcophage au centre de l'inscription, trouvé près du gué des Chirets. Celui-ci a été déplacé dans le cimetière de Saint-Pierre-les-Églises après 1863, pour être adossé au sud-est du chevet, puis assemblé à d'autres éléments et orné d'un chapiteau antique vers la fin du siècle. C'est probablement à cette dernière occasion que la partie manquante a été comblée par une reconstitution hypothétique contestée.
  • Borne sur la place de la Daraise et soutenant une croix, avant 1835, puis transportée à la mairie en septembre 1952. La notice Mérimée manquant de précision, la borne est identifiée, ici, sans certitude : deux autres milliaires ayant été trouvés sur la commune. Henri Desaye a fait l'hypothèse que les deux milliaires du XVI mille étaient dans l'Antiquité localisés au hameau de la Maladrerie, près du gué sur la Drôme.
  • Borne trouvée en 1858, sur l'ancienne commune de Moingt dans les faubourgs de Montbrison , et conservée dans la collection lapidaire du musée archéologique de La Diana, dit aussi salle des États du Forez .
  • Au moins neuf milliaires ont été trouvés : à Languissa, à côté des anciennes « Carrières de la Justice » ; à la Turbie, Cours Albert ; au Mont Sembola, quartier de l'Espéraille , près de l'ancienne chapelle de Saint-Pierre ; au lieu-dit Peira Longa ; dans le quartier de Garquier . Plusieurs d'entre eux sont conservés au musée du Trophée des Alpes de la Turbie et au musée archéologique de Nice.
  • Anciennement dans le cimetière désaffecté entourant l'église , la borne est déplacée en 1939 à l’entrée de la cour d’honneur au château-musée de Tournon-sur-Rhône.
  • Borne anépigraphe découverte avant 1860. Au district 39 de la forêt communale, à deux cents mètres depuis la route, sur un chemin forestier partant de la D139 vers le sud.
  • Borne trouvée en 1847 sous la table du maitre-autel de l'église qu'elle soutenait. Déplacée dans le porche, où elle était surmontée d'un chapiteau roman.
  • Cette borne semble être aujourd'hui illisible, mais n'est pas identifiée avec certitude. Elle se trouverait toujours in situ, à environ au sud du bourg, sur la route du village de Trivis.
  • Borne placée sur le trottoir extérieur de la place de l'église. Elle est remployée comme socle d'une croix.
  • Borne découverte dans la vallée de Mélas, au pied du coteau des Combes, près de la route. Déplacée, en 1990, sous le balcon du dépôt de fouilles du Centre de documentation archéologique d'Alba-la-Romaine. Une reconstitution du milliaire se trouve depuis sur une aire de pique-nique, près de deux km au nord-ouest de son emplacement original.
  • Borne formant le tambour d'une colonne dans le chœur de la cathédrale Saint-Apollinaire .
  • Borne portant une dédicace à Hadrien, de . Elle est trouvée en 1928 par Gabriel Rimbault « à gauche sur le bord de la route qui va de Cenon à Vouneuil-sur-Vienne, à une cinquantaine de mètres de la gare des tramways » . Déplacée dans la cour de la mairie, puis avec d'autres vestiges dans le jardin du « château de La Bonde », mairie entre 1953 et 1990, elle est dorénavant dans le hall de la nouvelle mairie, place Michel Gaudineau.
  • Borne découverte en 1603, au carrefour de la rue de Chantabeau et de la rue du Rhône , probablement à l'origine 4 km plus au sud, aux environs de Communay. Elle était la base d'une croix en 1880. Une copie est au musée gallo-romain de Saint-Romain-en-Gal .
  • Borne trouvée en 1880 dans l'assise de construction de l'église Saint-Julien . En 1987, elle a été installée devant l'abside par les Amis du Vieux Pommiers.
  • Borne leugaire trouvée en 1841 sur la pelouse, et toujours in situ, place de l'église Saint-Symphorien.
  • Fragment de borne portant une dédicace aux empereurs de la seconde Tétrarchie, entre et , ou à Constantin Ier et daté entre et . Ce fragment est trouvé vers 1834, près du rivage, à côté de l'ancienne tour de la Gabelle de Golfe-Juan et actuelle villa dite « de M. Roux », sur le parcours de la Via Aurelia. Il semble être conservé dans la cour du musée municipal, avec une borne dédicacée à Tibère.
  • Croix sur le parvis Sud de l'église , et connue depuis 1862. Son fût est constitué, entre autres, d'une borne milliaire.
  • Borne, portant une dédicace à Hadrien, trouvée sur la commune de Mathay, et conservée au musée des beaux-arts et d'archéologie de Besançon.
