Le terme « Trésor national » est utilisé depuis 1897 pour désigner les biens culturels importants du Japon,,bien que la définition et les critères ont changé depuis. Les documents inscrits sur la liste adhérent à la définition actuelle et ont été désignés « Trésors nationaux » conformément à la Loi sur la protection des biens culturels, entrée en vigueur le 9 juin 1951.

PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Le terme « Trésor national » est utilisé depuis 1897 pour désigner les biens culturels importants du Japon,,bien que la définition et les critères ont changé depuis. Les documents inscrits sur la liste adhérent à la définition actuelle et ont été désignés « Trésors nationaux » conformément à la Loi sur la protection des biens culturels, entrée en vigueur le 9 juin 1951. Les items sont sélectionnés par le ministère de l'Éducation, de la Culture, des Sports, des Sciences et de la Technologie sur le fondement de leur « valeur artistique ou historique particulièrement élevée »,. La liste présente cinquante-six entrées à partir du VIIe siècle, dynastie Tang jusqu'à l'époque de Kamakura, dont plus de la moitié originaires de Chine. Le nombre d'entrées est cependant supérieur à cinquante-six parce que dans certains cas, des groupes d'écrits liés entre eux sont réunis pour former une seule entrée. La liste contient des œuvres initialement compilées en Chine par des auteurs chinois. Une grande proportion de ces écrits est constituée de classiques chinois.Le langage écrit est introduit au Japon vers 400 av.J.-C sous la forme de livres écrits en chinois classique. L'intérêt des Japonais pour les écrits et la culture chinoise augmente progressivement vers la fin du VIe siècle lorsque les dirigeants japonais envoient des missions sur le continent pour des études culturelles et afin d'en rapporter des livres. Durant les trois-cents ans environ des dynasties Sui et Tang, de nombreux livres chinois sont rapportés de Chine. Au VIIIe siècle, il est accoutumé de copier les livres chinois dans les bibliothèques japonaises pour satisfaire la demande d'éducation de l'aristocratie masculine. Jusqu'au début du XVIIe siècle, le travail de copie au Japon est en grande partie manuel. Cependant, des éditions imprimées chinoise de la dynastie Song sont importées suite à la croissance de l'activité commerciale au début de l'époque de Kamakura (après 1192). Les manuscrits ici désignés sont soit des transcriptions d'œuvres originales produites en Chine ou au Japon soit des éditions imprimées chinoises. Les manuscrits chinois, qu'il s'agisse de manuscrits ou d'éditions imprimées, sont importés au Japon à cette époque. Ces Trésors nationaux sont conservés dans des temples bouddhistes, des musées, des bibliothèques, des sanctuaires shinto, des Universités et des collections privées.Les objets répertoriés dans cette liste représentent environ un quart des deux cent vingt-trois Trésors nationaux de la catégorie des « écrits ». Soixante-huit livres japonais classés Trésors nationaux dans la liste des Trésors nationaux du Japon (écrits : livres japonais) et quatre-vingt-dix-neuf autres « écrits » classés Trésors nationaux de la liste des Trésors nationaux du Japon (autres écrits) les complètent.
  • The term "National Treasure" has been used in Japan to denote cultural properties since 1897,although the definition and the criteria have changed since the introduction of the term. The written materials in the list adhere to the current definition, and have been designated National Treasures according to the Law for the Protection of Cultural Properties that came into effect on June 9, 1951. The items are selected by the Ministry of Education, Culture, Sports, Science and Technology based on their "especially high historical or artistic value". The list presents 56 entries from the 7th century Tang Dynasty to the Kamakura period with more than half originating in China. The total number of items is higher, however, since groups of related objects have been joined as single entries. The list contains works that have been originally compiled in China by Chinese authors. A large proportion of these works are Chinese classics.Written language was introduced to Japan around 400 AD in the form of Chinese books written in Classical Chinese. Japanese interest in Chinese writings and culture gradually increased towards the end of the 6th century when Japanese rulers sent missions to the mainland for cultural studies, and to bring back books. During circa 300 years in the Sui and Tang Dynasties, a large number of Chinese books were brought to Japan. By the 8th century, Chinese works were customarily copied at Japanese libraries to satisfy the demand for education of the male aristocracy. Until the early 17th century, copying in Japan was largely by hand. However, Chinese printed editions of the Song Dynasty were imported following an increased trading activity at the start of the Kamakura period (after 1192). The designated manuscripts are either transcriptions of the original works produced in China or in Japan or are Chinese printed editions. The Chinese manuscripts, both handwritten and printed editions, were imported to Japan at the time. The designated treasures are housed in temples, museums, libraries, shrines, universities and in private collections.The objects in this list represent about one fourth of the 223 National Treasures in the category "writings". They are complemented by 68 Japanese book National Treasures of the List of National Treasures of Japan (writings: Japanese books) and 99 other written National Treasures of the List of National Treasures of Japan (writings: others).
