PropertyValue
dbpedia-owl:abstract
  • Les forces armées grecques sont intervenues à de multiples reprises dans l'histoire politique de la Grèce.Voici une liste de coups d'État ayant eu lieu dans l'histoire contemporaine de la Grèce : Coup d'État grec de 1831 (el), mutinerie de la marine organisée par Andreas Miaoulis contre le gouvernement de Ioánnis Kapodístrias, conduisant à l'incendie de la flotte le 13 août dans le port de Poros ; En 1831, après l'assassinat de Kapodístrias, une révolte contre son frère Augustinos oblige le Sénat à se réfugier à Astros ; Coup d'État du 3 septembre 1843, qui amène le roi Othon Ier à accorder à la Grèce sa première constitution ; Coup d'État d'octobre 1862 amenant au départ du roi Othon Ier et de sa femme, premier pas vers l'élection au trône du roi Georges Ier en 1864 ; Le 15 août 1909, Coup de Goudi contre le gouvernement de Dimitrios Rallis, qui amène Elefthérios Venizélos sur la scène politique grecque ; Le 17 août 1916, rébellion de Vénizélos à Thessalonique et établissement du Gouvernement de défense nationale ; Coup d'État du 11 septembre 1922 par les colonels Nikolaos Plastiras, Stilianos Gonatas et le commandant Dimitrios Phokas, aboutissant à l’abdication du roi Constantin Ier ; Le 11 octobre 1923, Coup d'État grec d'octobre 1923 par les officiers royalistes Léonardopoulos et Gargalidis, qui échoue ; Coup d'État du 25 juin 1925 (el), prise du pouvoir par le général Theodoros Pangalos ; Coup d'État du 22 août 1926, renversement de Pangalos par le général Geórgios Kondýlis ; Coup d'État du 6 mars 1933 (el) par le général républicain Nikolaos Plastiras, qui échoue ; Le 1er mars 1935, Coup d'État grec de mars 1935 par Plastiras et Vénizélos, qui échoue ; Coup d'État du 10 octobre 1935 (el) par Kondylis, qui met fin à la Deuxième République hellénique et permet la restauration du roi Georges II de Grèce ; Le 4 août 1936, Ioánnis Metaxás met en place un pouvoir dictatorial, le Régime du 4-Août ; Le 28 juillet 1938, révolte grecque de 1938 (el), tentative de rébellion en Crète contre le régime de Métaxas, qui échoue ; Le 31 mai 1951, tentative de coup d'État d'un groupe d'officiers d'extrême-droite dénommé Lien Sacré des Officiers Grecs (el) (IDEA), qui échoue ; Coup d'État du 21 avril 1967 (el) qui instaure la Dictature des colonels ; Contre-coup d'État du 13 décembre 1967 (el) par le roi Constantin II, qui échoue et oblige le souverain à quitter définitivement la Grèce ; Mutinerie grecque du 23 mai 1973 (el) contre la dictature. L'équipage du destroyer Velos demande l'asile politique en Italie, le reste des mutineries en territoire grec est réprimé ; Coup d'État du 25 novembre 1973 (el), où la ligne dure de la junte autour du général Dimitrios Ioannidis supplante Georgios Papadopoulos ; Coup d'État du 24 février 1975 (el), tentative de certains officiers de renverser le gouvernement de Constantin Caramanlis, qui échoue.
dbpedia-owl:wikiPageID
  • 5770547 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageLength
  • 5288 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageOutDegree
  • 53 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageRevisionID
  • 104735346 (xsd:integer)
dbpedia-owl:wikiPageWikiLink
prop-fr:wikiPageUsesTemplate
dcterms:subject
rdfs:comment
  • Les forces armées grecques sont intervenues à de multiples reprises dans l'histoire politique de la Grèce.Voici une liste de coups d'État ayant eu lieu dans l'histoire contemporaine de la Grèce : Coup d'État grec de 1831 (el), mutinerie de la marine organisée par Andreas Miaoulis contre le gouvernement de Ioánnis Kapodístrias, conduisant à l'incendie de la flotte le 13 août dans le port de Poros ; En 1831, après l'assassinat de Kapodístrias, une révolte contre son frère Augustinos oblige le Sénat à se réfugier à Astros ; Coup d'État du 3 septembre 1843, qui amène le roi Othon Ier à accorder à la Grèce sa première constitution ; Coup d'État d'octobre 1862 amenant au départ du roi Othon Ier et de sa femme, premier pas vers l'élection au trône du roi Georges Ier en 1864 ; Le 15 août 1909, Coup de Goudi contre le gouvernement de Dimitrios Rallis, qui amène Elefthérios Venizélos sur la scène politique grecque ; Le 17 août 1916, rébellion de Vénizélos à Thessalonique et établissement du Gouvernement de défense nationale ; Coup d'État du 11 septembre 1922 par les colonels Nikolaos Plastiras, Stilianos Gonatas et le commandant Dimitrios Phokas, aboutissant à l’abdication du roi Constantin Ier ; Le 11 octobre 1923, Coup d'État grec d'octobre 1923 par les officiers royalistes Léonardopoulos et Gargalidis, qui échoue ; Coup d'État du 25 juin 1925 (el), prise du pouvoir par le général Theodoros Pangalos ; Coup d'État du 22 août 1926, renversement de Pangalos par le général Geórgios Kondýlis ; Coup d'État du 6 mars 1933 (el) par le général républicain Nikolaos Plastiras, qui échoue ; Le 1er mars 1935, Coup d'État grec de mars 1935 par Plastiras et Vénizélos, qui échoue ; Coup d'État du 10 octobre 1935 (el) par Kondylis, qui met fin à la Deuxième République hellénique et permet la restauration du roi Georges II de Grèce ; Le 4 août 1936, Ioánnis Metaxás met en place un pouvoir dictatorial, le Régime du 4-Août ; Le 28 juillet 1938, révolte grecque de 1938 (el), tentative de rébellion en Crète contre le régime de Métaxas, qui échoue ; Le 31 mai 1951, tentative de coup d'État d'un groupe d'officiers d'extrême-droite dénommé Lien Sacré des Officiers Grecs (el) (IDEA), qui échoue ; Coup d'État du 21 avril 1967 (el) qui instaure la Dictature des colonels ; Contre-coup d'État du 13 décembre 1967 (el) par le roi Constantin II, qui échoue et oblige le souverain à quitter définitivement la Grèce ; Mutinerie grecque du 23 mai 1973 (el) contre la dictature.
rdfs:label
  • Liste de coups d'État en Grèce
owl:sameAs
http://www.w3.org/ns/prov#wasDerivedFrom
foaf:isPrimaryTopicOf
is dbpedia-owl:wikiPageRedirects of
is dbpedia-owl:wikiPageWikiLink of
is foaf:primaryTopic of