  • Deux bornes anépigraphes, hypothétiquement romaines, sont dans l'enclos paroissial de la chapelle Saint-Meldéoc de Locmeltro . Devant l'entrée de la chapelle, la base d'une des deux borne, tronquée, a été réemployée en bénitier. Sa partie supérieure étant à proximité.
  • Cette borne, aujourd'hui située dans un petit jardin public, se trouvait au bord d'une voie antique qui reliait Salinae à Glannatena .
  • Borne trouvé en 1857 dans un champ situé au bord de la rivière, non loin de son emplacement actuel. Déplacée de l'autre coté de la route et posée sur un petit socle, sur le trottoir de la place, devant l'église paroissiale, près de la mairie.
  • Borne à peu près in situ, à quelques centaines de mètres au nord-ouest du mas d'Archimbaud-en-Crau, à la frontière avec le territoire de la commune de Saint-Martin-de-Crau . Brisée en deux parties, elle est actuellement en cours de remontage par Michel Poguet.
  • Borne trouvée en deux morceaux. Partie a supérieure : trouvée en 1899, dans le moulin à blé de Manville, au nord du village de Maussane, elle a été creusée pour servir d'auge. Partie b inférieure avec le chiffre des milles : connue dès le , localisée alors au quartier du Caladat, dans le Bas-Paradou. Les deux parties ont été réunies ensemble, en 1936, par le musée de l'Arles antique où elles sont déposées.
  • Borne portant une double inscription. Précédemment remployée comme support du bénitier placé à droite en entrant dans l'église, elle a été déplacée dans le jardin du presbytère Saint-Martin, mais n'y était plus visible ces dernières années.
  • Cette croix de chemins, dont le socle est un fragment anépigraphe en grès fin de colonne ou de borne milliaire trouvée dans la forêt de Randan, est de la limite du et du . Elle est mentionnée sur le cadastre de 1839 à côté du domaine disparu de la croix Saint-Martial.
  • Le fût de la croix de chemins, constituée d'éléments du au , serait, selon la tradition , une borne milliaire anépigraphe.
  • Borne trouvée sur la route de Thessalonique à Monastir, ancienne via Egnatia, près du pont sur le , et comportant au moins trois inscriptions dont une en grec et une autre bilingue . Elle est envoyée en France en 1917, au musée du Louvre, par les armées alliées en Orient.
  • route de la Corniche
  • Borne remployée comme colonne engagée dans le mur Nord du collatéral de l'église paroissiale.
  • Borne découverte à Mirabel en 1897 par Longin Ducros, au delà d'un ravin, à de sa ferme, et acquise l'année suivante par le musée de Saint-Germain-en-Laye .
  • L'identification n'est toutefois pas certaine, du fait du manque de précision de la notice Palissy. Au moins cinq milliaires originaires de Vence, sont documentés.
  • Stèle protohistorique, peut-être remployé en borne , près du hameau de Croas ar Peulven, sur le bord Est du chemin menant anciennement à Quillidien , et à environ deux cents mètres au Nord-Ouest du lieu-dit Keranfors.
  • Milliaire déposé contre le mur du cœur, à l'extérieur de l'église Saint-Loup d'Ayguesvives.
  • La borne, aujourd'hui pratiquement illisible, est in situ, au lieu-dit La Pierre Plantée, au carrefour de la D 579 avec le chemin se rendant au lieu-dit La Rochette, à 2 km au nord de Vagnas. Elle a été christianisée en 1717 par une croix fixée à son sommet. Elle aurait été renversée par un tracteur en 1958, puis sommairement redressée.
  • Borne connue dès le et trouvée près du mas de Grille-Roubiac, dans le domaine d'Estoublon, auprès du mont Paon. Transférée aux Baux-de-Provence puis au musée de l'Arles antique.
  • Borne trouvée en 1869 à droite du pont de la Géline , sur la route de Genève à Bonneville, et conservée dans les locaux techniques de la mairie.
  • Borne trouvée dans les années 1950 près de la chapelle Notre-Dame de Chambriac, où elle était utilisée comme abreuvoir public. Déposée dans la ferme du Mary, avec la collection d'Alexandre Folléas, elle a été transportée à l'écomusée des Monts du Forez.
  • Borne trouvée au hameau d'Auroux, sur la commune de Mauguio, puis déplacée à droite de la façade de l'église de Saint-Aunès, sous un abri.