dbpedia-owl:thumbnail
dbpedia-owl:wikiPageExternalLink
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 6384679 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 80033 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 523 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 108959773 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:année
  • 1931 (xsd:integer)
  • 1961 (xsd:integer)
  • 1991 (xsd:integer)
  • 1992 (xsd:integer)
  • 1993 (xsd:integer)
  • 1998 (xsd:integer)
  • 1999 (xsd:integer)
  • 2000 (xsd:integer)
  • 2005 (xsd:integer)
  • 2007 (xsd:integer)
  • 2009 (xsd:integer)
  • 2010 (xsd:integer)
prop-fr:annéePremièreÉdition
  • 1973 (xsd:integer)
prop-fr:collection
  • Brill's Japanese studies library
prop-fr:consultéLe
  • 2009-11-10 (xsd:date)
  • 2010-03-19 (xsd:date)
  • 2011-02-28 (xsd:date)
  • 2011-03-07 (xsd:date)
  • 2011-03-08 (xsd:date)
  • 2011-03-09 (xsd:date)
  • 2011-03-24 (xsd:date)
  • 2011-03-27 (xsd:date)
  • 2011-05-15 (xsd:date)
  • 2011-05-24 (xsd:date)
  • 2011-06-03 (xsd:date)
  • 2011-06-04 (xsd:date)
prop-fr:fr
  • Wani
  • Constitution de dix-sept articles
  • Tōyō Bunko
  • Zheng Xuan
prop-fr:isbn
  • 0 (xsd:integer)
  • 3 (xsd:integer)
  • 90 (xsd:integer)
  • 978 (xsd:integer)
prop-fr:lang
  • en
prop-fr:lienAuteur
  • George Bailey Sansom
  • H. Paul Varley
  • Peter Francis Kornicki
prop-fr:lireEnLigne
prop-fr:nom
  • Rose
  • Bos
  • Brown
  • Cox
  • Enders
  • Frédéric
  • Hall
  • Lerner
  • Eliot
  • McCullough
  • Seeley
  • Shively
  • Gutschow
  • Deal
  • Matsumoto
  • Chow
  • Varley
  • Brokaw
  • Sansom
  • Adolphson
  • Kamens
  • Kornicki
  • Wedgeworth
  • Xiaolan
  • Zuzao
prop-fr:prénom
  • Jonathan
  • Cheng
  • Christopher
  • Edward
  • George
  • Jan
  • Louis
  • Peter
  • Robert
  • Simon
  • William E.
  • William H.
  • Lin
  • Delmer M.
  • Donald H.
  • Niels
  • H. Paul
  • John Whitney
  • Mikael S.
  • Siegfried R. C. T.
  • Stacie
  • Cynthia Joanne
  • Frederick Andrew
  • Kai-wing
  • Rupert A.
  • Sir George Bailey
prop-fr:titre
  • A history of writing in Japan
  • The Cambridge History of Japan: Ancient Japan
  • The Cambridge History of Japan: Heian Japan
  • The book in Japan: a cultural history from the beginnings to the nineteenth century
  • World Encyclopedia of Library and Information Services
  • Japan encyclopedia
  • Handbook to life in medieval and early modern Japan
  • Hozon: Architectural and Urban Conservation in Japan
  • Japanese culture
  • The culture of copying in Japan: critical and historical perspectives
  • A Companion to the History of the Book
  • A History of Japan, 1334-1615
  • Heian Japan, centers and peripheries
  • Japan: A Short Cultural History
  • History and Cultural Heritage of Chinese Calligraphy, Printing, and Library Work
  • Printing and book culture in late Imperial China
  • The story of libraries: from the invention of writing to the computer age
prop-fr:trad
  • Seventeen-article constitution
prop-fr:volume
  • 3 (xsd:integer)
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
prop-fr:éditeur
  • dbpedia-fr:Éditions_Brill
  • dbpedia-fr:Oxford_University_Press
  • BRILL
  • Cambridge University Press
  • Continuum International Publishing Group
  • Harvard University Press
  • John Wiley and Sons
  • Routledge
  • Stanford University Press
  • University of California Press
  • University of Hawaii Press
  • Walter de Gruyter
  • Edition Axel Menges
  • ALA Editions
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Le terme « Trésor national » est utilisé depuis 1897 pour désigner les biens culturels importants du Japon,,bien que la définition et les critères ont changé depuis. Les documents inscrits sur la liste adhérent à la définition actuelle et ont été désignés « Trésors nationaux » conformément à la Loi sur la protection des biens culturels, entrée en vigueur le 9 juin 1951.
  • The term "National Treasure" has been used in Japan to denote cultural properties since 1897,although the definition and the criteria have changed since the introduction of the term. The written materials in the list adhere to the current definition, and have been designated National Treasures according to the Law for the Protection of Cultural Properties that came into effect on June 9, 1951.
rdfs:label
  • Liste des Trésors nationaux du Japon (écrits : livres chinois)
  • List of National Treasures of Japan (writings: Chinese books)
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:depiction
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of