  • Stèle quadrangulaire, contenant cinq rectangles creusés, trouvée en 1924 aux environs du bac de Candes, et déplacée devant la mairie avant 1935. Du fait de la proximité avec une voie romaine, certains ont fait l'hypothèse qu'elle ait été une borne milliaire, aujourd'hui anépigraphe.
  • Borne trouvée vers 1700 « dans une terre près de Vic-sur-Aisne » , et déplacée avant 1724 dans la cour du château. Au moins depuis le , à l'entrée du parc, en vis-à-vis du perron, face au donjon.
  • Borne anépigraphe, hypothétiquement romaine, au lieu-dit de la Pierre-Fichade , à quelques centaines de mètres à l'est du hameau de Brossel.
  • Route de Bourges à Montluçon ; à l'intersection de la R. D. 2144 et de la R. D. 92
  • Borne à l'angle du chemin venant de Bernis et de la route de Nîmes à Narbonne.
  • Trois bornes sont mentionnées dans la combe de la Clotte. On fait l'hypothèse qu'elles ont été déplacées et regroupées pour la construction d'un bâtiment au Moyen Âge.
  • Borne trouvée en 1858 près de la via Aurelia, dans le lit d'un petit ravin du mont Aurélien, à environ 4 km de Saint-Maximin, sur la commune de Pourcieux. Elle est rapidement déplacée dans le cloître de la basilique Sainte-Marie-Madeleine, mais une copie serait sur place.
  • Borne qui porte une dédicace à Claude datée de après J.-C. Elle a été trouvée à Anse en 1937, au coin d'une maison, en chasse-roue. Elle est conservée avec les collections archéologiques du Château des Tours, dans l'ancienne salle du conseil.
  • Cette croix, intégrée au mur de clôture de l'enclos paroissial , était peut-être un réemploi christianisé vers le . Bien que certains auteurs aient envisagé, lors de l'inscription du site en 1926, que ce soit une ancienne borne anépigraphe, du fait de la proximité avec la menant au Yaudet, l'hypothèse ne semble plus envisagée par les archéologues au moins depuis 1978.
  • Indique le 6e mille au nord d'Alba. Porte trois inscriptions successives à la gloire de la dynastie constantinienne.
  • D'après la notice de la base Mérimée, près du fossé dit de Mon Plaisir , point où se dresse la borne milliaire marquant le 35 mille .
  • Borne portant une dédicace à Maximin Ier de , et trouvée par Edmond Blanc en 1872, à cinq kilomètres de Vence, sur la route de Coursegoules, à l'embranchement du chemin de Bézaudun . Après de plusieurs déplacements, elle est actuellement conservée à la chapelle Sainte-Anne.
  • Anciennement à la Croix de la Lauze, où elle avait roulé en bas de la colline, la borne devait être placée, selon L. A. Pelet , en deçà de la station des Fonts-de-Collarion. Déplacée au au château de Joviac, puis au à la préfecture et dans la cour du lycée de Privas. Depuis 1999, elle est conservée à la Chapelle Notre-Dame-des-Anges de Rochemaure, et a une copie devant la mairie.
  • Borne signalée en 1888 sur la commune de Barbaira, à 12 ou 13 km à l'Est de Carcassonne, à la limite de Capendu, sur l'ancienne nationale 113 vers Narbonne. Elle a depuis été versée dans la collection du musée lapidaire du château comtal de Carcassonne.
  • Borne trouvée à Labarthe-de-Rivière parmi les vestiges de la vieille ville, et transférée au musée archéologique de Luchon de Bagnères-de-Luchon.
  • Pierre trouvée au carrefour des Quatre-Chemins sur une voie romaine, allant de Périgueux à Saintes, et détruite depuis. François-Marie Bourignon, en 1801, y aurait lu TOD... C I... Elle est décrite en 1844 par Jean-Hippolyte Michon qui hasardait T... I T... M, mais doutait beaucoup que ce soit un milliaire.
  • Pierre anépigraphe déplacée à l'ancien cimetière lors de la réfection de la route à la fin du . Elle aurait été christianisée vers 1960 par l'abbé Soulier, curé de la Villetelle, qui la réutilise comme socle d'une croix de chemins à l'ouest du village, au sud du Puy des Meules. Jean-Michel Desbordes, directeur régional des antiquités dans les années 1970, envisageait que la base soit du , plutôt qu'une borne romaine.
  • Deux bornes localisées place de l'Église, devant l'Abbatiale Sainte-Marie, parmi sept ou huit différents milliaires découverts sur le territoire de Cruas .
  • Ancienne colonnette, réutilisée en milliaire, signalée en 1724 sur la commune d'Alairac, peut-être dans un champ nommé Saintose, au hameau de Villesèque-Basse . Elle a, depuis, été déplacée dans le jardin de la préfecture, puis versée dans la collection du musée lapidaire du château comtal de Carcassonne.
  • Borne probablement trouvée sur la commune de Saclas, où une reconstitution hypothétique a été installée sur une place . L'original est conservé au musée historique et archéologique de l'Orléanais.
  • Borne trouvée dans le ravin des Bonnettes. Elle a été versée dans la collection du musée municipal d'histoire et d'archéologie de la ville.
  • La borne a été descendue de l'ancien chemin du Haut-Gréolières en 1810 et installée devant la récente chapelle Sainte-Anne, à gauche de la route sortant du bourg, en direction d'Andon. Elle a été christianisée, réemployée comme le piédestal d'une croix en fer.
  • Trois bornes non identifiées dans les sources, dont un fragment, sont signalées dans la base Palissy et dites « non étudiés ». Elles proviendraient de la chapelle Saint-Pierre et seraient conservées au musée Auguste-Jacquet. Peut-être un classement, à tort car déjà classés au titre objet en 1911, des deux bornes milliaires de l'église Notre-Dame-des-Pommiers, lors de l'intermède entre leur conservation à l'hôtel de ville et leur installation au carrefour des Cinq Coins , ou bien d'autres bornes non signalées de la région.
  • Borne anépigraphe. Chemin de Gigery, au lieu-dit Bidoussanne.
  • Bornes trouvées dans le cloître de l'église Saint-Martin à l'occasion de la construction de l'église collégiale sur son emplacement, et installées dans la cour de l'hôtel de ville en 1735 . Elles ont été déplacées à une date indéterminée sur le chemin des Romains , au carrefour des Cinq Coins ou des Cinq Cantons, aux abords d'un jardin public.
  • Borne probablement en bordure de la voie reliant Strasbourg à Saverne, mise au jour lors de la construction des établissements Leroy-Merlin à Hautepierre, dans la zone industrielle ouest. Transférée à la suite de sa découverte au musée archéologique de Strasbourg, en 1986.
  • Cette pierre cylindrique anépigraphe de provenance inconnue, base d'une dressée à l'angle d'un mur de clôture , et retrouvée à proximité à la fin du , était peut-être un réemploi christianisé vers le . Bien que certains auteurs aient envisagé que ce soit une ancienne borne milliaire, du fait de la proximité avec la menant au Yaudet, l'hypothèse ne semble plus envisagée par les archéologues au moins depuis 1978.
  • La borne est, in situ, au carrefour de chemins communaux, au lieu dit La Pierre du Marteau. En 1880, elle était plantée la tête en bas, d'où son nom.
  • Borne remployée comme support du bénitier dans la chapelle de Mons .
  • Borne leugaire datée de Tetricus, provenant du « cimetière gallo-romain » de Rom, « employée depuis des siècles aux plus vils usages de la vie domestique », et signalée en 1840 par Bonnet. L'inscriptions est rapidement acquise par le musée lapidaire de la Société de statistiques des Deux-Sèvres. Cette collection est la propriété de la commune depuis 1943.
  • Borne trouvée dans la partie inférieure du ruisseau-limite au Nant de la Creuse , dans le hameau de Létraz, au-dessus de Sévrier, par l'architecte P. Dunand en 1816. Elle est conservée au musée du château d'Annecy .
  • Borne en marbre blanc élevée en 435 par Auxiliaris , trouvée en 1573 dans l'Hôtel de Laval-Castellane , puis partagée en deux et arrondis vers 1648 pour servir de borne d'angle d'immeuble, lors de la transformation du bâtiment en collège Jésuite. Transférée dans la collection lapidaire du musée de l'Arles antique avant 1884, les deux fragments ont été réunies depuis.
  • Borne trouvée sur le bord de la route de Bayeux à La Délivrance et transportée au musée Baron Gérard après 1819. Une réplique est sur place depuis 2010, et a remplacée une première copie du détruite .
  • Borne qui aurait été trouvée à Galargues avant 1640. Transformée en borne-fontaine de la place du Château avant 1892.
  • Borne au lieu-dit Caseneuve, sur la D17 de Pélissanne à Éguilles.
prop-fr:base
  • palissy
prop-fr:commons
  • Category:Miliaria in France
prop-fr:commonsTitre
  • Miliaria in France
prop-fr:commune
prop-fr:date
  • 1858 (xsd:integer)
  • 1869 (xsd:integer)
  • 1892 (xsd:integer)
  • 1894 (xsd:integer)
  • 1898 (xsd:integer)
  • 1903 (xsd:integer)
  • 1904 (xsd:integer)
  • 1905 (xsd:integer)
  • 1906 (xsd:integer)
  • 1909 (xsd:integer)
  • 1910 (xsd:integer)
  • 1911 (xsd:integer)
  • 1912 (xsd:integer)
  • 1914 (xsd:integer)
  • 1916 (xsd:integer)
  • 1917 (xsd:integer)
  • 1918 (xsd:integer)
  • 1922 (xsd:integer)
  • 1926 (xsd:integer)
  • 1927 (xsd:integer)
  • 1929 (xsd:integer)
  • 1932 (xsd:integer)
  • 1934 (xsd:integer)
  • 1935 (xsd:integer)
  • 1938 (xsd:integer)
  • 1939 (xsd:integer)
  • 1941 (xsd:integer)
  • 1942 (xsd:integer)
  • 1945 (xsd:integer)
  • 1946 (xsd:integer)
  • 1947 (xsd:integer)
  • 1950 (xsd:integer)
  • 1951 (xsd:integer)
  • 1956 (xsd:integer)
  • 1960 (xsd:integer)
  • 1962 (xsd:integer)
  • 1963 (xsd:integer)
  • 1965 (xsd:integer)
  • 1973 (xsd:integer)
  • 1974 (xsd:integer)
  • 1979 (xsd:integer)
  • 1986 (xsd:integer)
  • 1995 (xsd:integer)
  • 1997 (xsd:integer)
  • 2006 (xsd:integer)
  • oui
  • après 1819
  • après 1840
  • [...]
prop-fr:département
prop-fr:fr
  • Ingemar König
prop-fr:lang
  • de
prop-fr:latitude
  • 42.784614 (xsd:double)
  • 42.789294 (xsd:double)
  • 42.975751 (xsd:double)
  • 43.207440 (xsd:double)
  • 43.438351 (xsd:double)
  • 43.453069 (xsd:double)
  • 43.455251 (xsd:double)
  • 43.456817 (xsd:double)
  • 43.579935 (xsd:double)
  • 43.597628 (xsd:double)
  • 43.608173 (xsd:double)
  • 43.636554 (xsd:double)
  • 43.639833 (xsd:double)
  • 43.660822 (xsd:double)
  • 43.672500 (xsd:double)
  • 43.719363 (xsd:double)
  • 43.720256 (xsd:double)
  • 43.725135 (xsd:double)
  • 43.756374 (xsd:double)
  • 43.766909 (xsd:double)
  • 43.795770 (xsd:double)
  • 43.809730 (xsd:double)
  • 43.810026 (xsd:double)
  • 43.816089 (xsd:double)
  • 43.825970 (xsd:double)
  • 43.857244 (xsd:double)
  • 44.351260 (xsd:double)
  • 44.555560 (xsd:double)
  • 44.556161 (xsd:double)
  • 44.587810 (xsd:double)
  • 44.656954 (xsd:double)
  • 44.665374 (xsd:double)
  • 44.697838 (xsd:double)
  • 44.731745 (xsd:double)
  • 44.755024 (xsd:double)
  • 44.931670 (xsd:double)
  • 45.068287 (xsd:double)
  • 45.120626 (xsd:double)
  • 45.355980 (xsd:double)
  • 45.391036 (xsd:double)
  • 45.491292 (xsd:double)
  • 45.605598 (xsd:double)
  • 45.641134 (xsd:double)
  • 45.648910 (xsd:double)
  • 45.786239 (xsd:double)
  • 45.828955 (xsd:double)
  • 45.829095 (xsd:double)
  • 45.897500 (xsd:double)
  • 45.919271 (xsd:double)
  • 45.934360 (xsd:double)
  • 46.053708 (xsd:double)
  • 46.078601 (xsd:double)
  • 46.091602 (xsd:double)
  • 46.126495 (xsd:double)
  • 46.193256 (xsd:double)
  • 46.325177 (xsd:double)
  • 46.554444 (xsd:double)
  • 46.769528 (xsd:double)
  • 46.773743 (xsd:double)
  • 47.200591 (xsd:double)
  • 47.239900 (xsd:double)
  • 47.900959 (xsd:double)
  • 48.047111 (xsd:double)
  • 48.169245 (xsd:double)
  • 48.571303 (xsd:double)
  • 48.581111 (xsd:double)
  • 48.715802 (xsd:double)
  • 48.718316 (xsd:double)
  • 48.767780 (xsd:double)
  • 48.861073 (xsd:double)
  • 48.897780 (xsd:double)
  • 49.274765 (xsd:double)
  • 49.405647 (xsd:double)
  • 49.408484 (xsd:double)
  • 49.411957 (xsd:double)
  • [...]
prop-fr:longitude
  • -3.680728 (xsd:double)
  • -3.503810 (xsd:double)
  • -3.467136 (xsd:double)
  • -3.145609 (xsd:double)
  • -1.316412 (xsd:double)
  • -1.276812 (xsd:double)
  • -0.703997 (xsd:double)
  • -0.461298 (xsd:double)
  • -0.289136 (xsd:double)
  • 0.145076 (xsd:double)
  • 0.536296 (xsd:double)
  • 0.591741 (xsd:double)
  • 0.635046 (xsd:double)
  • 0.702853 (xsd:double)
  • 1.267805 (xsd:double)
  • 1.595920 (xsd:double)
  • 1.613530 (xsd:double)
  • 1.904776 (xsd:double)
  • 2.012062 (xsd:double)
  • 2.096110 (xsd:double)
  • 2.325759 (xsd:double)
  • 2.335784 (xsd:double)
  • 2.363037 (xsd:double)
  • 2.433060 (xsd:double)
  • 2.923448 (xsd:double)
  • 2.967194 (xsd:double)
  • 3.114573 (xsd:double)
  • 3.270029 (xsd:double)
  • 3.271029 (xsd:double)
  • 3.360581 (xsd:double)
  • 3.418687 (xsd:double)
  • 3.582412 (xsd:double)
  • 3.600118 (xsd:double)
  • 3.813970 (xsd:double)
  • 3.941986 (xsd:double)
  • 3.965855 (xsd:double)
  • 4.064394 (xsd:double)
  • 4.066758 (xsd:double)
  • 4.260521 (xsd:double)
  • 4.288702 (xsd:double)
  • 4.289043 (xsd:double)
  • 4.364917 (xsd:double)
  • 4.453883 (xsd:double)
  • 4.598060 (xsd:double)
  • 4.599288 (xsd:double)
  • 4.616389 (xsd:double)
  • 4.629334 (xsd:double)
  • 4.644504 (xsd:double)
  • 4.701411 (xsd:double)
  • 4.718987 (xsd:double)
  • 4.762683 (xsd:double)
  • 4.820999 (xsd:double)
  • 4.832016 (xsd:double)
  • 4.837501 (xsd:double)
  • 4.889440 (xsd:double)
  • 4.961430 (xsd:double)
  • 5.097306 (xsd:double)
  • 5.173973 (xsd:double)
  • 5.197155 (xsd:double)
  • 5.209083 (xsd:double)
  • 5.289762 (xsd:double)
  • 5.369910 (xsd:double)
  • 5.394381 (xsd:double)
  • 5.863751 (xsd:double)
  • 6.023000 (xsd:double)
  • 6.126390 (xsd:double)
  • 6.234157 (xsd:double)
  • 6.650857 (xsd:double)
  • 6.936841 (xsd:double)
  • 7.053288 (xsd:double)
  • 7.107428 (xsd:double)
  • 7.275414 (xsd:double)
  • 7.752222 (xsd:double)
  • 7.781110 (xsd:double)
  • 8.626354 (xsd:double)
prop-fr:monument
prop-fr:nom
  • :Catégorie:Borne milliaire romaine de France
prop-fr:notice
  • oui
  • PA00100055
  • PA00117044
  • PA00080743
  • PA00080889
  • PA00080898
  • PA00081309
  • PA00081383
  • PA00081399
  • PA00081433
  • PA00081459
  • PA00096747
  • PA00102879
  • PA00103025
  • PA00103038
  • PA00103071
  • PA00104119
  • PA00116628
  • PA00116699
  • PA00116742
  • PA00116748
  • PA00116786
  • PA00116823
  • PA00116840
  • PA00103249
  • PA00118067
  • PA00093338
  • PA00081205
  • PA00100331
  • PA00102974
  • PA00102986
  • IA00001253
  • IA00001271
  • IA00011740
  • IA00031118
  • IA00042111
  • IA00045934
  • IA00057740
  • IA00059430
  • IA00063398
  • IA00121945
  • IA04000234
  • IA22002397
  • IA22002437
  • IA42000414
  • PA00085221
  • PA00090254
  • PA00091248
  • PA00091923
  • PA00093006
  • PA00103687
  • PA00105373
  • PA00135390
  • PM06001205
  • PM06001236
  • PM11001862
  • PM26000009
  • PM26000099
  • PM26000317
  • PM31000004
  • PM31000034
  • PM32000508
  • PM43000634
  • PM63001472
  • PM74000095
prop-fr:protection
  • oui
  • Classé
  • Inscrit
  • classé
  • [...]
  • Pour la réplique : régime spécial de propriété publique
  • Inscrit partiellement
  • Partie d'un site classé
  • Partie d'un site inscrit
  • classé au titre objet avec celle dédicacée à Constantin
  • classé au titre immeuble avec la cathédrale
  • classé au titre objet
  • classé au titre objet , et
  • détruite après 1844
  • régime spécial de propriété publique
  • Partie d'un site classé : le cimetière et l'église
  • régime spécial de propriété publique Inv. P 380.
  • classé au titre objet avec celle dédicacée à Tibère
prop-fr:récursion
  • 1 (xsd:integer)
prop-fr:subdivision
prop-fr:texte
  • Ingemar König
prop-fr:titreCoordonnées
  • Borne milliaire de Caveirac
  • Borne milliaire de Mélas
  • Borne milliaire de Pont-de-Labeaume
  • Borne milliaire de Rochemaure
  • Borne milliaire de Saint-Germain
  • Borne milliaire de Vagnas
  • Colonne milliaire de Saint-Hippolyte
  • Borne milliaire de Solaize
  • Colonnes de César
  • Borne milliaire d'Alairac , au musée lapidaire de Carcassonne
  • Borne milliaire de Soleilhas , localisation approximative
  • Borne du château de Collongue, localisation originale hypothétique
  • Borne milliaire de Anse, localisation approximative au Château des Tours
  • Borne milliaire de Barbaira , au musée lapidaire de Carcassonne
  • Borne milliaire du Manoir , collection lapidaire du musée Baron Gérard
  • Borne milliaire de Sévrier, au musée du château d'Annecy
  • Borne milliaire de la cathédrale Saint-Apollinaire
  • Borne itinéraire de Biozat
  • Borne itinéraire de Brossel
  • Borne itinéraire de Pélissanne
  • Borne itinéraire de Vichy
  • Borne milliaire d'Ayguesvives
  • Borne milliaire d'Érôme, ancienne localisation
  • Borne milliaire de Baziège
  • Borne milliaire de Caseneuve
  • Borne milliaire de Fontenouille
  • Borne milliaire de Golfe-Juan
  • Borne milliaire de Gréolières
  • Borne milliaire de Labarthe-Rivière
  • Borne milliaire de Mathay
  • Borne milliaire de Pommiers-en-Forez
  • Borne milliaire de Saclas
  • Borne milliaire de Vic-sur-Aisne
  • Borne milliaire de l'église Saint-André
  • Borne milliaire de l'église de Saint-Aunès
  • Borne milliaire de la Via Egnatia au Louvre
  • Borne milliaire de la chapelle de Mons
  • Borne milliaire de la mairie de Saillans
  • Borne milliaire du Premier Empire
  • Borne milliaire du gué des Chirets
  • Colonnes de Locmeltro
  • Croix Saint-Martial , localisation approximative
  • Croix de la Maillère
  • Croix du Puy des Meules
  • Croix du mur de l'enclos de Ploulec'h
  • Croix monumentale de Sainte-Mère-Église
  • Fragments de la borne milliaire de Vollore-Ville
  • Grande Borne de Gensac-la-Pallue , localisation originale hypothétique
  • Borne milliaire de la Calanque, localisation approximative
  • Pierre du Marteau de le Donzeil
  • Borne milliaire de Hautepierre, au musée archéologique de Strasbourg
  • Stèle de Croas ar Peulven
  • Stèle de l'Arche de Candé
  • Colonne milliaire du Paradou, au musée de l'Arles antique
  • Une des bornes milliaire de Cruas
  • Bornes milliaires de Roquefort-des-Corbières, localisation approximative
  • Borne milliaire du mont Aurélien , localisation approximative
  • Borne milliaire du château d'Estoublon, au musée de l'Arles antique
  • Borne milliaire d'Offenburg, au Dominikanermuseum de Rottweil
  • Borne milliaire de Notre-Dame de Chambriac , localisation approximative
  • Bornes milliaires du musée Auguste-Jacquet, localisation et existence hypothétique
  • Borne milliaire de Barsac , emplacement approximatif
  • Bornes milliaires de la Turbie, au musée archéologique de Nice
  • Bornes milliaires d'Arras-sur-Rhône, dans la cour du Château de Tournon
  • Borne milliaire du Petit Merle , localisation approximative
  • Borne milliaire de Saint-Jean-d'Aubrigoux , localisation approximative
  • Borne milliaire de l'Hôtel de Laval, au musée de l'Arles antique
  • Croix de Kerhervrec , localisation originale approximative
  • Borne milliaire des carrières de Chaise-l'Évèque , conservée à la chapelle Sainte-Anne
  • Borne milliaire de Moingt , localisation approximative
  • Bornes milliaires de l'église Notre-Dame-des-Pommiers, au carrefour des Cinq Coins
  • Borne milliaire de Rom , collection lapidaire du musée du Pilori
  • Borne milliaire du pont de la Géline , localisation approximative à la mairie
  • Borne itinéraire de Weitbruch, emplacement approximatif
  • Borne milliaire de Limoges, localisation hypothétique avant sa destruction
  • Borne milliaire du chemin de Bézaudun, conservée à la chapelle Sainte-Anne
  • Borne milliaire de Monplaisir , localisation très hypothétique
  • Borne milliaire de Mirabel, localisation approximative
prop-fr:titreMonument
  • Borne
prop-fr:titreSubdivision
  • Département
prop-fr:trad
  • Ingemar König
prop-fr:tri
  • Pierre Marteau
  • Borne Alairac
  • Borne Anse
  • Borne Antonin-le-Pieux
  • Borne Arras-sur-Rhone
  • Borne Aureille
  • Borne Ayguesvives
  • Borne Barbaira
  • Borne Barsac
  • Borne Baziège
  • Borne Bidoussanne
  • Borne Biozat
  • Borne Brossel
  • Borne Bruere-Allichamps
  • Borne Caseneuve
  • Borne Caveirac
  • Borne Chapelle de Mons
  • Borne Collongue
  • Borne Cruas
  • Borne Die
  • Borne Estoublon
  • Borne Fontenouille
  • Borne Gensac-la-Pallue
  • Borne Golfe-Juan Constantin
  • Borne Golfe-Juan Tibère
  • Borne Greolieres
  • Borne Hautepierre
  • Borne Hôtel de Laval
  • Borne La Turbie
  • Borne Labarthe-Rivière
  • Borne Le Manoir
  • Borne Limoges
  • Borne Mathay
  • Borne Melas
  • Borne Mirabel
  • Borne Moingt
  • Borne Mèze
  • Borne Notre-Dame-des-Pommiers
  • Borne Offenburg
  • Borne Petit Merle
  • Borne Pommiers-en-Forez
  • Borne Pont-de-Labeaume
  • Borne Rochemaure
  • Borne Rom
  • Borne Roquefort-des-Corbieres
  • Borne Saclas
  • Borne Saillans
  • Borne Saint-Apollinaire
  • Borne Saint-Aunes
  • Borne Saint-Germain
  • Borne Saint-Jean-d'Aubrigoux
  • Borne Solaize
  • Borne Soleilhas
  • Borne Sévrier
  • Borne Vagnas
  • Borne Via Egnatia Louvre
  • Borne Vic-sur-Aisne
  • Borne Vichy
  • Borne Vollore-Ville
  • Borne Weitbruch
  • Borne carrières Chaise-l'Évèque Maximin Ier
  • Borne chemin Bézaudun
  • Borne gare tramways Cenon-sur-Vienne
  • Borne gué des Chirets
  • Borne milliaire Notre-Dame de Chambriac
  • Borne mont Aurélien
  • Borne musée Auguste-Jacquet
  • Borne pont de la Géline
  • Borne Érôme
  • Borne église Saint-André
  • Bornes Turbie
  • Colonne Antonin le Pieux
  • Colonne Cesar
  • Colonne Paradou
  • Colonne Saint-Hippolyte
  • Colonnes Locmeltro
  • Croix Kerhervrec
  • Croix Maillère
  • Croix Ploulec'h
  • Croix Puy des Meules
  • Croix Saint-Martial
  • Croix Sainte-Mère-Église
  • Stèle Arche de Candé
  • Stèle Croas ar Peulven
prop-fr:triAdresse
  • Borne milliaire de la gare des tramways de Cenon
prop-fr:triCommune
  • Arles
  • Strasbourg
  • Fontvieille
  • Manoir
  • Broc
  • Mirabel
  • Teil
  • Turbie
  • Donzeil
  • Pelissanne
prop-fr:triDépartement
  • Herault
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Cet article recense − de façon non exhaustive − les bornes milliaires et leugaires romaines, dont des groupes de colonnes itinéraires et des tronçons de voies, sites ou objets immobiliers et mobiliers juridiquement protégées au titre des monuments historiques et actuellement localisées en France.
rdfs:label
  • Liste des bornes milliaires de France protégées aux monuments historiques
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of